Préparation pour faire un tour du monde

Par Michèle Leclerc,
cinéaste et maman de neuf enfants

Les onze autour du monde pour onze mois. Un nouveau voyage, un long voyage. Notre famille, composée de neuf enfants âgés de 10 à 27 ans, parcourra le monde. Pour le début du périple, nous partirons à huit. Les autres viendront nous rejoindre pendant les vacances d’université ou de travail. Notre rêve se transforme en réalité. Nos neurones s’activent. Il faut penser à tout. Et, comme chaque fois, la magie s’installe. Tout semble déborder d’un coup. On est fous? On est chanceux? On est surprenants? Quel sera notre trajet? Chacun des membres de la famille choisit un pays ou un moyen de transport : marche, vélo, etc. Pour l’instant, la France, l’Italie, le Vietnam, la Corée et le Japon sont dans notre mire. D’autres destinations s’ajouteront en fonction des diverses situations politiques.

Où commencer?

D’abord, régler la question scolaire. Les plus jeunes suivront un programme scolaire par correspondance et les plus vieux prendront une année sabbatique. Nous devons avertir la régie de l’assurance maladie de notre absence et magasiner une assurance maladie pour toute la durée du voyage. Puis, pour la voiture, il faut annuler notre assurance et trouver une façon de la remiser. Il faut penser au courrier et le faire acheminer ailleurs. Et la maison? L’hiverner, la prêter ou la louer? Quant aux animaux de la ferme, doit-on les vendre ou trouver un gardien? Que de questions auxquelles il faut répondre! Une chose est sûre cette fois-ci : nous apportons notre berger allemand Zia et notre chihuahua Picsou. À la liste des choses à organiser avant le départ s’ajoute la vérification des exigences pour voyager avec des chiens. Chaque pays a ses règlements. Nous dénichons la plupart de nos réponses à ce sujet sur le Web.

Ensuite, nous ébauchons notre trajet. Cela nous aidera à identifier les vaccins dont nous aurons besoin. Parfois, il faut planifier la vaccination jusqu’à six mois d’avance! Hépatite A, B, typhoïde, malaria, fièvre jaune, lesquels sont nécessaires? Ils ne sont pas « donnés », mais nous considérons que la santé n’a pas de prix! Rendez-vous à la clinique du voyageur pour obtenir toute l’information dont nous avons besoin. Aussi, il faut s’assurer que l’infirmière tamponne le carnet de vaccination, qui confirme que nous avons bien reçu tous les vaccins nécessaires. La preuve de vaccination est obligatoire dans certains pays.

Par la suite, nous devons choisir minutieusement ce que nous mettrons dans nos sacs à dos. Mais d’abord, quel sac de voyage devons-nous utiliser? Quel sac à dos de promenade devons-nous apporter? Notre choix s’arrête sur les sacs Osprey. Pour les enfants, ils sont fantastiques parce qu’ils sont légers et parce qu’ils s’ajustent facilement. Nous réussissons à y loger un sac de couchage trois saisons, un drap d’auberge et un oreiller. Question vêtements, nous apportons le strict nécessaire : un t-shirt, un pantalon, un short, un maillot de bain, un foulard tubulaire, des sous-vêtements en laine mérinos, une bonne paire de bottes de marche et des sandales confortables. Sans oublier notre journal personnel. Puis, l’expérience nous a appris que, pour nous repérer à distance dans les foules, nous devons porter un signe distinctif. Nous apportons donc tous une veste de laine polaire rouge et un coupe-vent, rouge aussi. Finalement, nous répartissons les articles communautaires : les cosmétiques, la trousse de sécurité, le sac de couture, le matériel électronique, le sac pour les appareils photo et la caméra, les panneaux solaires, le filtre à eau et le matériel de cuisine (qui se résume à) un petit poêle et un chaudron.

IMG_0002
IMG_0001

Le temps file. Le compte à rebours est commencé. Tout se déroule avec une telle rapidité! Comme tous ceux qui partent pour longtemps, nous sommes restreints dans le poids que nous pouvons apporter. Nous choisissons donc d’utiliser le GPS intégré dans notre téléphone cellulaire et de télécharger les guides de voyage sur notre tablette électronique. Puis, vient le temps d’acheter les billets d’avion. Certains préfèrent les réserver six mois d’avance, nous, nous choisissons de les acheter seulement de deux à trois semaines avant notre départ.

Ça y est, nous sommes dans l’avion. Nous n’y croyons pas. Nous voilà assis à regarder par le hublot. C’est parti pour de nouvelles aventures. Il y aura mille et une choses à voir, des expériences inédites à vivre en famille et de nouvelles rencontres. Notre esprit demeurera grand ouvert pour vivre les péripéties qui nous attendent. Je les décrirai dans des articles, je les filmerai et je photographierai les plus beaux paysages pour pouvoir les partager avec ceux qui nous suivent sur le blogue de La Cordée et sur notre site Web au www.les11.com.

Voici quelques essentiels que Michèle Leclerc et sa famille ont mis dans leurs sacs pour les aider dans leur aventure 

Préparation pour faire un tour du monde
23 votes
The following two tabs change content below.
Author Image
Petite, Michèle Leclerc rêvait d’une grande famille, d’aventures et de films. Elle sillonnait déjà le monde avec son père, réalisateur à la télévision de Radio-Canada. En assistant aux Grands Explorateurs, elle se souvient de s’être dit : « Un jour, ce sera mon tour! » Maintenant mère de neuf enfants, Michèle bourlingue sur la planète, sac au dos et caméra à l’épaule.
Partager ce billet de blogue