Laver, laver!

L’automne est synonyme de multicouche. Peu importe l’activité que vous pratiquez, vous devrez vous vêtir avec plusieurs couches de vêtements qui vous permettront d’affronter toutes les conditions. Quand vous êtes bien équipé, que vos pelures répondent bien à vos besoins, que vous reste-t-il à faire? Sortir, profiter du grand air et de la belle saison des couleurs. Toutefois, pour que votre membrane en Gore-Tex®, vos combines en laine de mérinos, vos bottes de randonnée ou tout autre équipement survivent au fil des ans, savez-vous comment les entretenir? Voici quelques conseils et astuces pour bien entretenir vos différentes couches de vêtements et ainsi augmenter leur longévité.

Les moutons dans la laveuse

1200px-Sheep_eating_grass_edit02
GFDL 1.2 via Wikimedia Commons

Les sous-vêtements en laine de mérinos envahissent de plus en plus les garde-robes des adeptes de plein air. Bien que la laine du mouton de Nouvelle-Zélande soit réputée pour éviter les sensations de moiteur et ainsi préserver vos vêtements d’odeurs désagréables, il faut quand même faire une brassée de temps en temps.

Mettez vos vêtements de laine dans la laveuse sans aucune hésitation. Le fabricant Icebreaker, connu pour ces produits en mérinos, recommande de ne surtout pas les laver à la main. Un tel lavage peut entraîner une accumulation de transpiration résiduelle qui pourrait produire de mauvaises odeurs et ainsi nuire à la principale caractéristique de la fibre naturelle formidable qu’est la laine de mérinos.

L’entretien de cette fibre est assez facile. Il s’agit de tout mettre dans un cycle de lavage en machine normal avec de l’eau froide ou tiède tout en utilisant une lessive régulière (poudre ou liquide). Toutefois, n’utilisez ni assouplissant, ni agent de blanchiment. Séchez à l’air libre et le tour est joué.

ConseilsConseil : À l’occasion, lavez vos vêtements en mérinos avec un tissu plus épais, comme des jeans en denim, pour éviter que la laine bouloche.

Laver sa coquille de randonnée sans la casser

Gore-texSouvent, par peur d’abîmer leurs vestes ou pantalons imperméables ou imper-respirants, certains randonneurs ne laveront jamais ces morceaux essentiels au sommet d’une montagne. Si c’est votre cas, dépêchez-vous de mettre vos coquilles dans la laveuse!

Un vêtement de type Gore-Tex®, par exemple, qui est tout couvert de boue et de sueur risque de perdre ses capacités d’aération et d’imperméabilité. Pour éviter cette fâcheuse situation lisez les consignes de lavage du  produit, normalement inscrites sur une étiquette à l’aide de pictogrammes (pour en connaître plus sur la signification de ces petits symboles parfois source de grands mystères cliquez ici).

Voici les grandes lignes que vous risquez de trouver dans les consignes de plusieurs des membranes imper-respirantes offertes chez La Cordée :

Zipper

Fermez toutes les fermetures à glissière puis retourner le vêtement.

Temp

Lavez dans une eau à température modérée (30°C ou 40°C) et n’utilisez aucun produit assouplissant. Ce sont les principaux ennemis de tous les tissus techniques.

lessive-liquideUtilisez des lessives liquides de types Nikwax ou Granger pour vêtement de sport. Ces produits sont spécialement conçus pour garder les propriétés de votre membrane, soit l’imperméabilité et la déperlance.

N’hésitez pas à laver vos membranes. La sueur et le sébum accumulés après une longue journée de randonnée vont nuire aux propriétés de votre vêtement. Les tissus devenus imperméables grâce à un enduit, comme le Hyvent du fabricant The North Face, ont parfois besoin d’un petit coup de pouce pour rétablir leur déperlance. Vous pouvez utiliser l’Imperméabilisant TX. Direct en vaporisateur ou en liquide de Nikwax pour, à la fois, maintenir la respirabilité du produit et résoudre le problème d’eau qui traverse le vêtement.

Chaussures de randonnée bien traitées

BootLes bottes de randonnée pédestre protègent aux pieds et offrent un merveilleux soutien à la cheville quand le terrain devient plus périlleux. La qualité de ces chaussures n’est pas à négliger, ce qui entraîne un prix parfois plus élevé. Afin d’assurer une longue vie à vos précieuses bottes, comme pour les autres vêtements, la clé est dans l’entretien. Voici comment faire.

Tout d’abord, séchez toujours vos chaussures après une sortie. Pour ce faire, laissez-les à la température ambiante, bourrées de papier de journal. Surtout, ne jamais les mettre à proximité d’un radiateur ou d’une autre source de chaleur pour les sécher rapidement. Un feu de bois ou un fourneau ne feraient que dessécher le cuir et dégrader le joint de colle de la semelle.

Ensuite, quand les chaussures ont bien travaillé, il est recommandé de les nettoyer en profondeur, mais aussi en douceur. Utilisez de l’eau tiède et une brosse pour laver les chaussures. N’oubliez pas de retirer les lacets et la semelle intérieure, ça facilite l’étape du séchage. Si vos chaussures sont dotées d’une membrane en Gore-Tex®, le lavage est encore plus important. Le sel et la poussière dégradent la respirabilité de cette matière. Vous ne voulez pas avoir la sensation de marcher avec les pieds dans des sacs en plastique, alors protégez votre membrane en nettoyant vos chaussures.

Pour les bottes en cuir, Nubuck ou suède, il faut simplement s’assurer d’utiliser le bon produit et de bien nettoyer la chaussure avant d’y mettre un quelconque traitement pour l’imperméabiliser ou simplement pour bien l’hydrater. Le cuir, c’est un peu comme votre peau, il faut en prendre soin. Notez que les couleurs du cuir peuvent se modifier après un traitement. Aussi, même les chaussures de cuir avec une membrane en Gore-Tex® auront éventuellement besoin d’un traitement pour être réimperméabilisées.

Laver, sécher et randonner à nouveau… et pour longtemps!

Laver, laver!
15 votes
Partager ce billet de blogue