5 destinations vacances à deux pas de Montréal

La chaleur de l’été enfin arrivée, vous cherchez maintenant des endroits pour passer vos vacances ou pour sortir de la ville la fin de semaine. Plus vite vous atteindrez votre destination, plus vous disposerez de temps pour en profiter. L’équation est simple : moins de voiture,  plus de nature. Pour atteindre cet objectif et pour vous guider dans vos recherches, La Cordée vous propose cinq destinations nature avec activités à proximité, et ce, à deux heures ou moins de Montréal.

 

Objectif adrénaline

BatiscanCet été, si vous êtes un amateur de sensations fortes, vous devriez lorgner du côté du Parc de la rivière Batiscan pour vos vacances estivales. Directement traversé par la rivière, l’endroit offre une via ferrata de 200 mètres sur des parois rocheuses qui surplombent le cours d’eau, un parcours de trois tyroliennes qui vous suspendent au-dessus de la rivière et deux itinéraires dans les arbres; l’un pour vous dégourdir et l’autre destiné à vos marmots. Pour les cœurs sensibles, sachez que le site est composé de 25 km de sentiers de randonnée balisés, de 10 km de sentiers cyclables et d’un parcours de géocache formé de plus de 70 points de repère pour découvrir la faune et la flore de l’endroit. Si vous aimez l’eau, mais les hauteurs vous scient les jambes, embarquez à bord d’un canot de location pour pagayer tranquillement sur un tronçon calme de la Batiscan et admirez le paysage enchanteur qui défile entre les chutes, les bassins et les cascades. Pour demeurer dans le thème de l’eau, terminez votre journée par une visite dans la baie sablonneuse, histoire de se rafraîchir quelques instants.

Après une journée riche en émotions, vous serez heureux de retourner vous reposer pour une nuit calme dans un environnement naturel où se côtoient tentes, yourte et tentes prospecteur. Pour les gourmands, sachez qu’une entreprise locale offre aux campeurs un service de livraison de pains biologiques afin de bien commencer votre repos dominical. Notez que les réservations sont obligatoires pour prendre part aux activités offertes sur le site.

Parc de la Rivière Batiscan

Saint-Narcisse – Mauricie

Pour la tribu

vol_car_riviereEn vacances, il est parfois difficile de concilier les envies des petits et des grands. Au Camping des Voltigeurs, on tente de plaire à tous. Ici, sports, culture et nature se trouvent au menu du jour.  Composé de 290 emplacements de camping ombragés et de dix tentes de prêt-à-camper, le site est tout indiqué pour les jeunes familles qui souhaitent dormir hors de la ville, en demeurant près de ses attraits. Situé à 5 km de Drummondville, ce grand parc vert est bordé par la rivière Saint-François et possède une piscine chauffée, permettant à tous de survivre aux canicules ou de se revigorer avant la prochaine activité.

À proximité, les sportifs peuvent se dégourdir dans un parcours aérien d’aventure ou grimper sur leur monture pour découvrir les quelque 1200 km de piste cyclable. Dans la région, profitez d’un feu roulant de festival et d’activités tout l’été : dégustez les produits du terroir, découvrez les mœurs des Québécois du 19e siècle au Village Québécois d’Antan ou dilatez-vous la rate en profitant de l’original forfait théâtre-camping qu’offre la Sépaq. Une oasis de nature, d’aventures et de culture.

Camping des Voltigeurs – Sépaq

Drummondville- Centre-du-Québec

 

 

Un coin de paradis

diable vertSituée dans un décor paisible avec une vue imprenable sur les montagnes du Vermont, la station de plein air Au Diable Vert semble avoir emprunté sa beauté à certains paysages écossais. Pendant la journée, vous pourrez pagayer doucement sur les 14 km d’eau calme de la rivière Missisquoi. Les arrêts baignade et pique-nique sont faciles et ponctuent à merveille cette expédition non guidée dans une nature encore sauvage. Par grande chaleur, vous serez sûrement tenté par la descente de rivière en pneumatique ou par une courte excursion sur une planche à pagaie. Une nouveauté sur le site cette année : les VéloVolants. Ces derniers permettent de survoler et d’admirer la faune et la flore à bord de vélos suspendus sur un circuit qui s’étire sur un kilomètre. Assis dans leur engin volant, les cyclistes grimpent presque aussi haut que la cime des arbres, atteignant une hauteur maximale de 30 m. Pour y dormir, les possibilités sont diversifiées : le camping rustique permet d’admirer des couchers de soleil mémorables, les cabanes juchées dans les arbres allient confort à originalité, tandis que les appartements de montagnes sont tout équipés pour que vous puissiez vous gâter. Durant votre séjour, ne soyez pas étonné de croiser le regard de vaches Highland qui vous observent circuler dans la montagne en broutant tranquillement et en faisant aller leur long toupet au vent.

À proximité, les randonneurs invétérés pourront se dégourdir dans les sentiers du Parc d’environnement naturel de Sutton, alors que les épicuriens satisferont estomac et papilles en visitant les vignerons de la dorénavant célèbre Route des Vins de la région de Brome-Missisquoi.

Un pur bonheur pour le corps et l’esprit.

Au Diable Vert

Sutton – Cantons-de-l’Est

Petit bain de grand air

pont-couvertAu Camping du Pont Couvert, le calme et la quiétude sont à l’honneur. Bordé par deux cours d’eau, le camping offre des emplacements rustiques en bordure de la rivière, tout au fond du terrain, loin de l’accueil et des services. On s’y sent presque seul au monde. Pas étonnant que le lieu fut jadis un point de rencontre pour les amoureux… Pour ceux dont l’équipement de camping est incomplet, il est possible de profiter de la formule du prêt-à-camper en louant un camp ou une yourte. Malgré son caractère paisible, le site regorge d’activités : baignade et pêche dans la rivière, jeux, piscine et fermette pour les enfants et minimarché des producteurs locaux organisé tous les samedis.

Et à proximité, agrotourisme, golf et randonnées pédestres font partie des nombreuses activités offertes. Sans compter que la région regorge de circuits cyclables destinés aux cyclistes de tout acabit. Composer un itinéraire sur mesure à quelques kilomètres du camping est chose aisée : tout est une question de mollets. Envie d’une ballade ou d’une longue randonnée? Voici deux suggestions qui valent le détour.

 1-      Ancienne voie ferrée de 19 km, le sentier Nature Tomifobia longe la rivière du même nom et relie l’extrémité sud du lac Massawippi (Ayer’s Cliff) à Rock Island situé à la frontière américaine du Vermont. Si vous vous sentez dans une forme herculéenne et que vous avez votre passeport dans votre poche, vous pouvez continuer à pédaler puisque le sentier rejoint le réseau cyclable de Newport au Vermont en passant par les douanes de Beebe.

2-      Au départ de Magog, la boucle de 120 km qui fait le tour du Memphrémagog permet de faire travailler vos cuisses tout en combinant agrotourisme et trempettes rafraîchissantes entre deux coups de pédales. N’oubliez pas de glisser votre passeport dans votre sacoche parce que vous passerez également par les États-Unis.

Notez qu’un pratique service de taxi-vélo est offert pour les cyclistes épuisés ou en panne sur l’un des tronçons de la véloroute des Cantons.

Camping du Pont Couvert

Waterville – Cantons-de-l’Est

  

Dormir autrement

toitdumondePour plonger au cœur d’une nature sauvage et y dormir dans un lieu original et écologique, optez pour les hébergements insolites des Toits du monde dans la région de Nominingue. Chalet perché, tipi amérindien et yourte de Mongolie sont mis à votre disposition pour recharger vos batteries pendant que vous profitez des nombreuses activités qu’offre la région. Les formules d’hébergement diffèrent selon les emplacements, mais peu importe votre choix, le dépaysement est assuré. Offre inusitée, si vous choisissez la cabane perchée, on vous propose de vous hisser un petit déjeuner gourmand dans les airs.

À proximité, pendant la journée, les enfants ou les âmes jeunes se rafraîchissent en descendant la rivière rouge à bord d’un tube pneumatique, les cyclistes sillonnent les 80 km de piste cyclable asphaltée du Petit Train du Nord et les Tiger Woods de ce monde pratiquent leur « swing » sur un terrain de 18 trous. Quant aux amoureux de forêts et de randonnées, ils trouvent sûrement un défi à relever dans la grande réserve faunique Papineau–Labelle, tandis qu’un peu plus loin, les grimpeurs émérites arpentent les parois de la Montagne d’Argent. Et si les vacances sont synonymes de baignade et de sports nautiques, il suffit de se rendre au grand lac Nominingue pour se faire tremper et se reposer sur sa plage de sable doré. Si vous préférez vous laisser guider dans une sortie organisée, le site offre des forfaits nature qui vous feront vraiment décrocher. De tout, pour tous les goûts!

Les Toits du monde

Nominingue – Hautes-Laurentides

5 destinations vacances à deux pas de Montréal
11 votes
Partager ce billet de blogue