Gros plan sur une petite merveille

Pour le plaisir, testez vos connaissances en vous plongeant dans un « Qui suis-je? ».

  1. Je ressors des garde-robes au printemps ou à l’automne.
  2. Je suis composée de duvet ou de matériaux synthétiques.
  3. On me porte autant en ville qu’en plein air.
  4. Je suis si mince et compressible que je disparais presque complètement dans le fond d’un sac à dos.
  5. Je suis destinée à tous celles et ceux qui aiment les manteaux légers, souples et respirants.
  6. Je suis légère comme une plume, mais je fais le poids quand vient le temps de vous tenir au chaud.

Réponse : La microdoudoune

Bien sûr, vous savez ce que sont les microdoudounes puisque tous les automnes, vous les voyez déambuler un peu partout dans les rues, dans les transports en commun et dans les bois. Vous en avez peut-être une ou même deux à la maison. Mais connaissez-vous vraiment l’étendue de leurs possibilités? Coup d’œil sur une pièce de vêtement qui gagne à être connue.

Duvet ou fibres synthétiques?

Le monde des microdoudounes est vaste et diversifié. Manteaux, pantalons, jupes et shorts, les microdoudounes se déclinent aussi en modèles longs, courts et sans manches. Versions minces et allégées des traditionnelles doudounes de duvet, les microdoudounes sont composées de duvet ou de fibres synthétiques. Ces deux types d’isolants offrent des avantages différents qui varient en fonction des contextes d’utilisation.

Le duvet

Tous les duvets et les fibres synthétiques ne s’équivalent pas. La qualité d’un isolant influence fortement son rendement.Vous devez savoir que la qualité d’un duvet est proportionnelle à sa capacité de remplissage (aussi connue sous « pouvoir isolant »). Cette dernière mesure la quantité d’air que peut emmagasiner une once de duvet. Plus le duvet peut accumuler d’air, plus il sera isolant, donc plus il sera chaud. Exprimée en pouces cubes par once, cette mesure est souvent notée sur le manteau à l’aide d’un chiffre (400, 500, 600, etc.).

Un duvet humide perd une grande partie de son pouvoir isolant. Couvrez votre duvet par temps gris pour éviter d’être transis. S’il est mouillé, faites-le sécher pour prolonger sa durée de vie. Sachez aussi que le duvet est plus chaud que la plume. Or, rares sont les manteaux qui contiennent 100 % de duvet. Plus le pourcentage de duvet dans votre manteau est élevé, plus il sera chaud. La nature du duvet influence également la chaleur que procure un manteau. En général, le duvet d’oie est plus chaud que le duvet de canard.

Comme il est difficile de comparer la capacité de remplissage, le pourcentage de duvet et la nature du duvet entre deux manteaux, concentrez-vous principalement sur la quantité de duvet que contient un manteau (son épaisseur) ainsi que sur sa capacité de remplissage. À épaisseurs semblables, le manteau qui affiche la capacité de remplissage la plus grande sera celui qui vous tiendra le plus au chaud.

Saviez-vous que… certains fabricants enduisent leur isolant naturel d’un déperlant afin d’éviter que l’humidité ne vienne altérer le pouvoir isolant de leur duvet? Recherchez ces précieux duvets qui sauront conserver leur chaleur sous les fines pluies automnales.

Fibres synthétiques

Quant aux fibres synthétiques, leurs structures diffèrent d’un fabricant à l’autre. Certains isolants sont plus efficaces que d’autres pour emprisonner l’air et vous tenir au chaud. Les fibres les plus appréciées sont celles dont la structure s’apparente à celle du duvet. Efficaces pour emprisonner la chaleur du corps, ces fibres synthétiques sont tout indiquées pour des conditions humides puisqu’elles conservent leur pouvoir isolant même si elles sont légèrement mouillées, contrairement au duvet.

Pour en savoir plus sur les propriétés du duvet et des isolants synthétiques, consultez l’article intitulé De quel type êtes-vous? sur ce blogue.

Le tableau ci-dessous met en lumière dans quel contexte chacune des fibres est vraiment efficace.

Critères Duvet Synthétique
Compressibilité check_sign_icon_red
Efficace par temps humide check_sign_icon_red
Efficace lorsqu’immobile check_sign_icon_red
Peu coûteux check_sign_icon_red
Efficace lorsqu’actif check_sign_icon_red
Facile d’entretien check_sign_icon_red
Durabilité check_sign_icon_red
Légèreté check_sign_icon_red

 

Les avantages des microdoudounes

Notez cependant que, d’abord conçues pour être très légères et compressibles, les doudounes sont recouvertes d’un mince tissu qui peut s’avérer fragile aux déchirures. Sans être extrêmement délicates, les doudounes requièrent tout de même une certaine vigilance lorsque vous marchez dans le bois ou que vous vous trouvez en présence d’objets pointus. Dans des contextes risqués, ajoutez une coquille imperméable afin de protéger votre précieux manteau isolé.La microdoudoune, qui peut aussi être portée comme couche isolante, doit permettre une bonne évacuation de votre transpiration. C’est d’ailleurs cette caractéristique qui lui confère une partie de son confort lorsqu’elle est portée seule par temps frais. Légère, souple et respirante, elle évacue l’humidité de votre corps pour que vous demeuriez au sec même lorsque vous vous activez légèrement. De plus, le tissu qui recouvre l’isolant coupe le vent et glisse littéralement par-dessus vos vêtements, ce qui facilite l’enfilage et la superposition des couches.

En ville, la microdoudoune peut être portée seule par temps frais, ou être glissée sous un imper-respirant lorsque vous devez affronter de grands vents ou une forte pluie. Dans les transports en commun, il suffit d’ouvrir votre petite doudoune pour évacuer votre surplus de chaleur ou encore de la glisser dans un sac pour, du coup, pouvoir apprécier toute sa légère et sa compressibilité.

En plein air, la microdoudoune est idéale pour les pauses collations en randonnée, pour les périodes d’assurage en escalade ou simplement pour tenir le corps au chaud après une activité physique intense.

En voyage, la microdoudoune se glisse merveilleusement bien dans un sac à dos ou dans une valise. Comme les voyages sont souvent remplis de surprises météorologiques, il est fort pratique d’apporter un petit manteau « au cas où ». En plus de vous garder au chaud dans l’avion, votre microdoudoune vous aidera à faire face aux caprices imprévus de Dame Nature en voyage. Et si, par bonheur, vous n’avez pas à l’utiliser, sa légèreté et sa compressibilité vous la feront rapidement oublier dans le fond de votre bagage si les températures sont clémentes.

En résumé, la microdoudoune est un manteau idéal pour braver les variations climatiques de la mi-saison. Polyvalente, elle peut être portée seule ou intégrée à un système multicouche. Dans ce dernier, elle peut tenir la place de la première et de la deuxième couche, selon vos besoins et les exigences de Dame Nature.

 

Gros plan sur une petite merveille
9 votes