Plongeon dans les couleurs près de Montréal

Sortir du fourmillement urbain l’espace d’une journée pour aller humer des parfums de terre humide et de feuilles mortes, c’est exactement ce que vous propose La Cordée. De courtes randonnées près de Montréal qui en valent la peine et qui se marchent en une journée. Bref, des destinations éclair pour faire le plein d’air frais dans un magnifique automne coloré qui ne dure jamais bien longtemps!

Le mont Kaaïkop, rocheux et dénudé

Autrefois connu sous Mont Legault, le Mont Kaailop est, bien qu’assez facile d’accès, l’un des sommets les plus hauts des Laurentides. Récemment menacé de coupe forestière importante, ce mont a éveillé les consciences des écologistes et des passionnés de nature et a, par conséquent, attisé la curiosité des randonneurs. Considéré comme une montagne familiale, le mont Kaailop possède un sommet rocheux qui s’atteint par le sentier du mont Legault, dont la pente est parfois assez abrupte. Au point culminant, après 330 m de dénivelé, la vue s’étire sur la montagne de Tremblant et sur la colorée région des Laurentides. Avec un peu de chance, le spectacle du sommet sera ponctué de parapentistes qui s’envolent sans bruit dans le vide. Pour les assoiffés de randonnée, il est possible de rallonger la marche en continuant sur le sentier Le grand Tour. La boucle totalise alors 11,8 km. Les frais d’accès aux sentiers serviront à l’entretien de la montagne, alors n’oubliez pas de contribuer à la survie de ces sentiers.

Mont Kaaïkop
Base de plein air LInterval
Sainte-Lucie – Laurentides

La Montagne Grise, loin d’être grise!

Le départ de la randonnée se fait au Centre d’accès à la nature de l’UQAM. Large dans les premiers kilomètres, le sentier rétrécit à l’approche du sommet, bien que la montée générale puisse être qualifiée d’assez facile. En effet, elle est graduelle et atteint 400 m de dénivelé. Au sommet, si les feuilles sont toujours accrochées aux arbres, vous atteindrez un point entouré d’arbres colorés et légèrement dégarni au centre. Si vous arpentez les sentiers plus tard cet automne, vous aurez la chance de contempler une vue magnifique de la région puisque les feuilles ne feront plus obstacle au paysage. Pour faire la boucle de 17 km, il suffit de suivre le sentier jusqu’au refuge le Nordet et d’emprunter le sentier Inter-Centre pour revenir au point de départ. La descente est agrémentée par de nombreux points de vue sur la montagne de Tremblant et sur le mont Éléphant.

Montagne Grise
Centre d’accès à la nature de l’UQAM
Lac-Supérieur – Laurentides

Cap 360 et Mont Gorille, une traversée haute en couleur

Ceux qui ont envie d’aller admirer les couleurs des Laurentides peuvent le faire à partir d’un des tronçons du Sentier national qui débute à la gare de Labelle et qui se termine au centre d’accueil de La Cachée. Cette section vous offre différentes options selon votre heure de départ et votre forme physique. Si vous partez à deux voitures, vous pouvez effectuer la traversée à partir du stationnement de la gare de Labelle. De là, il vous suffit d’emprunter le sentier l’Expédition qui longe le Petit lac Caribou avant d’atteindre le sommet du Cap 360, d’où la vue est dégagée dans toutes les directions (d’où il tire d’ailleurs son nom…). À partir de ce sommet, il vous faut emprunter le sentier Cap 360 pour finalement atteindre le mont Gorille. Ce dernier donne accès à un panorama magnifique des Laurentides, de ses couleurs et de ses nombreux lacs. La descente rejoint le stationnement du secteur de La Cachée (Sépaq de Tremblant) où vous aurez préalablement déposé la deuxième voiture. La traversée, totalisant environ 15 km, est peu escarpée et est composée de plusieurs montées et descentes et de gros caps rocheux. Si vous partez à une seule voiture, vous pouvez aussi faire l’ascension aller-retour du Cap 360 ou vous lancer dans la traversée aller-retour; une randonnée qui totalise alors environ 24 km.

 
Traversée du Cap 360 et du Mont Gorille
Labelle — Laurentides

La Pinède et le mont 107, pour le bonheur des sens

Le magnifique secteur Grande Vallée de la Forêt Ouareau est composé de 32,1 km de sentiers aménagés et bien balisés qui vous permettront de vous tracer un itinéraire en fonction de vos envies. La Cordée vous propose de découvrir la boucle de La Pinède et du mont 107 qui totalise 19,2 km. Le stationnement pour l’entrée du sentier se trouve en suivant les indications Sentier Grande Vallée Porte Sud, sur la rue des Pâquerettes. Commencez votre randonnée sur le sentier 1, suivez ensuite les indications pour le sentier 2 puis, empruntez le sentier 5. De là, vous pourrez atteindre la Pinède qui offre de beaux points de vue sur la montagne du Sommet et sur le mont 107. Ensuite, poursuivez l’exploration sur le sentier 3 qui mène au sommet du mont 107. Notez que la dernière partie de la montée requiert un effort assez soutenu sur environ 2 km. Mais l’effort en vaut la peine! La vue y est magnifique et, par temps clair, il est possible d’y voir Montréal, son mont Royal et son oratoire. La descente vers le point de départ se fait sur la suite du sentier 3. Tournez ensuite vers le sentier 2, puis le sentier 1, pour retrouver votre voiture. Si vous partez tard et craignez d’être surpris par la noirceur, vous pouvez aussi emprunter le sentier du Sommet (7 km aller-retour) qui offre également quelques beaux points de vue.

Boucle de La Pinède et le mont 107
Parc régional de la Forêt Ouareau
Secteur Grande-Vallée – Chertsey – Lanaudière

Sutton : au pays des bouleaux jaunes et des montagnes vertes

Lorsque l’hiver revêt son tapis blanc, le Mont-Sutton devient une destination très populaire pour les citadins en quête d’air frais et de sous-bois skiable. Or, les quelque 120 km qui séparent Montréal de cet espace nature en font une destination également prisée par les randonneurs qui souhaitent aller marcher près de la métropole, mais loin des foules de cueilleurs. Composé de quelque 52 km de sentiers de randonnée dessinés dans une forêt majoritairement rempli de feuillus, le parc d’environnement naturel de Sutton regroupe quatre sommets : le Sommet Rond, le mont Gagnon, le sommet des Hollandais et la Roche Abénakis. Le niveau de difficulté des sentiers varie de facile à difficile, vous donnant ainsi la possibilité de tracer votre itinéraire en fonction de vos envies et de votre forme physique. Les sentiers vous permettront d’admirer au hasard de hauts caps rocheux et des lacs de montagne ou de contempler les points de vue imprenables qui donnent sur la vallée de la rivière Missisquoi. Par temps clair, il vous sera même possible d’observer les montagnes vertes du Vermont, à l’horizon. Les 962 m du Sommet Rond lui confèrent le statut de point culminant du parc et, par conséquent, de randonnée la plus populaire de l’endroit. Prenez note que les frais d’accès aux sentiers permettent l’entretien et surtout la survie du parc… donnez donc au suivant!

Clin d’œil : De nombreux vergers colorent les paysages de la région, alors, après une belle randonnée odorante, laissez-vous tenter par l’appel de votre estomac et succombez à l’une des offres gourmandes qui sillonnent le chemin du retour.

Parc d’environnement naturel de Sutton
Sutton – Cantons-de-l’Est

Plongeon dans les couleurs près de Montréal
13 votes
Partager ce billet de blogue