Conseils

18 août, 2017

Pour presque tous, nos pieds servent simplement à marcher. Pour la plupart d’entre nous, ils sont aussi deux des outils principaux de nos passe-temps : la randonnée, le vélo, l’escalade, la course à pied — le sport, bref.

À l’instar de nos mains, nos pieds sont de petites merveilles d’ingénierie biologique. Mécaniquement complexes, ils sont formés de pas moins de 26 os, de 16 articulations et de plus d’une centaine de muscles, de tendons et de ligaments, chacun.

16 août, 2017
4 août, 2017

Par Nicolas Paré

La cordillère des Andes! 

Assurément l’une des chaînes de montagnes mythiques de la planète, au même titre que les Alpes, les Pyrénées, le Caucase, l’Himalaya et…  les Laurentides. 😉

Les Andes agissent telle une colonne vertébrale pour le continent sud-américain, traversant le territoire sur toute sa longueur, de la Colombie à la Terre de Feu, elle offre du coup une variété de paysages et de randonnées inégalés sur la planète. 

28 juillet, 2017

Après un survol des sept principes du plein air sans trace et un saut un peu plus en profondeur sur la manière de les mettre en pratique lorsque vient le temps de se nourrir, c’est au tour de la pratique de la randonnée, de la marche, ou simplement de nos déplacements dans la nature de faire l’objet d’une analyse approfondie Leave No Trace.

Simplement, nos déplacements en nature dégradent presque inévitablement la nature autour de nous.

Dans de telles circonstances, l’objectif, c’est alors de réduire au maximum la trace qu’on laisse. Et aussi de donner une chance à la nature de se régénérer.

21 juillet, 2017

Dans notre série sur le plein air sans trace ou les principes Leave No Trace, impossible d’éviter de parler de notre relation à la nourriture, du transport à la consommation jusqu’à la gestion de nos rebuts, matériels, comme corporels.

Au centre de l’éthique du tourisme sans trace se trouve la nécessité de laisser la nature dans son état original, comme si nous n’y étions jamais allés.

Pour vous aider, on vous propose quelques pistes de solution.

14 juillet, 2017

Curieux de nature, l’Homme éprouve un besoin fréquent d’observer le monde autour de lui. Mais si l’aigle profite d’une vision perçante, l’Homme doit se contenter d’une vision beaucoup moins inspirante, en comparaison. Une bonne paire de jumelles peuvent augmenter de façon dramatique la capacité d’observation pour un passionné de plein air.

12 juillet, 2017

Il y a un monde entre manger dehors et savourer un mets dans la nature. La magie d’un repas en plein air réside en grande partie dans le contexte dans lequel il est dégusté. Pour vous donner la chance de goûter au bonheur de bien manger en plein air, certains employés ont généreusement accepté de partager des recettes à savourer près du campement. Alors, avant de partir en vacances, inspirez-vous!

12 juillet, 2017

Nous avons tous déjà pris une cocotte ou une roche, on a tous déjà fait un détour pour esquiver une flaque de boue ou un petit ruisseau au beau milieu du sentier. Peut-être encore s’est-on trop approché de la faune ou a-t-on jeté un cœur de pomme au milieu des bois.

À première vue inoffensives, ces pratiques, multipliées par la répétition incessante du passage de milliers d’aventuriers et d’aventurières, ont un impact négatif direct sur la faune et la flore.

9 juin, 2017

Vous faites du camping presque toutes les années, mais chaque fois c’est un peu à reculons? Vous pensez à cette fameuse fin de semaine du mois d’août où il a plu presque sans arrêt et où l’eau percolait à l’intérieur de votre tente? Vous avez peut-être entendu parler de l’aventure d’un ami qui s’est terminée avec un arceau brisé par de grands vents?

Si vous avez développé une peur ou, pire, une haine du camping, il est peut-être temps de mettre à la retraite votre tente actuelle et de faire la paix avec le camping en investissant un peu plus d’argent afin de se garantir confort et sécurité.

2 juin, 2017

Quand on parle de camping confort, aussi bien expulser les notions de poids et de grosseur. On range simplement notre équipement de camping dans l’auto, puis on s’éloigne, le plus possible, de la ville et du stress de la vie urbaine. Rendu à notre petit lopin de terre, on sort le tout de la voiture, on s’installe, puis on relaxe sur le bord du lac, de la rivière, ou simplement devant un feu de camp.

Pourquoi donc se contenter du confort simple de son matériel d’aventure quand on peut vivre comme un roi en camping confort?

Du gros au micro, on fait le tour de ce qui nous inspire le confort pour la saison estivale.