Récits

17 juin, 2016

Un papa, employé de La Cordée

C’est en sortant du « tunnel » que j’ai eu la confirmation que tout n’était plus aussi parfait que ce que j’aurais souhaité. J’avais perdu un temps fou dans une immense fissure. Pendant ce temps, mon point de vue limité ne m’avait pas permis de voir les nuages qui arrivaient de l’ouest…

3 juin, 2016

Par Maxime Durand

Partir dix jours avec un petit budget pour pratiquer un sport d’été, loin d’un hiver frigorifiant; c’était notre objectif. Mon ami et moi savions d’avance que notre périple serait du genre épique parce qu’on avait déjà fait les quatre cents coups ensemble, et ce, dans toutes les conditions, surtout les pires. Mais quand même…

27 mai, 2016

Reconnue comme un paradis de plein air au Québec, la Gaspésie possède désormais, depuis l’automne dernier, le premier sentier de grande randonnée en Amérique du Nord. En d’autres mots, la Gaspésie a récemment accouché d’un Compostelle québécois. Un terrain de jeu à découvrir absolument pendant les vacances estivales!

20 mai, 2016
13 mai, 2016

Par Camille Archambault

C’était le début de l’été et il faisait beau. Mon copain Marc-Antoine et moi, on regardait les sentiers qu’on avait envie d’explorer dans le Nord-Est des États-Unis. Lui, il revenait toujours avec une idée qui lui trottait dans la tête : faire la traversée des Adirondacks (le Great Range Traverse). C’était faisable en peu de jours, mais assez exigeant (36,3 km et 2940 m de dénivelé). Comme on n’était pas partis très souvent faire ce genre d’activité ensemble, il était difficile d’anticiper nos capacités et nos difficultés sur le chemin.

13 mai, 2016

Arnaud Janvier
Membre de l’équipe de Kangirsuk

Issus de quatre communautés du Nunavik, les JEUNES KARIBUS qui se sont lancé le défi de rejoindre la communauté d’Aupaluk en ski de fond ont aujourd’hui de quoi être fiers de leur exploit.

Le 18 avril dernier, après cinq jours et 90 km de ski de fond en autonomie dans la toundra, toutes les équipes ont franchi la ligne d’arrivée d’Aupaluk, le sourire aux lèvres et le cœur rempli d’émotions.

6 mai, 2016

Être à la maison, enceinte, avec un petit garçon de deux ans en plein « terrible two », ce n’est pas toujours facile. Pourquoi ne pas ajouter un peu de défi et se lancer dans une aventure sur deux roues pendant près de six mois, en Nouvelle-Zélande, tout en réalisant un documentaire sur la route? Ce n’est pas tout à fait ce que je me suis dit quand Bertrand, mon amoureux, m’a proposé ce périple. Mais comme j’adore les voyages et l’aventure, je lui ai répondu : « Allons-y! »

15 avril, 2016

J’aspire en général à apprécier les choses qui m’arrivent.

Ma plus grande déception à ce jour ? L’échec de dernière minute, en 2012, de notre projet Russie à vélo. Malgré deux années de préparation et une rencontre avec l’ambassadeur de Russie au Canada, notre demande de visas pour un an avait été refusée. Pendant 48 h, j’étais extrêmement déçu (et le mot était faible). « Alors, on part où maintenant ? » m’avait demandé ma blonde, Vanessa. Elle m’avait alors proposé un plan B, B comme Brésil. Dix jours plus tard, nous étions dans un avion, avec nos vélos, en direction du cinquième pays en importance au monde en terme de superficie. Notre périple sur deux roues a duré un an, pendant lequel nous avons parcouru 9000 km. Cette aventure a été l’occasion rêvée de réaliser mon premier documentaire, qui fera même l’objet d’une tournée québécoise en 2017 avec le diffuseur Les Grands Explorateurs (un immense honneur pour moi)! Comme quoi une grande déception peut se transformer en un magnifique cadeau! Mais revenons au pays des Kiwis…
8 avril, 2016

L’alarme sonne. C’est samedi, il est 7 h 15. C’est l’heure de nous lever et de réveiller les « petits » encore enroulés dans leurs sacs de couchage, éparpillés dans le gymnase de l’école. Les JEUNES KARIBUS ont une journée remplie qui les attend et les profs qui les accompagnent aussi !

Avant d’entamer un périple d’approximativement 90 kilomètres en ski de fond dans la toundra, les quatre communautés du Nunavik, composées de 33 adolescents, 10 accompagnateurs et 8 guides de motoneige, ont fort à faire et à penser.

11 mars, 2016

Par Louis-Philippe Gagné,
ambassadeur de course sur sentier

La Pandora -24, c’est une course de 6 h ou de 12 h qui tourne en rond dans les sentiers de Prévost, dans les Laurentides. Le parcours forme une boucle de 3,5 km qui totalise 150 m de dénivelé positif. L’objectif de cette course, c’est de faire la boucle le plus souvent possible en 6 h ou en 12 h. La particularité de cette course d’hiver, c’est que le ravitaillement se trouve dans un restaurant, le Thé Smooth, au pied des falaises. On y retrouve un buffet chaud pour les coureurs : le grand luxe!