Quelques destinations cyclotouristiques au départ de Montréal

Le cyclotourisme est l’une de nos activités favorites pour s’évader tout en bougeant. À la portée de tous et toutes, ce sport nous permet de découvrir notre ville, notre région, notre province ou notre pays… à vitesse réduite.

À 20 km/h, on a tout le loisir du monde de regarder nos merveilles naturelles, les rivières et les montagnes, de sentir les fleurs, l’odeur des feuilles mortes ou encore celle parfois surprenante que nous réservent les régions rurales. C’est aussi l’occasion d’écouter le chant des oiseaux, le son des rapides qui se brisent sur les rochers ou d’écouter le vent se glisser dans les feuilles des forêts.

Pour s’évader, rien de mieux.

Alors que le Québec est plutôt bien équipé en termes de pistes cyclables, particulièrement grâce à celles du réseau de la Route verte, l’équipe de La Cordée souhaite vous présenter ses coups de cœur de cyclotourisme en partance de Montréal. Court périple pour la famille, ou pour se familiariser avec la pratique, jusqu’à des voyages de plusieurs jours en mode aller-retour ou en mode aller seulement.

Découvrez les aventures qu’on a à vous proposer. Tous les itinéraires sont au départ de La Cordée Boutique, notre boutique spécialisée en cyclotourisme.

Parc national des Îles-de-Boucherville — 45 km

Idéal pour ceux et celles qui souhaitent s’initier au cyclotourisme, essayer du nouveau matériel ou simplement s’évader en famille, ce court circuit a l’avantage de nous amener en pleine nature, et ce, à quelques kilomètres à peine du centre-ville de Montréal.

Au départ de La Cordée Boutique, zigzaguez dans les rues et pistes cyclables de Montréal jusqu’aux environs du pont Jacques-Cartier. À partir de là, il ne suffit que d’emprunter la piste cyclable qui longe la rue Notre-Dame jusqu’à Tétreaultville, tout juste à l’est de l’autoroute 25 et du pont-tunnel Louis-Hyppolite-Lafontaine.

C’est dans le parc Honoré-Mercier qu’on embarque sur la navette fluviale qui nous mène à l’île Charron, le point d’entrée pour le parc national des Îles-de-Boucherville. À partir du débarcadère, c’est environ six kilomètres que vous aurez à parcourir jusqu’aux terrains de camping.

Pour le camping, on trouve dans le parc 50 emplacements sans service, disponibles par réservation, et un service de camping « Bienvenue cyclistes » disponible sans réservation dans le secteur du Camping Grosbois.

Ensuite, ne reste qu’à profiter de cette nature urbaine, en plein milieu du fleuve Saint-Laurent.

Voici ce que la SÉPAQ ajoute au sujet du parc national :

« Un réseau de 21 km de sentiers permet aux cyclistes et aux marcheurs de partager la route et de découvrir les plus beaux attraits du site. Profitez des haltes de pique-nique et des magnifiques points de vue, tout en vous adonnant aux activités autonomes de découverte. Le terrain, relativement plat, convient à toute la famille. De son côté, l’île Grosbois offre également divers sentiers aménagés et accessibles pour tous, à pied ou à vélo. »

C’est un circuit idéal pour les sorties d’une journée ou deux.

Distance totale, aller-retour : environ 46 kilomètres.

Montréal-Burlington — 165 km

Sortez votre passeport, on s’en va aux States.

À moins de 100 kilomètres de Montréal, aucune raison de se passer de cette destination qui a tant à offrir. Au départ de Montréal, on vous propose de descendre la rivière Richelieu et de passer à travers les îles au centre du lac Champlain, aux États-Unis.

Direction pont Jacques-Cartier pour traverser le fleuve, puis on suit les indications de la Route verte 1. À partir de la ville de Chambly et de son fort, on prend la piste cyclable du canal de Chambly jusqu’à Saint-Jean-sur-Richelieu.

À Saint-Jean-sur-Richelieu, direction sud sur la Route verte 2, par Saint-Blaise-sur-Richelieu et Saint-Valentin. On emprunte la route 223 jusqu’à la 202 qu’on suit vers l’est pour traverser la rivière Richelieu et pour rejoindre la route 225 qui nous mène directement aux douanes américaines, à la station Noyan/Alburgh.

Une fois les douanes passées, c’est plein sud jusqu’à Burlington, à travers les magnifiques îles qui jonchent le centre du lac Champlain.

À la jonction de la route US Highway 2, on continue vers le sud jusqu’à Shore Rd, route qui longe la rive ouest de la péninsule de Alburgh.

Retour sur la US Highway 2 sur près de 30 km puis, à South Hero, on tourne à droite, vers le sud, sur la route South Street qui vous dirige vers l’Inland Line Trail, une piste cyclable de 22,5 km sur une digue en plein centre du lac Champlain.

Longez la piste cyclable jusqu’au centre-ville de Burlington.

Un trajet idéal pour une, deux ou trois journées, selon que vous soyez du type lapin ou tortue.

Distance totale, aller seulement : 165 km

Montréal-Sherbrooke — 210 km

Au départ des plaines de la Montérégie jusqu’aux collines des Cantons-de-l’Est.

À partir du pont Jacques-Cartier, on emprunte les mêmes 30 premiers kilomètres que dans notre escapade précédente.

Plutôt que de continuer sur la Route verte 1, empruntez la Route des Champs jusqu’à Granby.

À partir de Granby, on reprend la Route verte 1 qui nous mène directement à Sherbrooke. Vous commencerez par ailleurs à sentir les inclinaisons se faire un peu plus présentes. C’est près d’Eastman que la route culmine à environ 340 mètres d’altitude, tout juste avant d’entrer dans le parc national du Mont-Orford.

Petit détour par la sympathique ville de Magog, puis par le nord du lac du même nom, vers le sud à North Hatley puis remontée vers le nord-ouest vers Lennoxville et finalement, Sherbrooke.

Parfait pour ceux et celles qui souhaitent s’évader pour deux, trois ou quatre jours.

Distance totale, aller seulement : 210 km

Parc national de la Mauricie — 400 km

Au départ de Montréal, on rejoint la piste cyclable qui longe la rue Notre-Dame jusqu’à Pointe-aux-Trembles. À la traversée de la rivière des Mille-Îles, suivez la piste cyclable de la Route verte 5, jusqu’à l’Assomption. Retour vers le sud pour rejoindre la 138, où on commencera à longer le fleuve sur près de 40 km, jusqu’à Berthierville.

Un peu plus à l’est, à partir de Saint-Barthélemy, éloignez-vous de la rive du Saint-Laurent à travers les terres pour éventuellement rejoindre la route 350, puis la route 153, jusqu’à Shawinigan.

Si vous êtes fan de bières de microbrasseries, c’est le moment de vous arrêter pour une bonne pinte à la Microbrasserie Le Trou du diable, bien placée sur la berge du réservoir de la rivière Saint-Maurice.

Au départ de Shawinigan, on se rend vers Grand-Mère puis on bifurque vers le nord sur la 8e rue, route qui devient le Chemin du Parc National quelques kilomètres plus loin, à Saint-Jean-des-Piles.

Si vous trouviez les paysages jolis pour ces 175 premiers kilomètres, vous en aurez plein les yeux pour toute la durée du voyage jusqu’à la sortie du parc!

Espérons que vos jambes soient bien en forme, puisque c’est aussi dans le parc que la majorité de l’ascension se trouve. N’abandonnez pas pour autant, tour de pédale après tour de pédale, vous viendrez à bout des longues côtes qui sont à l’honneur tout au long des 63 km de la route du parc. Et qui dit montée, dit descente.

Au point le plus élevé du parc, au belvédère Le Passage, prenez donc quelques minutes pour savourer l’impressionnante vue sur le parc national de la Mauricie et sur le lac Wapizagonke, c’est magnifique.

À la sortie du parc, empruntez la route 351 qui vous mènera directement dans le joli village de Saint-Élie-de-Caxton.

À partir de Saint-Élie, roulez tantôt vers l’ouest, tantôt vers le sud, en évitant d’emprunter l’une des routes rapides numérotées, comme la 153 ou la 349: deux routes plutôt désagréables pour les cyclistes.

Retour sur la 138, direction ouest, ne reste qu’à avaler les kilomètres jusqu’à Montréal.

C’est un circuit idéal si vous avez une semaine de vacances devant vous, et que vous souhaitez prendre votre temps. Quatre ou cinq jours peuvent aussi être suffisants pour profiter de ce circuit.

Distance totale, aller-retour : 400 km

Quelques destinations cyclotouristiques au départ de Montréal
4 votes