Randonnées hautes en couleur

Le temps d’enfiler vos bottes de randonnée est maintenant arrivé! Pour admirer l’explosion des couleurs dans les montagnes, difficile de résister de sauter la frontière pour aller conquérir quelques sentiers chez nos voisins américains. Pour profiter de cette période de l’année si vite passée, les passionnés de randonnée de La Cordée vous proposent cinq sentiers incontournables qui gagnent à être découverts durant la saison automnale.

L’équipe du service à la clientèle vous recommande le mont Pisgah

Rando-Pisgah
Mont Pisgah, Vermont
Montagnes Vertes
Distance de Montréal : 2 h 10
Distance de Québec : 3 h 20

Situé sur le côté sud du lac Willoughby, le mont Pisgah est une destination toute désignée pour les familles en quête d’air pur et de sommets à découvrir. Totalisant 6,2 km, cette randonnée représente un bon défi malgré sa courte distance. Le sentier de départ, nommé South Trail, vous mène à des points de vue diversifiés desquels vous pouvez admirer une impressionnante falaise de 160 m, une vallée arborant les couleurs de l’automne et un grand lac calme, entouré de montagnes. Une fois que vous avez atteint le sommet boisé du mont Pisgah, vous pouvez descendre du côté nord pour contempler le lac Memphrémagog et la montagne de Jay Peak au loin. Le retour s’effectue par le même sentier. Si vous en avez envie, vous pouvez même terminer votre escapade en sol américain par un beau plongeon rafraîchissant dans les eaux limpides du lac Willougby, situé au bas de la montagne.

Pourquoi choisir cette destination? Parce qu’elle représente un beau défi à faire en famille et que le lac et la plage sont une récompense de taille après l’effort.

L’équipe de la section des accessoires vous recommande le mont Noonmark

Noonmark
Mont Noonmark, New York
Région de Saint-Hubert, Adirondacks
Distance de Montréal : 2 h
Distance de Québec : 4 h 15

Si vous observez le soleil de midi à partir de la Keene Valley, vous aurez l’impression qu’il est placé directement au-dessus du mont Noonmark; d’où il tire son nom. L’ascension de ce petit mont, par le sentier Stimson Trail, est relativement courte et facile bien que, près du sommet, certains passages soient assez abrupts. Les efforts fournis pour franchir le sommet sont toutefois récompensés par la vue dégagée qu’offre ce mont. Au bout des 4 km d’ascension, vous pouvez admirer, au loin, la splendeur des montagnes imposantes qui composent la majestueuse région des High Peaks. Pour le retour, il faut emprunter le même sentier. Ce mont est tout indiqué pour les randonneurs qui en sont à leurs premières expériences dans les Adirondacks ou pour ceux qui souhaitent se mettre en forme. À la fin de la randonnée, si vous êtes toujours débordant d’énergie, vous pouvez monter jusqu’au sommet du mont Round pour admirer à loisir les splendeurs du mont Giant qui se dresse devant lui.

Pourquoi choisir cette destination? Parce que les courtes randonnées mènent aussi à des points de vue superbes.

 

 

L’équipe des achats vous recommande la traversée des monts Giant, Rocky Peak et Bald Peak

Rando-BaldPeak
Monts Bald Peak, Rocky Peak et Giant, New York
Région de Keene Valley – Adirondacks
Distance de Montréal : 2 h
Distance de Québec : 4 h 10

Considérée par de nombreux randonneurs comme l’une des randonnées les plus spectaculaires des Adirondacks, cette longue et difficile traversée de 17,7 km se fait en une journée, mais elle est destinée aux randonneurs expérimentés. Comme il s’agit d’une traversée, il faut prévoir deux voitures et laisser l’une d’elles au stationnement du sentier Zander Scott, au mont Giant, sur la route 73. Une traversée qui vous en mettra plein les yeux puisque près de la moitié du parcours se déroule sur des sections dénudées qui offrent des dizaines de points de vue remarquables.

Vous devez d’abord franchir le sommet de Bald Peak, en passant par de nombreux caps rocheux. Son sommet offre une vue superbe sur le lac Champlain et, si le temps est très clair, vous pouvez apercevoir les montagnes du Vermont au loin. Après cette étape, vous devez descendre dans les boisés pour ensuite remonter la crête escarpée de Rocky Peak pour atteindre son sommet peu fréquenté. En effet, comme aucun sentier ne rejoint directement son sommet, cette montagne est relativement tranquille. Elle vous laisse toute la quiétude nécessaire pour vous brancher sur le calme et la beauté de la nature environnante. En quittant le sommet de Rocky Peak le sentier descend sur une bonne distance avant de remonter pour vous mener vers le dernier sommet : celui de Giant. Ce dernier offre un panorama grandiose qui surplombe la région de Keene Valley.

Pourquoi choisir cette destination? La traversée linéaire permet de varier le rythme de la marche puisque, dans la même randonnée, vous devez alterner régulièrement les montées et les descentes. En plus de passer par plus d’un sommet, vous devez marcher sur la crête des montagnes, ce qui vous donne toute la latitude de contempler une multitude de points de vue spectaculaires.

L’équipe du Web vous recommande l’ascension du mont Moosilauke

Mosilanke
Mont Moosilauke, New Hampshire
Montagnes Blanches
Distance de Montréal : 3 h 10
Distance de Québec : 4 h 20

Situé légèrement à l’écart des hauts sommets des Montagnes Blanches, ce mont, parsemé de cascades, est destiné aux randonneurs aguerris puisque le sentier proposé est escarpé. Notez qu’il est possible de parcourir le mont Moosilauke par différents sentiers, mais l’itinéraire qui emprunte le Beaver Brook Trail est celui que l’équipe La Cordée a expérimenté. La première partie du sentier se trouve dans un boisé et longe un petit ruisseau tranquille. La seconde partie de la montée se fait sur des caps rocheux complètement découverts de végétation. Ces caps laissent donc le champ libre à un panorama magnifique, surplombant les arbres en couleurs dans les montagnes voisines. Le sommet est composé d’un grand plateau rocheux où seules de hautes herbes jaunes dansent par journées de grands vents. Le parcours totalise 12 km et le retour se fait par le même sentier. Pour ceux qui souhaitent partir tôt le matin, le camping Wildwood, situé au bas du mont, fonctionne sous le principe du premier arrivé premier servi.

Pourquoi choisir cette destination? Pour la beauté de son sommet, pour la tranquillité de ses sentiers et pour ses paysages variés.

La section des vêtements de Montréal vous recommande l’ascension du mont Gothics

Rando-Ghotic
Mont Gothics, New York
Région de Keene Valley – Adirondacks
Distance de Montréal : 2 h 15
Distance de Québec : 4 h 30

Les randonneurs aguerris qui souhaitent passer une nuit en montagne trouveront un défi certain dans l’ascension du mont Gothics. Classé dixième mont en importance des Adirondacks, le mont Gothics possède trois crêtes qui mènent à un sommet dénudé et accidenté. La vue y est spectaculaire et l’ascension représente un défi technique pour les randonneurs. En effet, un système de câbles d’acier est installé dans la dernière portion de la randonnée afin de permettre la montée finale. Dans le dernier tronçon, avant le point culminant de la randonnée, vous atteignez un premier sommet qui offre un superbe point de vue. La suite du sentier mène tout droit au sommet du mont Gothics sur lequel vous pourrez distinguer plus de 30 sommets. Lorsque vous planifiez la randonnée, vous pouvez diviser les 22 km de sentier en une journée de 7 km et une deuxième de 15 km ou décider d’atteindre le sommet la première journée pour installer votre campement après 15 km de randonnée. L’Orebed Lean-to est l’endroit désigné pour monter votre tente et vous refaire des forces pour la suite de l’aventure. Si vos jambes en redemandent, vous pouvez modifier votre itinéraire en ajoutant l’ascension des monts Armstrong et Upper Wolfjaw à votre expédition. Une randonnée aller-retour à découvrir cet automne!

Pourquoi choisir cette destination? Pour les défis techniques qui surgissent durant la randonnée, pour l’originalité du parcours et pour son sommet qui permet d’admirer une mer de montagnes.

En rafale pour vos randonnées automnales…

  • Par temps chaud et ensoleillé, apportez beaucoup d’eau parce que les dénivellations proposées requièrent un effort physique constant.
  • À l’automne, comme le refroidissement des températures est rapide en montagne, il se peut qu’il y ait de la neige sur l’un des sommets. Prévoyez quelques pelures supplémentaires pour éviter les frissons lorsque vous grignotez en admirant les paysages.
  • Demeurez attentif aux balises dans les sentiers puisqu’elles ne sont pas toujours mises en évidence. Gardez en tête qu’il faut porter une attention particulière à ces marques pour ne pas s’éloigner du sentier.
  • Apportez un filtre à eau pour traiter l’eau des ruisseaux. Ainsi, vous éviterez la déshydratation si votre gourde se brise contre une roche ou si vous avez sous-estimé la quantité d’eau nécessaire à votre expédition.
Randonnées hautes en couleur
11 votes