Petit guide de survie à l’attention des cyclistes l’hiver

Vous étirez la saison de vélo jusqu’à ce que Dame Nature étende son manteau blanc? Vous visitez secrètement le site Project One de Trek pour fabriquer, juste pour le plaisir, le bolide de vos rêves? Vous lisez régulièrement les chroniques de Foglia dans l’espoir qu’il y parle de vélo et la majorité de vos mots de passe réfèrent à l’univers du cyclisme? Alors, vous êtes un mordu de vélo et ce qui suit est pour vous. Ou bien, si vous reconnaissez quelqu’un de votre entourage dans cette description, aidez-le à survivre à l’hiver en lisant également ce qui suit.

S’entraîner pour mieux rouler

En attendant d’enfourcher votre monture à nouveau (ou votre nouvelle monture de l’année), activez votre système cardiovasculaire. Diversifiez les activités pour conserver le plaisir et la motivation de vous entraîner. En allant saluer votre charmante monture de manière quotidienne, profitez-en pour renouer avec elle. Les supports d’entraînement sont idéaux pour maintenir un lien étroit avec votre petit bijou durant la saison hivernale. Et que dire des programmes d’entraînement qui leur sont associés? Leurs possibilités sont presque infinies. Bien équipé, vous pourrez même courir virtuellement contre n’importe qui dans le monde et sur le parcours de votre choix. Par exemple, visitez le site de la Strava pour constater l’éventail des possibilités.

Bon d’accord, si l’hiver dure trop longtemps, il devient légitimement difficile de se discipliner à sauter sur son support d’entraînement de manière régulière. La rigueur nécessaire pour s’entraîner seul, dans son sous-sol, est loin d’être donnée à tous! Optez alors pour des cours de cardiovélo. Ils pullulent un peu partout dans les centres d’entraînement des régions urbaines. Difficile de perdre sa motivation en groupe!

À la maison, profitez de l’air frais de l’automne pour enfiler vos chaussures de course et sortir courir. À l’arrivée de l’hiver, ajoutez des crampons à vos chaussures ou troquez-les contre une paire de skis de randonnée. Ces derniers s’avèrent être fort utiles pour maintenir la forme en plus de donner accès aux splendeurs hivernales.

S’envoler pour rouler?

voyage-véloVous n’êtes sûrement pas sans savoir que certains regroupements organisent de superbes voyages de cyclotourisme outremer et des camps d’entraînement pour maintenir la motivation et la forme jusqu’à l’arrivée des beaux jours. De nature plutôt solitaire? Hé bien, il n’en tient qu’à vous de redéfinir le charme des forfaits tout inclus à Cuba ou ailleurs… Une pause vélo sous le soleil au milieu de l’hiver ; rien de tel pour vous aider à tenir jusqu’au printemps. Si l’idée vous enchante, voici quelques sites remplis de propositions alléchantes :

Espace vélo virtuel

C’est maintenant clair et sans équivoque, le maintien de la forme physique en général, c’est primordial. Mais suivre un cours de cardiovélo ou s’asseoir sur son support d’entraînement, ça ne donne pas la chance de voir beaucoup de paysages à couper le souffle défiler sous vos yeux n’est-ce pas? Vous vous remplissez la tête de quoi alors?

En attendant le nouveau film québécois sur le vélo Le Temps des Roses, dont la sortie est prévue pour 2014, vous pouvez lorgner du côté du Web : blogues et courts métrages sur le sujet y sont fort nombreux. Sinon, les biographies de coureurs cyclistes abondent; vous y trouverez certainement quelques livres qui vous passionneront le temps de la saison blanche. Vous pouvez aussi en profiter pour apprendre comment fonctionne la mécanique de votre vélo. Les encyclopédies sur le sujet se dénichent un peu partout et leur lecture fera de vous un cycliste plus autonome. Si vous n’êtes pas un autodidacte, inscrivez-vous à un cours de mécanique vélo. Ainsi, vous pourrez renouer avec votre monture durant l’hiver, tout en apprenant comment la traiter aux petits oignons.

Bref, pour vous tenir occupé jusqu’au printemps, voici une courte liste de suggestions proposées par les passionnés de vélo de La Cordée.

livreLectures :

  • Demain, on roule, Bobet Jean (2004);
  • Besoin de vélo, Fournel Paul (2001);
  • Méli-vélo, Fournel Paul (2008) – un abécédaire formidable pour que ceux qui vous entourent comprennent votre dialecte cycliste.

filmFilms :

  • L’Écossais Volant (v.o.a The Flying Scotsman) (2006);
  • Le vélo de Ghislain Lambert (2001);
  • Les Triplettes de Belleville (2003);
  • Le prix de l’exploit (v.o.a American flyers) (1985);
  • La Bande des quatre (v.o.a Breaking away) (1979);
  • Vive le Tour (court métrage documentaire — 1962).

webBlogues :

Et si votre curiosité vous pousse vers la langue de Shakespeare, cliquez ici pour faire d’autres découvertes. Le monde du vélo étant riche et vaste, n’hésitez pas à y aller de vos suggestions sur le blogue ci-dessous. Contribuez au bonheur de ceux qui partagent votre passion pour le cyclisme!

Petit guide de survie à l’attention des cyclistes l’hiver
3 votes