L’invisible couleur

Qu’ils se retrouvent dans un décor urbain, en pleine nature ou même dans le présentoir d’un magasin, les produits du fabricant Arc’teryx ont le don d’attirer les regards. Un vert plus que lime, un bleu qui rappelle l’océan ou un turquoise plus froid que l’eau des glaciers, peu importe la saison ou la collection, les vêtements et autres accessoires que propose l’entreprise fondée en Colombie-Britannique se distinguent par une gamme et une qualité de couleurs extraordinaires. La Cordée vous propose d’explorer ce qui se cache derrière le choix de ces coloris éclatés.

Tout d’abord, choisir quelle couleur s’harmonise le mieux avec une autre, ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Chez Arc’teryx, cette étape cruciale de la création possède son propre département composé de huit personnes qui travaillent jour après jour pour apporter toujours plus de richesse et d’énergie aux produits. Oui, vous avez bien lu le mot énergie. Selon l’équipe, mais aussi fait scientifique, la couleur est la partie visible de l’énergie radiante du soleil qui fonce vers la Terre à une vitesse de 299 792 758 mètres par seconde. Bien souvent, cette énergie nous apparaît comme étant une lumière blanche. Comme vous le savez peut-être, le blanc est l’amalgame des couleurs rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. Ces teintes sont celles qu’on retrouve dans la boîte à outils des coloristes d’Arc’teryx. Et leur but? Transférer l’énergie du soleil sur un vêtement, une couleur originale à la fois.

 

L’équipe plonge alors dans le monde méconnu des couleurs sans aucun guide si ce n’est que leur talent et leur instinct à choisir la teinte idéale. « La préférence pour une couleur est émotionnelle et subjective », dit la designer couleur Trina Thimpson. Elle ajoute : «ceci fait en sorte que choisir les couleurs pour une collection devient un art. C’est aussi une science, parce qu’il faut balancer et contrôler chacun des coloris des tissus ou d’autres composantes d’un vêtement ». Ainsi derrière chaque article d’une collection se cache un mélange de psychologie, de sociologie, mais surtout de mystère.

Cela a déjà été établi; la perception de la couleur peut varier d’une personne à l’autre. « La couleur est extrêmement subjective, » affirme Corey Bond, l’administratrice de l’équipe de designers. « Une grosse partie de notre travail est de comprendre quelle couleur les gens préfèrent et de s’adapter à cette préférence. Est-ce que la clientèle aimera leur blanc plus teinté de bleu ou de jaune? Opteront-ils pour des couleurs plus saturées »? Les goûts sont aussi nombreux que variés. Miser sur les couleurs vives et brillantes peut aussi bien attirer la clientèle que l’effrayer.

Pour bien choisir les teintes d’un produit, il faut consulter les rapports sur les ventes et les commentaires des clients. Les coloristes se tiennent également informés des tendances du moment, des théories sur la couleur, mais c’est surtout leur expérience durement gagnée sur laquelle ils fondent leur travail. Les pros des coloris observent également beaucoup la nature. Afin de transformer l’invisible en quelque chose de visible, ils se fient à leur instinct.

Toutefois, l’instinct bien aiguisé des coloristes ne fait pas tout le travail. Même le plus simple des accessoires qu’offre Arc’teryx nécessite plusieurs décisions quand il est question de sa couleur. Pour éviter de se perdre dans un processus créatif et pour garder l’imagination sur la bonne voie, les coloristes se doivent de maintenir une rigueur exceptionnelle dans leur travail. La matière principale du produit, le logo, les fermetures à glissière, les cordons, les manches, les coutures; rien ne doit être laissé au hasard. Leur travail se transforme en un véritable Cube Rubik de l’arc-en-ciel, un casse-tête infini de possibilités. La solution pour résoudre l’énigme est le tableau de couleur.

Ainsi, les coloristes de l’entreprise travaillent avec des miniatures pour tenter de rendre une idée abstraite bien réelle. C’est tout un défi d’être capable de visualiser un produit final en partant de petits échantillons. À ses débuts, Kristi Birnie, directrice des coloristes de l’entreprise, n’avait pas toujours en tête le produit final. Elle s’explique :

Quand j’étais nouvelle à la coloration, je voyais la pièce finale et je me disais, wow! Ce n’est pas du tout ce que j’avais prévu! C’est beaucoup plus clair, ou beaucoup trop vert. Toutefois, on finit par s’habituer et devenir meilleur. Maintenant, je peux voir une couleur à petite échelle, la mesurer avec un spectromètre, observer la teinte sous quatre différentes sources de lumière et l’imaginer.

Derrière chaque morceau créé, l’harmonie entre la couleur et son utilité est primordiale. Tout comme l’harmonie entre une pièce d’une collection et la ligne entière. L’équipe de coloration doit composer avec ce défi d’unité. Les designers comprennent que parfois les athlètes désirent autant sortir du lot avec des couleurs plus vivantes; tout comme à d’autres moments, à l’inverse, ils préfèrent se fondre dans la masse. L’équipe joue donc avec la visibilité, mais aussi l’invisibilité.

Quand l’invisible devient visible, la couleur se transforme en une manière d’interagir avec les notions les plus complexes de la physique : l’énergie, la fréquence et la force. Tout comme le ski, l’escalade, la randonnée et la course sont des méthodes pour jouer avec d’autres concepts scientifiques : la gravité, la géologie et le mouvement. Ainsi, quand vous choisissez un produit de chez Arc’teryx, vous choisissez le produit d’une expérience scientifique.

Les couleurs sont finalement bien hétéroclites puisqu’elles se transforment en sensation différente selon les individus. Quand vous êtes aux aguets de l’effet qu’une teinte peut produire dans votre cerveau, vous pouvez consciemment l’exploiter. Par exemple, la couleur peut devenir une source d’énergie, de sérénité ou de puissance et c’est le but de l’équipe de coloristes d’Arc’teryx de choisir les bonnes teintes pour donner ces caractéristiques à un manteau.

Comme le dit la coloriste Kristi Bernie,

 Si vous vous sentez protégé et que vous portez une couleur qui vous apporte une réelle confiance, vous serez au sommet de votre art.

Et c’est le but d’Arc’teryx derrière chacune des couleurs choisies de vous donner cette sensation de confiance qui vous permet d’accomplir tout ce que vous désirez.

Ce billet est une traduction libre adaptée de l’article The invisible made visible que vous pouvez lire ici dans la langue de Shakespeare.
L’invisible couleur
5 votes
Partager ce billet de blogue