Fondeur et froideur

La neige est belle, les sentiers sont tracés à la perfection, la saison de ski de fond est bel et bien entamée aux quatre coins du Québec. Toutefois, les températures plus froides de janvier pourraient glacer votre désir d’aller skier. La Cordée vous propose donc de gonfler votre volonté en vous offrant quelques judicieux conseils pour affronter les pistes quand le mercure descend bien plus bas que le point de congélation.

Header-Ski-de-fond

Attitude +25⁰C

Quandillustration- vous partez avec l’idée que vous allez geler et être misérable sur vos skis, vous risquez bel et bien d’avoir froid et de ne pas apprécier votre randonnée.  Ayez plutôt en tête que ce n’est pas le froid que vous n’aimez pas, mais bien le fait d’avoir froid.  Si cela peut vous encourager, une employée de La Cordée, mordue du ski de fond, affirme que les jours de ski où le mercure descend sous -20 ⁰C sont parmi les plus belles journées de l’hiver. « Tu n’as pas besoin de corriger ton fart, car la neige ne change pas quand il fait froid. Le temps s’arrête et les couleurs du paysage sont incroyables, tout est plus beau! »,ajoute la skieuse. Bien entendu, il vous faut avoir les bons vêtements et des skis bien fartés pour partager son avis.

Préparation des skis

CProduit-de-Fartagehoisir le bon fart en ski de fond dépend de trois grands facteurs : la température extérieure, le taux d’humidité et le type de neige. Toutefois, pour la majorité des skieurs, la température est la seule variable à considérer. Plus elle est froide, plus le fart doit être dur, autant celui de glisse que celui de retenue.  Lorsque le mercure descend, meilleure sera l’adhérence et moins bonne sera la glisse.

Mordus de ski de fond en pas de patin, sachez que quand il fait froid, vous ferez beaucoup d’efforts physiques pour très peu de glisse. Peut-être auriez-vous plus de plaisir en classique dans de belles montées et descentes?

Notez aussi que les farts fluorés favorisent la glisse quand le taux d’humidité est élevé. Toutefois, lors de température très froide, le taux d’humidité est habituellement très bas. Ne gaspillez pas vos farts fluorés, généralement plus coûteux, lorsqu’il fait -20⁰C. Gardez-les pour les jours plus chauds lorsque la glisse sera formidable.

Maîtriser l’art du multicouche

Une fois que vous avez retrouvé mc3le sourire malgré le refroidissement éolien qui est descendu à -25⁰C, portez les bons vêtements au bon moment vous permettra de garder le sourire toute la journée. Qu’est-ce que signifie porter les bons vêtements au bon moment? C’est tout simple : il faut jouer avec vos couches de vêtements.

Par exemple, quand vous êtes à l’intérieur, en train de farter vos skis, retirez votre couche de chaleur et votre coupe-vent pour empêcher la transpiration. Il faut à tout prix éviter de vous lancer sur les pistes après avoir eu trop chaud. S’il fait vraiment très froid, La Cordée vous suggère même de changer vos bas tout juste avant d’enfiler vos bottes de ski de fond. Partir au sec est un atout à ne pas négliger.

En bougeant, vous allez vous réchauffer. N’hésitez pas à détacher votre manteau ou même le retirer. Traînez-vous un petit sac pour y ranger les vêtements de trop ou pour apporter des couches de chaleur supplémentaires telle la jupe Jack Wolkskin iceguard XT pour mesdames ou un isolant pour le haut du corps, ce ne sont pas les choix qui manquent à La Cordée. Quand vient le moment de descendre une bonne côte, refermez toutes les ouvertures et attachez votre tuque. Le froid voudra s’inviter dans votre manteau et c’est souvent à ce moment-là qu’il réussit.

Un petit retour sur les règles du multicouche s’impose? Lisez ou relisez cette chronique qui explique parfaitement ce système essentiel en hiver. Une fois que les bases sont maîtrisées, vous pourrez adapter vos couches même lors des températures de -30 ⁰C .

Manger, s’hydrater et skier

Il Thermospeut parfois être difficile de penser à manger et à boire lorsqu’il fait froid. Toutefois, c’est la clé du succès pour permettre à votre corps de continuer à produire de la chaleur. Collations, breuvages chauds, prévoyez le tout, mais surtout n’oubliez pas de le consommer. Parfois choisir un centre de ski où des chalets sont ouverts et chauffés pour les skieurs est l’idéal lors des temps froids. Manger au chaud est plus agréable qu’au sommet d’une colline avec un vent de face. Toutefois, n’oubliez pas de vous dévêtir une fois à la chaleur, sinon le retour au froid sera terrible.

Finalement, il ne faut pas craindre le froid, ni le détester. Ce mal-aimé gagne à être apprivoisé et pour ce faire vous devez bien vous y préparer. Gardez en tête qu’une fois bien habillé, bien alimenté, bien hydraté  et avec des skis bien fartés, peu importe la température, vous finirez par avoir chaud durant votre sortie.  Profitez des jours plus froids et de la neige, mais respectez-vous et soyez attentif aux signes que vous lance votre corps.

Conseils en vrac!

  • -Ayez avec vous de petits sachets chauffe-mains ou chauffe-pieds, ils pourraient être bien utiles.
  • -Soyez en forme pour votre sortie. Une bonne nuit de sommeil est un coup de pouce supplémentaire pour affronter le froid.
  • – Qui a dit que le chocolat chaud devait attendre le retour à la maison? Rien ne vous empêche de glisser une bouteille isolée remplie de ce doux réconfort dans votre sac.
  • -N’oubliez pas d’appliquer de la crème solaire, car le soleil est présent malgré le froid.
  • -Une paire de gants, mitaines et bas c’est bien, mais deux c’est mieux!
  • – N’oubliez pas de protéger vos yeux avec des lunettes de ski. Par exemple, les lunettes Nordic Shield de Louis Garneau seront tout à fait appropriées pour cette mission.
Fondeur et froideur
15 votes
Partager ce billet de blogue