Cinq destinations incontournables pour le vélo de montagne

Cette année encore, la saison de vélo de montagne a démarré très lentement. Pour cause, l’hiver n’en finissait plus. Néanmoins, l’été arrivant et les efforts de plusieurs passionnés de la discipline aidant, le Québec et le nord-est des États-Unis offrent de magnifiques sentiers cyclables. Les adeptes du vélo de montagne de La Cordée ont essayé plusieurs sites. Entre les sentiers plus marginaux et les grands classiques, voici leur top 5 des destinations de vélo de montagne.

Plein Air Ste-Adèle – Réseau du Chantecler

saint-adeleDans les Laurentides, à une petite heure de route de Montréal, vous trouverez le réseau de vélo de montagne du Chantecler, mont de ski situé à Sainte-Adèle. Ce sont des cyclistes locaux qui ont aménagé les 21 kilomètres de pistes de cross-country.

Les combinaisons sont nombreuses dans ce petit paradis où quatre circuits de niveaux techniques différents coexistent. Les pistes étroites ou single track proposent beaucoup de courbes et de lacets qui s’enchaînent parfaitement et naturellement.

Vous trouverez un stationnement au bout de la rue Bernina, non loin du centre-ville de Sainte-Adèle. Attention! Le stationnement ferme à 17 h.

Et puisque vous êtes dans les environs, faites un arrêt en fin ou en début de journée à la Gare du Mont-Rolland. Tout près, au bout de la rue Saint-Gabriel, vous trouverez la piste que les cyclistes locaux appellent Solid Gold, un sentier très rapide et tout en boucles.

Le tout est gratuit, profitez-en!

 

Portneuf – Vallée Bras-du-Nord

bras-du-nordPour les cyclistes qui connaissent et qui adorent Kingdom Trails (réseau qui sera traité à la fin de ce billet), la Vallée Bras-du-Nord est certainement la destination québécoise qui s’y compare le plus.

Situé non loin de Québec, à Portneuf, dans une magnifique vallée glaciaire, ce centre de vélo de montagne, spécifiquement de cross-country, offre pas moins de 80 km de piste étroite dans deux secteurs distincts.

Le secteur Shannahan est composé de longs sentiers étroits tracés avec précision dans la vallée. Un terrain plus accessible pour les débutants. Le second secteur, Saint-Raymond est, quant à lui, situé principalement en terre privée et les pistes sillonnent les champs et les montagnes avoisinantes. On y retrouve de courts sentiers ou il est facile d’augmenter sa vitesse, à condition d’être agile en terrain plus technique.

Comme c’est un réseau en constante expansion, un droit d’entrée de 13,05 $ doit être acquitté à l’un des deux postes d’accueil. Assurez-vous de le payer puisque l’ensemble des droits d’accès est utilisé pour développer de nouveaux sentiers et entretenir ceux existants.

Et si vous n’êtes pas équipés, vous pouvez louer un vélo et tous ses accessoires à l’accueil du secteur Shannahan.

 

Coaticook Gorge de Coaticook

CoaticookBien connu pour son pont piétonnier suspendu qui est l’un des plus longs du monde, le parc de la Gorge de Coaticook est aussi un endroit merveilleux pour la pratique du vélo de montagne.

Le réseau est constitué de trois pistes de niveaux différents qui s’étirent sur un total de 46 km.

L’intermédiaire, d’une longueur de 16 kilomètres, est assez technique avec des virages en épingle et quelques courtes montées parsemées de racines. Pour tous ceux qui désirent améliorer leur technique ou leur endurance, c’est un trajet idéal, ni trop difficile ni trop rapide.

Les droits d’entrée pour ce réseau de cross-country sont de 10 $. Et pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable en campant sur place? Les campeurs profitent d’un accès gratuit aux sentiers de vélo.

Et si le Fat Bike vous intéresse, en hiver une piste de 10 km est accessible moyennant des frais de 5 $.

 

Saint-Bruno-de-Montarville – Trivélo

saint-brunoSitué à moins de 30 minutes de Montréal, Trivélo offre l’accès à des sentiers de vélo de montagne balisés situés à la base du Mont-Saint-Bruno.

Le réseau de sentiers de plus de 35 kilomètres, dont près de 25 kilomètres, est constitué de pistes étroites. Celui-ci comprend un sentier d’initiation au vélo de montagne, de multiples pistes étroites rapides et en lacets ainsi qu’un secteur avec des passages plus techniques. Ce centre satisfera les cyclistes de montagne de tous les niveaux.

Le coût d’entrée pour une journée de vélo de montagne à Trivélo est de 7 $. Rendez-vous sur leur site ou sur leur page Facebook pour connaître les conditions des sentiers.

 

 

East Burke, Vermont – Kingdom Trails

kindomtrail
Le réseau des Kingdom Trails, mentionné précédemment, à East Burke dans le Vermont, est un incontournable du vélo de montagne dans le nord-est américain. L’endroit a même été nommé meilleur réseau en Amérique du Nord par le Bike Magazine et fait partie des Epic Rides de l’Association internationale de vélo de montagne (IMBA).

Établie depuis vingt ans, l’association des Kingdom Trails offre un labyrinthe de pistes étroites pour vélo de montagne de plus de 150 kilomètres qui s’étirent sur les flans de la montagne Burke, le plus haut sommet de la région.

C’est grâce à la gentillesse de plusieurs résidents d’East Burke qui permettent le passage des cyclistes sur leur propriété qu’un réseau aussi étendu existe.

Les débutants seront comblés par les pistes étroites très rapides et qui présentent peu d’obstacles, tandis que les experts ne pourront s’empêcher de crier en roulant entre les arbres et dans les virages serrés dans des descentes vertigineuses.

À environ 2 h 30 de Montréal, vous voudrez probablement y passer la fin de semaine. Les solutions d’hébergement qui s’offrent à vous vont du camping municipal aux charmantes auberges qu’on retrouve en nombre à East Burke.

Il en coûte 15 $ par personne par jour pour profiter des ces magnifiques pistes de vélo de montagne. N’oubliez pas d’acquitter le montant à la maison d’accueil, c’est de cette manière que l’équipe des Kingdom Trails est capable d’offrir ce réseau de calibre international!

Photo: Kingdomtrails

Éthique et code de conduite en vélo de montagne

Le Québec et le nord-est des États-Unis regorgent d’endroits magnifiques pour pratiquer le vélo de montagne. Bien évidemment, les sites bien aménagés sont payants : il faut bien maintenir la qualité de ces pistes qui sont à la merci des humeurs de dame nature. D’autres endroits, où l’accès est totalement gratuit, sont entretenus bénévolement par des amoureux du vélo de montagne. Dans tous les cas, ce sont des passionnés qui travaillent sur les centaines de kilomètres de piste de vélo de montagne du Québec.

Tous les cyclistes en montagne se doivent de respecter un code de conduite afin de rendre l’expérience de tous aussi agréable et sécuritaire que possible :

  • ● Évitez de rouler dans les sentiers 24 heures après une bonne pluie.
  • ● Roulez en groupe de deux ou plus, un accident est si vite arrivé!
  • ● Pour la même raison, La Cordée suggère fortement le port du casque.
  • ● N’oubliez pas que c’est un privilège de pouvoir rouler sur un terrain privé – ce qui est souvent le cas des pistes de vélo de montagne –, soyez respectueux et reconnaissant des propriétaires!
Cinq destinations incontournables pour le vélo de montagne
29 votes
Partager ce billet de blogue