Évitez les faux pas

Au cours des dernières années, l’industrie du plein air a diversifié ses conceptions de chaussures afin de répondre aux besoins spécifiques de chaque sportif. Les chaussures pour la randonnée n’y font pas exception et il est parfois ardu de s’y retrouver. Les nombreux randonneurs qui arpentent les sentiers l’été sont heureux de remplacer leurs traditionnelles bottes rigides en cuir par des chaussures plus souples et plus confortables. Surtout lors des canicules. Mais tout de même, doit-on opter pour une sandale, pour un soulier ou pour une botte de marche? Ce qui suit pourrait bien vous mener vers le chemin de la décision.

Seuls points de contact de votre corps avec les sentiers, vos pieds doivent être judicieusement chaussés pour éviter les blessures. Et c’est particulièrement vrai lorsque vous foulez les montagnes souvent parsemées de bonnes et moins bonnes surprises. Bien que la chaleur estivale rende vos sandales particulièrement attrayantes pour la randonnée, il est préférable de choisir une chaussure en fonction des contraintes inhérentes au terrain que vous comptez explorer. Pour ce faire, vous devez d’abord établir à quelle famille de randonneurs vous appartenez. Pour vous, la randonnée est-elle synonyme d’escapade de quelques heures, de randonnée d’une journée ou d’excursion impliquant une nuitée en montagne? Cette première réflexion est primordiale puisqu’elle permet d’établir quel genre de charge vous serez appelé à transporter sur votre dos. Si vous partez pour quelques heures ou pour une courte journée de randonnée, les quelques collations qui se trouvent dans votre sac à dos n’auront que très peu d’incidence sur les efforts que vous déploierez pour atteindre le sommet. La chaussure portée pourra donc être légère et aérée pour assurer votre confort. Quant aux randonnées qui s’étirent toute la journée, elles impliquent de vous faire porter un poids léger à moyen, sur des terrains qui varieront au fil de l’ascension. Votre choix devrait donc s’arrêter sur un modèle offrant un bon soutien à la cheville et une semelle avec des coussins d’absorption qui protègeront les articulations lors des impacts au sol. Bref, de manière générale, plus la randonnée est longue, plus la chaussure doit soutenir la cheville et protéger les pieds des aléas des sentiers.

Ensuite, déterminez quelle est votre saison favorite pour gravir les sommets. Au printemps et à l’automne, les températures sont normalement fraîches, donc idéales pour explorer les montagnes. Par contre, la fonte de la neige et les pluies abondantes laissent les sentiers souvent humides et glissants. Il est donc conseillé de choisir une chaussure imperméable, dotée d’une semelle avec de bons crampons. Durant la saison estivale, les sentiers sont généralement secs, mais c’est la chaleur qui cause un inconfort. Optez alors pour des chaussures bien ventilées, sans membrane imperméable pour favoriser l’évacuation de l’humidité.

Sandales

Sandales : Idéales pour l’été en ville, pour le voyage ou pour les sentiers peu escarpés, elles doivent rapidement être mises de côté lorsque l’objectif est de fouler les pentes et les sols inégaux. Sauf certains modèles, les sandales ne protègent pas les orteils. Elles laissent donc le champ libre à tous les débris qui souhaitent se glisser sous le pied et causer de sérieuses blessures pouvant compromettre la randonnée. Bien que l’ajustement de la plupart des sandales soit rapide et idéal pour le quotidien, il ne permet pas de soutenir efficacement le pied et la cheville sur les roches et les racines qui parsèment les sentiers. Par contre, les sandales sont parfaites pour les marches autour du lac ou sur les sentiers plats.

 

Soulier

Souliers de marche : Destiné aux sentiers aménagés et peu abrupts, le soulier de marche est tout indiqué pour la personne qui souhaite faire de la courte randonnée avec ou sans sac à dos de jour. Il permet de protéger tout le pied sans compromettre le confort et la souplesse. Pour la courte randonnée estivale, le soulier de marche léger et aéré est tout indiqué.

 

Botte-Légère

Bottes de randonnée légère : Plus hautes que les souliers de marche, les bottes de randonnée légère soutiennent confortablement la cheville, permettant au randonneur de parcourir des sentiers aux reliefs diversifiés, avant d’atteindre de hauts sommets. Une fois de plus, pour contrer la chaleur estivale, les modèles aérés ont la cote. Il faut cependant demeurer vigilant pour choisir un modèle qui offre un bon ajustement puisque les pieds ont tendance à enfler à la chaleur et à l’effort.

 

Botte-Lourde

Bottes de randonnée : Hautes et résistantes, les bottes de randonnées sont à privilégier si vous prévoyez partir quelques jours sur des sentiers accidentés, avec une bonne charge sur le dos. Elle est conçue pour maintenir la cheville en place, pour offrir une bonne absorption des chocs et une certaine rigidité qui protègera tout le pied si ce dernier se pose sur un sol instable. Tout comme la botte de randonnée légère, elle doit offrir un bon ajustement afin de pouvoir s’adapter au pied et à l’épaisseur du bas porté.

 

ConseilsConseils éclair :

  • Prenez le temps d’essayer différents modèles pour être en mesure de comparer et de déterminer celui qui vous offre le plus de confort.
  • La plupart des boutiques de plein air acceptent le retour des chaussures si elles n’ont pas été portées à l’extérieur. Marchez donc dans la maison pour assouplir votre nouvelle acquisition et ainsi assurer votre confort en randonnée.
  • Essayer les chaussures avec des bas de randonnée similaires à ceux que vous porterez.
  • Sachez que l’effort physique stimule la circulation sanguine et fait enfler les pieds. Choisissez donc un modèle qui s’ajuste aisément pour adapter la pression sur le pied au fil de la randonnée.
  • De retour au bercail après une escapade en nature, nettoyez vos chaussures avec des produits spécialement conçus pour prolonger leur durée de vie et faites-les sécher correctement avant de les ranger. De cette façon, vous évitez la propagation des bactéries qui causent les mauvaises odeurs et conservez vos amis près de vous lorsque vous arrivez à bon port.
Évitez les faux pas
4 votes
Partager ce billet de blogue