Cap sur le premier GR au Québec

Reconnue comme un paradis de plein air au Québec, la Gaspésie possède désormais, depuis l’automne dernier, le premier sentier de grande randonnée en Amérique du Nord. En d’autres mots, la Gaspésie a récemment accouché d’un Compostelle québécois. Un terrain de jeu à découvrir absolument pendant les vacances estivales!

Qui n’a pas un jour rêvé de jouer à Into the Wild; de prendre son sac à dos, de tourner le dos au brouhaha de la ville et de s’enfoncer dans la forêt pour quelque temps? Mais il n’y a pas si longtemps, pour se lancer dans une telle aventure, il fallait faire preuve de beaucoup de détermination et de débrouillardise. Or, l’inauguration récente du GR-A1 en Gaspésie ouvre maintenant la porte aux randonneurs qui enviaient autrefois les structures bien organisées des sentiers de grandes randonnées en Europe.

Le SIA

Le Sentier International des Appalaches (SIA) relie les plus hautes montagnes du Québec, du Nouveau-Brunswick et du Maine. Toutefois, seule la portion québécoise a été, à l’automne dernier, homologuée GR, soit grande randonnée. Cette appellation, décernée par la Fédération française de randonnée pédestre, permet au SIA-QC de jouir dorénavant d’une visibilité internationale.

9565742872_4138b335b4_o
Crédit photo : SIA-Québec

Composé de plus de 650 km de sentiers, le GR-A1 commence à Matapédia, traverse une partie de sa vallée, passe par la réserve faunique de Matane et par le parc de la Gaspésie, descend vers Mont-Saint-Pierre, longe le fleuve Saint-Laurent et, de village en village, se termine à Cap-Gaspé, dans le parc Forillon.

Divisé en six sections et composé de randonnées de difficultés et de durées variées, le GR-A1 permet aux randonneurs de tout acabit de marcher le temps d’une journée ou encore de partir pour une longue randonnée en autonomie. Pour compléter la traversée, un randonneur moyen aura besoin de 35 à 40 jours.

L’accès au sentier est gratuit, mais un droit d’accès quotidien est exigé dans le parc de la Gaspésie et le parc Forillon.

Pour le plaisir des sens

Au fil de la randonnée, la végétation se modifie en fonction de l’altitude. Les décors champêtres, les milieux agricoles et les falaises abruptes se succèdent magnifiquement. À ces superbes paysages viennent se superposer caribous, aigles et baleines. L’amalgame faune et flore crée des tableaux dignes des documentaires du National Geographic.

Types d’hébergement 

9562621291_493ac97054_o
Crédit photo : SIA-Québec

Les randonneurs, qui s’aventurent sur ces sentiers durant plusieurs jours, pourront se loger de quatre façons : monter leur tente sur une plate-forme, dormir dans un abri, se reposer dans un refuge ou encore opter pour l’un des sites d’hébergement privés. Chacune des options offertes est décrite dans une fiche signalétique exhaustive, mise en ligne sur le site Web de SIA-QC.

Seules les portions du sentier qui traversent les villes et les villages ne sont pas couvertes par l’organisation. Si vous souhaitez y passer la nuit, il vous faudra faire vos propres arrangements.

Services aux randonneurs

Des services de transport de bagages, de navette de voiture, de guide et de ravitaillement peuvent être organisés afin de répondre aux besoins spécifiques des randonneurs.

Pour obtenir de l’information sur les différents services offerts par SIA-QC ou sur l’état du sentier, consultez le site du Sentier International des Appalaches

Ouverture

Cette année, le sentier ouvre officiellement le 24 juin. Certaines sections peuvent toutefois être parcourues, par les curieux et les passionnés de randonnée, dès la mi-mai.

Cet été, dites adieu aux vacances coûteuses et ressourcez-vous dans une Gaspésie que vous n’avez probablement jamais visitée! Mais avant de partir pour cette belle épopée, passez à La Cordée pour profiter des judicieux conseils de passionnés de randonnée!

9565537692_595f8ae082_o
Crédit photo : SIA-Québec
9565629152_97fd47f7b8_o
Crédit photo : SIA-Québec
9562569055_b36d04b3ce_o
Crédit photo : SIA-Québec

GR,® c’est…

Un réseau de sentiers de grande randonnée (GR), homologué par la Fédération française de la randonnée pédestre. « Cette homologation a pour objectif de garantir la qualité et la pérennité des itinéraires auxquels elle est accordée, en conformité avec des critères de normage [sic] reconnus et éprouvés. » Composé de sentiers de longueurs variées, un GR permet de parcourir une ou plusieurs régions en plusieurs jours. Balisés d’un trait blanc et d’un trait rouge superposés, ces sentiers sont très populaires en Europe et ils attirent une foule de randonneurs chaque année.

Crédit photo d’entête: SIA-Québec

Cap sur le premier GR au Québec
28 votes
Partager ce billet de blogue