Vélo de montagne en Arizona

Par Maxime Durand

Partir dix jours avec un petit budget pour pratiquer un sport d’été, loin d’un hiver frigorifiant; c’était notre objectif. Mon ami et moi savions d’avance que notre périple serait du genre épique parce qu’on avait déjà fait les quatre cents coups ensemble, et ce, dans toutes les conditions, surtout les pires. Mais quand même…

Planification

En réfléchissant à nos possibilités de séjour, à nos contraintes de voyagement et à nos attentes, on a opté pour un voyage de vélo de montagne. L’Utah, le Colorado et la Californie, on avait déjà vu. Il nous restait que l’Arizona à visiter. Puis, comme le vol Montréal-Vegas était rapide et peu coûteux, on a choisi cette destination.

Itinéraire

Notre périple consistait à faire une boucle à partir de Las Vegas : descendre vers le sud et vers l’est jusqu’à Phoenix, remonter à Flagstaff au nord de l’État, puis revenir à notre point de départ, à l’ouest.

On s’est bâti un itinéraire de 10 jours qui passait par des lieux de vélo de montagne mythiques.  Même si Google Maps aide énormément pour calculer les itinéraires automobiles, il n’est pas assez précis pour tracer des itinéraires de vélo de montagne. Pour nous dénicher les plus beaux parcours, on a donc fouillé pour trouver les sites Internet des clubs cyclistes locaux et les lieux de compétition de vélo de montagne. Pour affiner nos choix de trajets, on a épluché les sites www.singletracks.com  et Strava.  Utile les médias sociaux!

En route

On a glissé nos vélos dans des sacs de transport conçus pour les voyages en avion et préparé individuellement un sac de transport d’environ 100 l. Son contenu? Des outils, des vêtements et de l’équipement de camping.

Le jour du départ, notre enthousiasme était débordant. Mais la tempête de neige qui sévissait dehors a créé un chaos à l’aéroport : annulations de vols, retards et assignations de sièges plus importantes que le nombre de passagers. Bref, le premier arrivé à la porte d’embarquement était le premier assis. Malheureusement, nous n’étions pas dans les premiers…

On a donc passé la journée dans un « salon pour privilégiés », à l’aéroport de Toronto, en attendant le transit (aux frais de la compagnie aérienne).  On est finalement arrivés le soir même, trop tard pour prendre possession de notre véhicule de location. Fatigués, on a dormi dans un beau motel miteux dans le vieux Las Vegas.

Les sentiers de l’Arizona

L’Arizona, c’est magnifique et évidemment très vaste.  On a été surpris de remarquer que l’environnement change au gré des kilomètres.  L’aridité côtoie la luxuriance du couvert végétal.  La courte taille des bosquets contraste avec celle des larges cactus, hauts de plusieurs mètres.

Nos destinations sont presque toutes différentes.  Près du lac Avasu et du Sara Park, les sentiers sont presque plats. Plus loin, dans l’iconique Sedona des films western, le sol est argileux, tandis qu’au McDowell State Park, il est sablonneux. Au Basin Lake de Prescott ou au Black Canyon, les sentiers sont secs, mais entourés d’arbres.  Et au retour vers Las Vegas, ce sont des milieux arides qui nous servent de paysage.

Mieux vaut être autonome sur les sentiers…

Parfois, des épines de cactus se sont jointes à nous et nous ont obligés à prendre des pauses pour réparer les trous qu’elles avaient laissés dans nos pneus. Mais, on avait prévu un pneu de rechange, juste au cas où l’un des nôtres rendrait l’âme en chemin. On en a eu besoin à la fin de notre avant-dernière journée de vélo, lorsque le pneu de mon ami s’est fendu, juste en arrivant à la fourgonnette.  Mon partenaire de voyage, que je croyais responsable dudit pneu de rechange, m’a informé qu’il l’avait laissé toute la semaine dans notre véhicule, plutôt que de le traîner sur les pistes.  Heureusement qu’on n’en avait pas eu besoin plus tôt!

Grand Canyon

Avant de quitter l’Arizona, on s’est dit qu’il était impensable de passer outre une visite au Grand Canyon.  On a choisi d’aller visiter le point d’accès le plus près de Vegas, au nord-est de Flagstaff.  La route vers la célèbre gorge est longue et le ciel était particulièrement gris et brumeux. En arrivant, on espérait voir ce dénivelé extrême, façonné par la rivière Colorado.  Après avoir stationné la fourgonnette, on a marché le long du gouffre. On devinait à peine ce qui se cachait derrière les épais nuages de brume. Ils nous gâchaient la vue!  Après une demi-heure de marche vaine, on s’est résigné à reprendre le volant.  C’est précisément à ce moment que le ciel s’est éclairci et que notre défaite s’est transformée en ébahissement.  Le canyon s’est révélé à nous dans toute sa splendeur.

Une centaine de clichés plus tard, nos yeux étaient rassasiés. Vraiment, entre les sorties de vélo et la découverte d’un état magnifique, notre voyage sera marqué dans nos mémoires pour toujours.

 

Infos pratiques pour les curieux

Louer une fourgonnette

Louer une fourgonnette a de nombreux avantages. On peut y entasser tout notre matériel. Une fourgonnette, c’est en fait une grande boîte d’environ trois mètres de long, accessible par une porte coulissante latérale et par deux portes battantes à l’arrière. On peut s’assoir sur deux chaises de camping pour faire cuire notre nourriture ou pour prendre un café. Et quand on ne trouve pas de site de camping, on y campe, à côté de notre glacière. Vous ai-je dit qu’on avait un petit budget?

Accéder aux sentiers

La quasi-totalité des accès pour les sites que nous avons visités est gratuit (vous l’aurez sans doute deviné!) De plus, la majorité des destinations de vélo de montagne énumérées ci-haut sont très accessibles.  Les pistes asséchées offrent des parcours destinés aux amateurs de single line. Ces sentiers sont semblables à ceux de Kingdom Trails, à East Burke au Vermont.

Choisir son vélo

Bien qu’on ait choisi de rouler avec des vélos à double suspension, on aurait pu utiliser, dans la majorité des sentiers que nous avons explorés, un vélo à suspension avant sans soucis.  Puis, comme l’Arizona attire de nombreux passionnés de vélo de montagne, il est facile d’y trouver une boutique de vélo dans les villes pour se dépanner.

Les itinéraires de Maxime

2016-06-03_10-05-53Lake Havasu
(Anne Park)
BlackCanyonBlack Canyon Trail
(Black Canyon City)
Attention : accès difficile à trouver et sentiers pentus.
PrescottBasin Lake Loop
(Prescott)
 
Railroad Pass
(Boulder City)
 
Vélo de montagne en Arizona
5 votes
Partager ce billet de blogue