Guatemala : récit d’un guide de montagne volontaire

Par Nicolas Paré

De nos jours, faire du volontariat lors d’un voyage de longue durée est devenu chose courante. 

La plupart se tournent vers du volontariat dans les auberges jeunesse, mais ce n’est pas fait pour tout le monde. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai toujours eu un certain malaise à l’idée de faire du volontariat pour une entreprise privée (auberge), alors que des habitants de ces pays pourraient bénéficier de ces super emplois. 

Que diriez-vous d’être guide de montagne volontaire au Guatemala? 

L’histoire débute en 1995. 

Deux Américains, en voyage au Guatemala, font la connaissance de Guadeloupe, un professeur qui enseigne dans la rue aux enfants pauvres de Quetzaltenango, surnommée Xela, la deuxième plus grande ville du Guatemala. Ils décident de faire quelque chose pour l’aider. 

Un peu plus tard, un Britannique fait la connaissance de ces deux Américains et leur propose de créer une compagnie de guide de montagne volontaire. 

Quetzal Trekkers était née!

En date de 2017, l’organisme est entièrement opéré par des volontaires et 100 % des profits vont à financer les enfants défavorisés de Quetzaltenango. 

Quetzal Trekkers supporte la Escuela de la Calle (l’École de la rue), une école flambant neuve pouvant accueillir 200 étudiants et construite à plus de 90 % avec l’argent recueilli par Quetzal Trekkers, et le HOGAR, un gîte/orphelinat pouvant accueillir plus de 25 enfants/élèves. 


Vous êtes donc guide de montagne au Guatemala, une terre de volcan où les occasions de randonnées ne manquent pas.

Après avoir appris les randonnées en servant d’aide-guide, vous guidez des groupes de voyageurs jusqu’au sommet de l’Amérique Centrale, jusqu’au plus profond du Triangle de l’exil, jusqu’au « plus beau lac sur Terre », et j’en passe. On ne s’ennuie pas avec la variété de randonnées offertes et des durées variant d’un à six jours. 

Sans trop vous en dévoiler, voici les quatre randonnées phares offertes par Quetzal Trekkers. 

XELA @ LAGO ATITLAN 

Durée trois jours

Hébergement Maisons d’hôte

Distance 45 kilomètres

Difficulté facile/modérée

Randonnée passant au cœur du Guatemala rural et culminant avec un spectaculaire lever du soleil depuis l’arête de Lago Atitlan, volcan éteint depuis près de 84 000 ans. Depuis devenu le lac le plus profond d’Amérique latine, Atitlan fut qualifié de « plus beau lac sur Terre » par un explorateur en 19e siècle. En plus d’Atitlan, trois volcans se trouvent en bordure du lac. 

Je ne sais pas si c’est LE plus beau lac sur Terre, mais c’est assurément l’un des plus beaux. Antoine de Saint-Exupéry, l’auteur du livre Le Petit Prince, serait assurément d’accord puisqu’il s’en est servi comme inspiration pour son célèbre livre.  

VOLCAN TAJUMULCO

Durée deux jours

Hébergement Camping

Distance +/- 18 kilomètres

Difficulté modérée/difficile

Vous rêvez de toucher le ciel? Je ne sais pas si c’est possible, mais Tajumulco est votre meilleure chance d’y arriver en Amérique centrale!

Tajumulco, alias TJ, signifie « Dans les nuages » en Mam, l’un des 22 dialectes mayas encore parlés par les différentes communautés mayas du Guatemala.

À 4222 mètres d’altitude, Tajumulco est non seulement considérée comme la mère de tous les volcans du Guatemala, c’est aussi la plus haute montagne d’Amérique Centrale. 

Après une nuit en camping à plus de 4000 mètres d’altitude et une courte ascension à la lampe frontale, la vue à 360 degrés offerte (par temps clair) depuis le sommet est ni plus ni moins l’un des plus beaux levers de soleil que j’ai pu voir. Devant nos yeux se trouvent tout l’ouest du Guatemala, les six principaux volcans du pays, l’océan Pacifique et le sud du Mexique.

NEBAJ @ TODOS SANTOS 

Durée six jours

Hébergement Maisons d’hôte

Distance 60 kilomètres

Difficulté modérée

Une randonnée culturelle dans le « Triangle de l’exil », de Nebaj à Todos Santos, probablement la région la plus reculée du Guatemala. Une région marquée au fer rouge par la guerre civile (entre 1960 et 1996). 

La région se trouve à la jonction de trois plaques tectoniques majeures, si bien que le paysage est assez accidenté.

VOLCAN SANTA MARIA

Durée un jour

Distance +/- 12 kilomètres

Difficulté modérée/difficile

Le volcan Santa Maria est le volcan « maison » de Xela. Veillant sur la ville telle une sentinelle, Santa Maria fut le théâtre d’une éruption majeure en 1902, éruption que les scientifiques classent dans le top 3 des éruptions les plus violentes sur Terre au 21e siècle. 

Depuis, le volcan est retombé dans son profond sommeil et se veut une excellente, mais exigeante, randonnée d’un jour. 


À ce jour, plus de 800 guides bénévoles ont porté le flambeau Quetzal Trekkers et transmis leur passion au suivant. 

Vous êtes fait pour être un guide volontaire Quetzal Trekkers si :

  • Vous rêvez de contrées éloignées ;
  • Vous êtes un maniaque de plein air et avez une certaine expérience en randonnée/montagne ;
  • Vous adorez vous lever avant le lever du soleil,
  • Vous êtes tout sourire même après avoir porté un lourd sac sur vos épaules toute la journée ;
  • Vous voulez redonner à la société ;
  • Vous êtes disponible pour 3 mois (minimum requis pour chaque volontaire).

Vous avez dit oui à toutes ces affirmations? 

Écrivez un courriel à l’adresse suivante pour soumettre votre candidature : xela@quetzaltrekkers.com

 

Site web – Facebook – Instagram

Quetzal Trekkers – Hike Volcanos. Help Kids


Sachez que deux autres organisations de guides volontaires existent :

Quetzal Trekkers Nicaragua (à Leon… au Nicaragua)

Condor Trekkers (à Sucre en Bolivie).

 

 

 

Guatemala : récit d’un guide de montagne volontaire
2 votes
The following two tabs change content below.
Author Image
Bleuet du Lac-Saint-Jean et architecte de formation, Nicolas a tout laissé derrière lui en mars 2013 en échange d'un sac à dos et d'un aller simple pour l'Asie. Il a succombé à l’amour du voyage et, depuis ce temps, il a fait le tour de l'Asie, travaillé deux ans au Moyen-Orient et explore de nouvelles contrées depuis avril 2016. Son actif de voyage? Plus de quarante pays visités, de nombreuses grandes randonnées complétées et une foule de sommets atteints.
Partager ce billet de blogue