Camping sauvage au Moyen-Orient

Par Lydiane St-Onge

Au terme d’un road trip en camping sauvage au Sultanat d’Oman, Lydiane nous partage avec le grand enthousiasme contagieux qu’on lui connaît les beautés du tourisme en autonomie, avec pour seuls alliés une voiture, une tente et un partenaire d’aventure.

Si tu es équipé d’une tente et d’une voiture, ce sera le plus bel endroit de backpacking. T’as les déserts, des montagnes rocheuses et l’appel de la prière, que t’entends partout… même dans les montagnes. Il n’y a pas de tourisme là-bas, ou presque; tu as encore l’impression d’être dans les premiers explorateurs.
Lydiane St-Onge
LANDSCAPE J'AIME (raod 1) Oman-Camping-Jour1-SiteWeb-16-060316
LANDSCAPE J'AIME (road 2) Oman-Camping-Jour1-SiteWeb-10-050316

À la découverte de l’inconnu en confiance

Un courriel d’un Québécois (un inconnu) sur la route, lui aussi. Il lui propose de se joindre à elle. Il a une tente; Lydiane a une voiture, louée. Il n’en faut pas plus pour que les deux voyageurs se donnent rendez-vous dans le « main land » à Mascate (Muscat), capitale du pays, et partent vivre au rythme du soleil.

Voici leur itinéraire.

2016-03-24 14-34-47
Oman est divisé en deux parties par les Émirats arabes unis. Ce qu’on appelle la région de Moussandam correspond à la pointe qui s’avance dans l’eau au carrefour du golf Persique et du golf d’Oman.

 

Sécuritaire, cette démarche ? Il semble que les Omanais ont fortement inspiré confiance à la globe-trotteuse. Lydiane les décrit comme un peuple respectueux, ouvert et généreux pour lequel la famille prime et le pays est une fierté. « Welcome to Oman! Welcome to my beautiful country! »

LANDSCAPE J'AIME (beautiful country) Oman-Musandam-SiteWeb-28-120316

Du camping sauvage dans l’grand luxe

Oman, c’est un peu la station balnéaire des travailleurs des Émirats arabes unis. Ces derniers y font le plein de nature, d’air non pollué et de grands espaces le temps d’une fin de semaine. Quoiqu’on mise beaucoup sur le tourisme de luxe, notre ambassadrice a décidé d’opter pour le côté abordable, flexible et spontané du camping afin de voyager autrement.

[Le camping,] ça permet de découvrir des endroits hors des sentiers touristiques. On a dormi dans les endroits les plus beaux et les plus improbables qui existent, [comme] un ‘spot’ de camping sur une falaise ou dans les montagnes.
Lydiane St-Onge

Ajoutons à la flexibilité qu’offre le camping sauvage, la possibilité de planter sa tente un peu partout dans ce pays. En effet, les autorités et les gens tolèrent bien ce type d’installation provisoire. Lydiane a même pu camper sur une plage à quelques kilomètres des douanes frontalières !

Un petit bémol par contre; il faut bien choisir l’emplacement. Si Oman n’a pas la réputation de recevoir beaucoup de précipitations sur son féérique décor désertique et rocailleux, quand la pluie tombe… elle tombe ! D’autant plus qu’elle s’écoule directement des parois rocheuses, sans être absorbée par la végétation puisque quasi inexistante. Lydiane suggère donc de rechercher les conseils des locaux pour éviter d’élire domicile dans un wadi sur le trajet d’un torrent de pluie ravageur.

Se donner le temps et de l’espace pour vivre

Au « paradis du plein air » et avant le mois de mai, les nuits sont juste assez fraîches (environ 20°C) pour bien récupérer d’une journée pas si chaude (28-29°C), mais illuminée par de forts rayons. N’oubliez pas l’écran solaire !

Le réchauffement matinal annonçait le début des activités de la journée. Au menu, l’improviste, dans lequel se côtoient terre et mer sur le littoral : escalader la hauteur des récifs de 500 m à 3 500 m, puis naviguer en dow (embarcations pittoresques en bois) ou, bien sûr, plonger dans les eaux d’une mer turquoise observée un peu plus tôt durant le trekking. « Des IMMENSES falaises [sur la côte de Moussandam ], c’est vraiment spécial. »

COUP DE COEUR RANDO Oman-Camping-Jour1-SiteWeb-15-060316
PAS MAL (dow et parois) Oman-Musandam-SiteWeb-16-110316

DCIM100GOPROGOPR4781.

L’étendu d’Oman permet de régaler le visiteur en diversité. Aux abords du désert, vers Ibra et Al Kamil, on peut s’adonner au sandboarding, descente en planche à neige de dunes de sable. Dans le regroupement des montagnes les plus hautes, on propose aux téméraires de la descente de canyon (canyoning) et du dune bashing, expérience rocambolesque en 4 x 4. Les wadis (genre d’oasis) et la ville de Salalah, près du Yémen, quant à eux, ont l’atout d’une flore différente, plus luxuriante, puisqu’ils reçoivent plus de pluie que le reste du pays.

COUP DE COEUR SAC A DOS_Oman-Camping-FalaiseetDesert-SiteWeb-09-070316

L’une des activités dont s’est raffolé Lydiane a cependant été de s’amuser, tout bonnement, dans les dunes de sable. « C’est comme si c’était de la neige, mais c’est doux et pas froid. » Prête à faire des dunes de sable des bancs de neige improvisés, elle s’est assurée de répondre à tous ses plaisirs coupables dans son « immense carré de sable » : courir, se lancer dans les dunes, se laisser tomber dans le sable, dévaler les pentes sur les fesses, etc. Et si on rapportait des sacs de plastique, pour s’inventer une crazy carpet ?

Puis, la nuit tombait sur ses ludiques collines de 300-400 m (tout de même plus hautes que les monts St-Bruno et St-Sauveur) et l’heure était au spectacle.

T’es loin des lumières de la ville. T’es tout seul. T’es sur la colline de sable… Il y a quelque chose de magique à regarder les étoiles sur une dune de sable.
Lydiane St-Onge

Si le vent tourne par contre, c’est l’alerte jaune. « Quand le vent est assez puissant, le sable suit le vent; il y a une couche de sable qui décolle et vole au-dessus des dunes. » Ce phénomène météorologique arrive subitement dans la péninsule Arabique, or on recommande de se protéger les yeux avec des lunettes de soleil, les voies respiratoires en recouvrant bouche et nez d’un foulard ou d’un masque. Normalement, ce n’est pas dramatique. Cela dit, lors de tempêtes particulièrement violentes, le ciel peut être complètement obscurci par les particules en suspension et il arrive que les autorités décident de fermer les routes, par souci de sécurité civile.

Sur une note plus légère, Lydiane recommande de faire gaffe en conduisant la nuit. Il semble que des troupeaux de chèvres errent en liberté partout dans le sultanat. Notre ambassadrice s’est d’ailleurs empressée de nous conter un réveil plutôt bucolique : des chèvres reniflaient sa tente, curieuses de découvrir, elles aussi, un peu d’exotisme.

LANDSCAPE J'AIME (chevres) Oman-Musandam-SiteWeb-22-110316

 

PHOTO STYLE PROFIL Oman-Musandam-SiteWeb-26-110316Q. Contente de ton séjour, Lydiane ?

L : Je suis tellement contente d’avoir fait Oman en camping ! C’est beau, ç’a pas d’sens ! Une destination à découvrir; pour moi, c’est un coup de cœur !

 

Puis, la vie reprend sa course folle : un coup de fil à La Cordée à Dubaï avant de prendre l’avion le surlendemain à Abu Dhabi et de retourner en Jordanie. Prochaine destination, la Palestine… seule. À suivre.

Pour suivre quotidiennement notre ambassadrice voyage, visitez son blogue à Lydianeautourdumonde.com et sa page Facebook.

Camping sauvage au Moyen-Orient
5 votes
The following two tabs change content below.
Author Image
Lydiane a, en 2013, quitté maison et boulot pour arpenter la planète et aller au bout de ses rêves. Aventureuse, énergique et créative, elle s’est donné comme mission de découvrir le monde, un sac au dos. Nomade née, Lydiane a un penchant pour la plongée, le yoga et la randonnée, et elle se lance avec enthousiasme dans de nouvelles expériences de plein air. Après avoir foulé le sol de six continents, Lydiane demeure insatiable et poursuit sa découverte du monde, qu’elle partage avec, entre autres, sa grande communauté virtuelle. Ses dadas? Faire de la photo, de la cuisine végane et de petites crèmes maison à base de produits naturels.
Author Image

Derniers articles de Lydiane autour du monde (Tous les articles)