Randonnées sous la pluie ; cauchemar ou plaisir ?

Les journées de pluie sont souvent idéales pour aller au cinéma, faire du ménage, aller magasiner ou tout simplement faire la grâce matinée. L’idée de braver la pluie pour aller s’amuser à l’extérieur est souvent la dernière des options envisagées. La plupart du temps, les activités en plein air tombent plutôt à l’eau. Mais quand les journées pluvieuses se succèdent et se multiplient, l’été semble devenir très gris…

Dans cette chronique, La Cordée vous propose d’apprendre à tirer parti des journées pluvieuses. Venez découvrir quelques conseils pour marcher dehors même quand le sentier devient inondé.

Beauté de la pluie

Une randonnée pédestre prévue lors d’une journée où la météo annonce des précipitations semble un peu étrange. Certes, l’idée est singulière, mais tous les randonneurs chevronnés vous le confirmeront : avec l’équipement adéquat et une attitude positive, marcher dans les bois lors d’une averse peut s’avérer fort agréable.

Sous la pluie, un sentier que vous connaissiez par cœur se transformera sous vos yeux. La pluie révèle de mystérieuses et uniques beautés de la nature, alors il faut en profiter.

 

Préparation pour les précipitations

Vos randonnées sous la pluie ne peuvent pas bien se dérouler sans l’équipement approprié. Voici quelques suggestions pour rendre votre sortie agréable.

Bienfaits de la laine mérinos

iconmain-small-mérino

Lors de précipitations, évitez les vêtements en coton. Cette fibre végétale absorbe l’humidité corporelle et ambiante en plus de retenir le tout au lieu de l’évacuer. Préférablement, les randonneurs opteront pour des vêtements en laine mérinos, parfaits pour régulariser la température du corps et évacuer l’humidité. Cette règle s’applique aussi à vos bas.

Imper-respirant

D’abord, il faut connaître la différence entre les divers vêtements résistants à l’eau. Les fameux imperméables jaunes, ou tout imper enduit de polyuréthane, sont réputés pour leur protection contre l’eau. Toutefois, lors d’une randonnée ou d’un effort physique, ces manteaux deviennent rapidement étouffants. Ces produits ne sont pas du tout respirants et conviennent donc à des activités plutôt statiques, telles que la pêche ou l’ornithologie.

Du coup, les randonneurs vont préférer se munir d’une coquille imper-respirante. Cette option est plus coûteuse que celle de l’imperméable classique, mais offre une meilleure évacuation de la sudation tout en protégeant contre l’eau. Or, elle est un incontournable pour les randonnées sous la pluie. Notez que la coquille souple sera utilisée lorsque les averses sont de courtes durées. Pour une journée entière « à se faire mouiller », une coquille rigide de type Gore-Tex, eVent ou autre technologie microporeuse similaire sera nécessaire. Prenez le temps de jeter un coup d’œil à notre sélection de manteaux en coquille souple (pour hommes et femmes) ainsi qu’aux imper-respirants (pour hommes et femmes).

Néanmoins, même avec le meilleur des manteaux, l’eau peut trouver son chemin jusqu’à vous. Il faut alors avoir en tête que, malgré une protection suprême, le risque d’être trempé en restant longtemps sous la pluie demeure présent.

 Protection pour sacs à dos

Les sacs 100 % hydrofuges existent, mais ils sont souvent conçus plus spécifiquement pour le canot-camping que pour la randonnée. Un sac à dos entièrement imperméable et confortable est difficile à trouver, voire impossible. Ainsi, lors d’une longue journée sous la pluie, il vaut mieux recouvrir votre sac à dos d’une  housse imperméable. Si vous apportez des appareils électroniques, pensez également à les ranger dans un étui étanche.

Housse imperméable Sea to Summit Ultra-Sil Cordura
Sacs et matériel de rangement

Lutte acharnée contre l’humidité

Le principal désagrément lors d’une randonnée sous la pluie, c’est l’humidité. Puisqu’il vous sera difficile de l’éviter, voici quelques astuces pour vous aider à vous en accommoder.

  • Resserrez les manches de votre manteau aux poignets.
  • N’hésitez pas à porter des guêtres par-dessus vos chaussures pour diminuer l’entrée d’eau.
  • Entretenez adéquatement vos vêtements de plein air pour en maximiser l’efficacité. (Au besoin, relisez cette chronique, qui vous explique la procédure pour laver une membrane imper-respirante et autres vêtements.)

Précautions supplémentaires

Les marcheurs doivent doubler leur vigilance quand les sentiers sont mouillés. Les racines, les roches et les trous de boue peuvent vous jouer de vilains tours. Aussi, progressez avec prudence, car une cheville est si vite foulée.

Si les averses deviennent diluviennes, vous risquez de rencontrer des cours d’eau qui n’existaient pas avant le déluge. Avoir choisi une bonne paire de bottes vous facilitera la vie, tout comme avoir des bâtons de randonnée. En plus d’améliorer votre stabilité dans les descentes et les montées, les bâtons vous serviront à estimer la profondeur du fond de la rivière ou du ruisseau à traverser. Et, pour vous assurer de bien y voir, n’oubliez pas de porter une casquette… sous votre capuchon. Sa palette empêchera les gouttes d’eau de nuire à une bonne vision du chemin devant vous.

Après la pluie le beau temps

Une randonnée pédestre sous la pluie est une activité accessible à tous les randonneurs. Découvrir la flore et la faune sous un jour grisâtre, c’est un peu s’offrir une parcelle de magie. Les bruits sont différents, les odeurs sont décuplées et par moments, une éclaircie peut vous régaler du spectacle d’un arc-en-ciel. Bref, allez tout de même faire un tour dans les bois si on annonce des précipitations. Vous en reviendrez possiblement trempé, mais très certainement comblé.

En famille, entre amis ou en amoureux, ne vous privez pas d’une belle journée de randonnée parce qu’il pleut !

Randonnées sous la pluie ; cauchemar ou plaisir ?
10 votes