L’art de barrer son vélo ou comment survivre à l’épidémie de vol

À La Cordée, on adore le vélo urbain. Vous devriez voir les salles de rangement de vélos des employés les jours ensoleillés. Les places sont toutes occupées.

Nous avons peut-être la chance de pouvoir entrer nos vélos à l’intérieur, mais ce n’est pas toujours le cas partout où nos vélos nos mènent.

Malheureusement, le vol de vélo est une réalité dans les rues de Montréal comme ailleurs au Québec. Alors, aussi bien essayer de dissuader les esprits mal tournés.

Pour ce faire, nous vous offrons quelques suggestions pour bien barrer votre vélo, qu’il vaille 100 $ ou 2000 $.

 

Les types de cadenas

Le débat fait rage sur les choix à faire lorsque vient le temps d’acheter un cadenas. Plusieurs solutions sont excellentes, mais pour les besoins de cet article, nous nous concentrerons sur celle qui nous apparaît comme la meilleure.

Le cadenas en U. (En compagnie d’un câble ou même d’un second cadenas, si vous le jugez nécessaire.)

Attention !

Tous les cadenas en U ne sont pas créés égaux, et si vous les avez déjà magasiné, vous aurez probablement eu la surprise de voir que leur prix ne le sont pas non plus. Le prix est généralement proportionnel à la robustesse d’un cadenas.

Bon, à l’achat d’un nouveau vélo, la plupart des gens ont tendance à vouloir couper dans les dépenses. Normal ! La facture d’un nouveau bolide monte souvent déjà plus que ce qui avait été budgété.

Or, si on souhaite profiter pleinement de sa nouvelle acquisition, éviter les (très) mauvaises surprises et avoir l’esprit tranquille, il faut mettre l’achat d’un cadenas de bonne qualité dans les dépenses qui vont inévitablement de pair avec un nouveau vélo. Et ce, même si votre vélo ne vaut que 100 $.

Sachez que bien des voleurs de vélo connaissent aussi bien que nos conseillers la valeur et la solidité d’un cadenas. Donc, que plus vous investissez sur un bon cadenas, plus il sera dissuasif.

_mg_2160-ykBien positionner son cadenas

On a un cadenas en U, peut-être aussi un câble. On en fait quoi ?

L’idéal, c’est d’insérer un maximum d’éléments dans le U. À tout prix, c’est le cadre du vélo et l’objet sur lequel on le barre qui s’y retrouvent. Idéalement, si notre cadenas le permet, on y glisse l’une des roues. On choisira souvent la roue avant, surtout si elle est dotée d’une déclenche rapide puisqu’elle est de moindre valeur que la roue arrière qui est montée avec une cassette ou une roue libre.

Et c’est là que le câble ou un second cadenas entre en jeu. Passez une première boucle sur la tige du cadenas en U et glissez le câble sur la roue de votre vélo qui n’a pas été verrouillé avec le U. Bien que peu solide, les câbles ajoutent une étape au vol d’un vélo. Et plus c’est long, plus le risque est grand que le voleur se fasse prendre la main dans le sac!

Choisir judicieusement le lieu

Le cadenas n’est qu’une partie de la bataille contre le vol de votre vélo. Choisir l’endroit où vous le barrez est aussi excessivement important. L’idéal, c’est d’éviter :

  • _mg_2151-ykLes clôtures qui se coupent, les poteaux qui s’arrachent rapidement ou encore ceux sans tête qui permettent de glisser le vélo par le haut.
  • Les arbres ! On risque de le blesser et un arbre, ça se coupe relativement facilement.
  • Le mobilier urbain : on a noté quelques événements au cours des dernières années où la ville a enlevé les vélos verrouillés sur le mobilier urbain, sous prétexte d’infraction au règlement municipal.
  • De cacher son vélo dans un endroit peu fréquenté, puisqu’à l’abri des regards, le voleur aura tout le temps et toute la latitude dont il a besoin pour travailler en paix, avec son coffre à outils bien installé à ses côtés.
  • De laisser son vélo pendant plusieurs jours au même endroit. Toujours à la même place, votre vélo aura l’air inutilisé ou à l’abandon.

_mg_2164-low-ykSécuriser son vélo

Un bon cadenas et un verrouillage de maître n’empêchent pourtant pas les voleurs de prélever quelques pièces d’intérêt sur un vélo…

Quelques trucs de sécurité à prendre en compte :

  • Remplacer les déclenches rapides par des axes antivol à clé hexagonale ou de type Pinhead empêche le vol de selle ou de vos roues.
  • Choisir des roues dotées de boulons en lieu de déclenche rapide.
  • Utiliser un deuxième cadenas pour barrer sa roue avant ou sa roue arrière sur le cadre, particulièrement si votre vélo est doté d’une belle paire de roues à déclenche rapide.

Malchanceux ?

Malgré tous vos efforts pour sécuriser votre précieux vélo, une malchance peut arriver. Pour éviter de vous retrouver démuni en déclarant un vélo volé à un policier ou un agent d’assurances, nous vous suggérons fortement de noter le numéro de série qui se trouve sous le boîtier de pédalier de votre vélo et de prendre une photo de votre bolide, à conserver précieusement dans vos archives.

_mg_2163-low-ykLe burinage de votre vélo est aussi une bonne solution pour augmenter les chances de le retrouver. Il suffit de profiter des événements de burinage gratuits offerts par le SPVM, au printemps. Certains postes de police de quartier offrent ce service pendant toute la saison estivale. Pour connaître les horaires des ateliers de burinage, il suffit de consulter votre poste de quartier.

Sites Web vélos trouvés

Des ressources en cas de vol :

Pour en finir avec le vol!

Avec ces quelques petites suggestions, on vous propose une petite série de photos ludiques de vélos barrés aux alentours de la succursale de la rue Sainte-Catherine, à Montréal. Plusieurs de ces vélos mal barrés le sont du fait de l’utilisation d’un câble qui se coupe facilement et très rapidement. Ces câbles sont plutôt voués à être utilisés comme cadenas secondaire.

Nous avons eu le plaisir de découvrir que la majorité des vélos étaient bien barrés. On vous laisse donc sur ces quelques photos de vélos qu’on juge (de manière bien arbitraire !) bien barrés et d’autres qui le sont moins!

L’art de barrer son vélo ou comment survivre à l’épidémie de vol
8 votes
Partager ce billet de blogue