Lunettes de ski 101

Que vous pratiquez le ski d’aventure ou le ski de fond, une protection oculaire couvrante vous sera indispensable pour défier vent, éblouissement et engelures. Les percées technologiques en optique ont pour effet de décupler les choix… et jargonnent un peu. Or, voici quelques repères pour vous y retrouver au moment d’essayer l’équipement en magasin.

Au fait, « masque » ou « lunettes » de ski ?

Bien qu’il existe une certaine différence sémantique entre « lunettes de ski » et « masque de ski », l’usage au Québec permet d’employer l’un ou l’autre indifféremment. Et La Cordée affectionne tout particulièrement « lunettes de ski ».

Cela dit, une protection aussi couvrante que celle qu’offre un masque (ou des lunettes) de ski n’est pas forcément nécessaire. De simples lunettes de soleil enveloppantes pourraient vous convenir ! Tout dépend de l’usage que vous souhaitez en faire…

Et c’est le buuut !

Si vous êtes comme la plupart des employés de La Cordée, mordus de ski de fond et de ski de descente (pour se limiter à ces activités), vous aurez besoin de protéger vos yeux et une partie de votre visage au moyen de lunettes de ski.

Vous faites du ski de fond
Considérez des lunettes de ski qui ne couvrent que partiellement le visage, de sorte à maximiser l’aération. Une bonne circulation de l’air s’avère essentielle lors de la pratique d’activités cardio-vasculaires d’intensité élevée.
Vous faites du ski de descente (télémark, ski d’aventure et ski alpin)
Considérez un masque de ski couvrant avec une vision périphérique large, de sorte à maximiser le champ visuel tout en protégeant votre visage et vos yeux. Notez que ce type de protection convient également à la pratique du vélo en hiver.

C’est du charabia !

Vous n’y voyez plus clair dans l’étendue des possibilités qu’offrent les protections oculaires ? Ne faites pas l’erreur d’acheter la plus chère en pensant qu’elle sera votre meilleure option. Voici la liste des caractéristiques clés à observer : le type de lentille, la teinte du « verre », la taille de la monture et le confort.

 Le type de lentille

Lentille sphérique ou cylindrique
Les lentilles sphériques, généralement plus aimées que ceux cylindriques, réduisent la distorsion de l’image et élargissent le champ de vision. C’est d’ailleurs ce type de lentille que comportent les lunettes de ski haut de gamme.
Lentille polarisée
Une lentille polarisée réduit la réverbération d’une source lumineuse, problème que vous avez sûrement déjà rencontré sur l’eau. L’éblouissement par le miroitement des rayons du soleil sur les vagues est également causé par l’immaculé de la neige. La polarisation, comme un store vénitien, permet aux rayons du soleil de filtrer au travers de la lentille en bloquant la réflexion directe de la lumière. Elle a pour effet d’améliorer l’acuité visuelle globale en conditions de faible ensoleillement, notamment en intensifiant les contrastes.
Lentille interchangeable ou photochromique
Une protection adaptée permet de préserver la qualité de votre vision. Il serait donc idéal de posséder deux paires de lunettes de ski, une pour le beau temps et une pour le mauvais temps. Les lentilles interchangeables et photochromiques (dont la teinte fonce ou s’éclaircit en fonction de la luminosité) sont un compromis abordable si votre santé oculaire est pour vous une priorité.

SMITH LOGO

Présentation (en anglais) des lentilles interchangeables sur www.smithoptics.com.

julbo

Présentation des lentilles photochromiques sur www.julbo.com.

Lentille à effet miroir
Hormis l’esthétisme de l’effet miroir (ou l’aisance à camoufler vos lunettes de correction), cette protection confortable mais facultative a surtout pour effet de réduire le flot de lumière qui passe au travers de la lentille.

À propos… Si vous portez des verres correcteurs et que la sécheresse oculaire vous incommode au point de renoncer aux lentilles cornéennes, jetez un coup d’œil aux modèles « OTG [over the glasses] »).

Oakley Canopy Matte Black (lentille Prizm)

Écran double
L’insertion d’un espace d’air entre les couches de la lentille offre une barrière isolante aux lunettes de ski. La résistance de la protection s’en trouve ainsi renforcée et la formation de buée, elle, réduite.

Alternative ! De nombreux modèles de lunettes de ski comportent des lentilles enduites d’un traitement antibuée.

La teinte du « verre »

La couleur de la lentille affecte la perception de la luminosité de même que celle des contrastes.

Brun-marron partiellementEnsolelé Vision confortable (surtout pour les personnes myopes), augmentation des contrastes et association à un indice de filtrage élevé, atouts intéressants en dépit d’une légère modification des couleurs.
Gris et « Iridium » Fidélité en ce qui a trait à la reproduction des couleurs dans toutes les conditions d’ensoleillement.
Jaune et rose Plui Augmentation des contrastes et notamment une nette amélioration de la luminosité dans le cas des lentilles jaunes, atout indéniable pour des conditions de faible luminosité et par chute de neige. Mais attention ! L’avantage du jaune se change en inconvénient en situation de grand ensoleillement.
Vert Intensification légère du vert naturellement observable dans l’environnement.
Bleu partiellementEnsolelénuage Ajout de douceur aux avantages des lentilles jaunes et orange (amélioration de la luminosité) qui nuit par contre à l’effet de contraste augmenté.
Orange nuage Compromis entre les grands avantages des lentilles brunes et jaunes; vision confortable et amélioration de la luminosité.
Violet Augmentation de l’effet de contraste et de la clarté de vision notamment en y apportant du relief.

 

Indices de protection et de filtrage

L’indice de protection sert de bouclier au passage des rayons ultraviolets alors que le filtre (ou « indice de filtrage ») protège vos yeux de l’éblouissement. Maintenant que vous distinguez ces deux concepts, sachez que toutes les lentilles, qu’importe leur couleur, offrent une protection complète contre les UV.

Le savez-vous ?

1. La neige réfléchit ___ % des UV émis par le soleil.

En ce qui a trait à l’indice de filtrage, voici un tableau qui regroupe le système de cotation européenne, utilisé par Julbo et Marker (classement par catégories), et le système VLT« visible light transmission », qu’utilisent Oakley et Smith. En cotation européenne, on note le pourcentage de lumière Bloquée alors qu’en cotation VLT, le pourcentage de lumière Transmise.

Catégories

Cotation européenne

VLT

0 | Protection contre les précipitations et les débris. Lentille claire ou légèrement teintée | B : 0-20%
nuageNeige
Lentille CLEAR | T : 83%
NeigeNeige
1 | Protection légère contre l’éblouissement. Lentille légèrement teintée  | B : 20-57 %
nuageNeige
Lentille YELLOW BLUE CHROME | T : 72%
NeigeNeige


Lentille YELLOW | T : 70%
NeigeNeigeNeige


Lentille BLUE | T : 54%
NeigeNeige

2 | Protection régulière contre l’éblouissement. Lentille teintée  | B : 57-82 %
Neige
Lentilles ROSE/BLUE CHROME | T : 26%
NeigeNeige


Lentille GREY POLARIZED | T : 24%
Neige

3 | Protection idéale contre l’éblouissement en ski et sports d’hiver. Lentille de teinte foncée | B : 82-92 %
Neige
Lentilles BRONZE/RED CHROME | T : 14-21%
NeigeNeige
4 | Protection exceptionnelle, par exemple pour l’alpinisme.NOTE Ne convient pas à la conduite automobile ! Lentille de teinte TRÈS foncée | B : ≥ 92 %
Neige
Lentille JET BLACK | T : 6%
Neige

Un indice de protection moyen, ça ressemble à quoi ?

Testez les lentilles photochromiques Julbo Zebra 2-4.

La taille de la monture

  • Masque de petite taille
  • Masque de moyenne taille
  • Masque de grande taille
  • Masque de taille surdimensionnée
    Les lunettes de ski surdimensionnées ont l’avantage d’offrir un large champ de vision. Malheureusement, elles ne correspondent pas à tous les visages et ne sont pas compatibles avec tous les casques.
  • Masque OTG (over the glasses)
    Les lunettes conçues pour le port combiné avec verres correcteurs présentent une alternative abordable aux protections oculaires avec prescription. Plus profondes que les lunettes de ski ordinaires, elles ont la particularité de comporter des dépressions latérales pour les branches de votre monture.

À l’essai, d’autres éléments entreront en jeu dans le choix d’une monture : la mousse, la courroie et la compatibilité avec votre casque.

Le confort

Le moment de passer en magasin est venu ! Essayez plusieurs modèles, avec votre casque (et vos verres correcteurs, le cas échéant), afin d’en tester la compatibilité avec la morphologie de votre visage.


 

Il conviendrait de conclure cette chronique en vous prodiguant quelques conseils d’entretien, mais laissons le soin aux employés de le faire, en magasin. Voici plutôt des astuces pour gagner le combat contre la buée… Choisissez un masque qui s’adapte parfaitement à la forme de votre visage et à votre casque. Privilégiez un écran double et une monture aérée l’aération. Enfilez vos lunettes de ski avant de sortir et évitez ensuite de les retirer. Donc, de grâce ! ne portez pas vos lunettes en bandeau, sur votre front ou votre tuque.

Bon magasinage et, surtout, bon hiver !

Lunettes de ski 101
3 votes