Soleil d’automne et vent frais, quoi porter?

À l’automne, en ville, la plupart des gens se lèvent tôt le matin pour aller travailler. Il fait noir et froid. Puis le soleil se lève et fait grimper le mercure. Les amoureux de plein air sortent le bout de leur nez pour aller manger à l’extérieur et profiter de quelques rayons. Le soir venu, l’astre du jour disparaît rapidement et vous laisse tout juste le temps de sortir pour une petite promenade. Votre balade se termine avec le retour de la noirceur et du froid. Comment faut-il s’habiller pour profiter de ces belles journées d’automne en ville?

Header-ColumbiaLes températures seront de plus en plus froides, jusqu’à ce que le sol se couvre de son blanc manteau. Mais vous, d’ici la première neige, quel manteau enfilerez-vous pour vos sorties en ville, pour aller travailler, pour regarder un match de football, pour passer la journée à marcher au jardin botanique et pour toutes vos autres activités urbaines? La Cordée vous propose quelques pistes de solution pour jongler avec la météo et la mode urbaine.

Du vieux nouveau

C’est bien connu : ce qui était à la mode hier revient à un moment ou à un autre au goût du jour. Le manteau pour hommes Shelled Synchilla, du fabricant Patagonia, est l’incarnation de cette règle. Simple coupe-vent muni d’une doublure en polyester, il est le parfait manteau pour les jours frais d’automne comme pour les chaudes journées d’hiver. Avec son style rétro, il semble tout droit sorti des années 80. Messieurs, ce petit manteau plus que polyvalent vous attend.

Pour les dames, c’est le manteau Columbia Prima Element qui vous fera voyager dans le temps, grâce à sa doublure en polyester qui imite la laine d’un mouton. Chaud juste ce qu’il faut, d’un gris passe-partout ou d’un bleu marine, le Prima Element est parfait pour marcher en ville, pour prendre le métro sans s’y sentir comme dans un sauna ou pour monter le mont Royal et y admirer la ville. Portez-le avec style!

Multicouche revisité

À l’automne, peu importe la discipline, quand il fait froid, le multicouche est de mise. Lorsque vous êtes bien équipé en vêtements de plein air, n’hésitez pas à les porter aussi en ville. Les couleurs éclatées et parfois sobres des vêtements de plein air en font les compléments parfaits de votre garde-robe de tous les jours.

Si vous devez marcher au froid pour prendre le métro ou l’autobus, enfilez votre couche d’isolation. À l’intérieur, afin d’avoir moins chaud, vous pouvez enlever cette couche et la ranger dans un sac. Son poids plume fait de ce manteau un vêtement facile à traîner.

Voici quelques exemples de manteaux qui pourraient vous tenir au chaud de l’automne au printemps : pour les hommes le manteau Rab Microlight, les manteaux The North Face Quince Hooded et Thermoball Hoodie, ou le classique, mais incontournable, Arc’teryx Atom LT. Les mêmes produits sont offerts pour les femmes, en plus des quelques manteaux longs bien appréciés pour garder les cuisses au chaud. Par exemple, le Thermoball version Parka de The North Face, le manteau Yola de Arc’teryx ou le modèle Pluma de La Cordée.

Vous l’aurez compris, les choix de couches d’isolation sont aussi nombreux que l’usage que vous pouvez en faire. Fini le temps où ces vêtements étaient réservés aux alpinistes et aux skieurs de haute route. Le seul inconvénient de cette couche est qu’elle n’offre aucune protection contre les intempéries. Voilà où la couche de protection entre en jeu. Si jamais il pleut, mais qu’il ne fait pas nécessairement froid, n’hésitez pas à l’enfiler sans couche d’isolation. Sinon, une veste de type coquille souple est également une solution parfaite pour l’automne.

Multicouche urbanisé

Vous aimez l’idée du multicouche en ville, mais le style « expédition en haute montagne » ne colle pas exactement avec celui de vos vêtements de ville? Optez plutôt pour un manteau trois en un à la coupe plus urbaine comme le manteau The North Face Riverdale Trench Triclimate pour mesdames et le manteau isolé interchangeable Horizon Pine de Columbia pour messieurs.

Notez qu’en ville la couche de diffusion est souvent négligée. Toutefois, les manteaux sont appelés « trois en un » puisque vous pouvez porter l’isolation ou la coquille séparément, ce qui vous fait deux manteaux. Quand vous portez l’ensemble, vous avez un troisième vêtement, le tout pour le prix d’un seul. Et quand l’hiver s’installe, si vous trouvez que votre couche d’isolation ne vous tient pas suffisamment au chaud, rien ne vous empêche de la changer pour une plus chaude.

Une petite nouveauté spécialement pour les femmes

JUPE JACK WOLFSKIN ICEGUARD XT (FEMMES)
JUPE JACK WOLFSKIN ICEGUARD XT (FEMMES)

Les acheteurs de La Cordée recherchent continuellement des produits originaux pour plaire à leur clientèle. Ainsi, la jupe IceGuard XT de Jack Wolfskin fait son entrée dans la collection du rayon des vêtements. Une jupe isolée, drôle d’idée vous pensez? Eh bien, pensez-y deux fois. Les manteaux longs sont jolis et utiles pour couvrir les cuisses, mais, parfois, l’attacher peut bien devenir un exercice de contorsion. Aussi, lorsque vient le temps de s’asseoir, un manteau trop étroit pourrait être bien inconfortable.

Avec la jupe, fini les problèmes de fermeture trop basse et d’inconfort en position assise. Conçue à la base pour les activités où il faut rester assis de longues heures dans le froid (dans un aréna ou lors d’un match de football, par exemple), la jupe isolée peut également être une solution aux problèmes du manteau long. À essayer!

Soyez audacieux et logique dans votre choix de manteau, mais surtout, n’oubliez pas que le plein air et la ville ne sont pas nécessairement deux idées contradictoires lorsqu’il est question de vêtements.

 

Soleil d’automne et vent frais, quoi porter?
10 votes
Partager ce billet de blogue