Voyage de ski au Japon : Infos et conseils

Par Evans Parent

Alors que le Japon était une destination plus ou moins connue, il y a de ça quelques années, c’est maintenant une destination qui est dans la mire de bons nombres de skieurs (les abondantes chutes de neige y sont sûrement pour quelque chose…)

Bien que certains voyagistes spécialisés offrent maintenant des forfaits pratiquement tout inclus pour visiter le paradis du sushi, il se peut que cette formule ne convienne pas à tous, pour diverses raisons.

Comme j’y suis présentement pour la cinquième fois, j’ai pensé partager quelques infos sur cette magnifique destination pour ceux qui auraient envie de se concocter eux-mêmes un voyage dans l’Empire du Soleil levant. 

Destinations

Les deux îles principales du Japon sont Honshu (au sud) et Hokkaido (au nord). Vous pourriez visiter plusieurs centres de ski sur l’une ou l’autre des îles dans le cadre d’un roadtrip. Si jamais vous souhaitez skier un peu sur les deux îles, vous avez le choix de prendre l’avion, le train ou le traversier, qui font le pont entre les deux îles. Mais assurez-vous d’avoir au moins trois à quatre semaines de voyage pour profiter vraiment des deux îles. Sinon, vous aurez l’impression d’être toujours en train de vous promener sans jamais skier.

Voici quelques suggestions qui sauront satisfaire les skieurs à la recherche de destinations un peu moins courues des touristes. Sachez, par contre, qu’il y a près de 500 centres de ski au Japon. Alors, avant de vous déplacer, faites vos recherches puisque certains centres ne valent assurément pas le déplacement!

L’île d’Hokkaido

Niseko : Véritable nirvana de la neige, Niseko est un endroit où il neige (presque) tout le temps. Cette caractéristique, très recherchée par les skieurs, fait en sorte que plusieurs voyagistes occidentaux y offrent des forfaits. Il faut vous attendre à côtoyer plus d’Australiens que de Japonais dans les files d’attente des remontées mécaniques.

Le dénivelé est suffisant, bien que non impressionnant, et le terrain n’est pas particulièrement à pic.

Autres destinations d’intérêt sur Hokkaido : 

Kiroro –  Rusutsu – Sapporo Teine – Furano – Kamui Ski Links – Asahikawa

L’île d’Honshu

Hakuba : Dans la vallée d’Hakuba se trouve une dizaine de centres de ski. D’ailleurs, les différents événements liés aux sports de glisse des Jeux olympiques de Nagano se sont déroulés dans cette vallée.

Cet endroit offre un dénivelé plus important que celui que l’on trouve sur Hokkaido, mais les chutes de neige y sont un peu moins importantes. Puis, comme cette vallée est située au sud de l’île, la saison de ski y est plus courte. Cette destination est l’une des plus populaires auprès des Occidentaux qui visitent Honshu.

Myoko: Sur ce volcan se trouvent cinq centres de ski. Il y neige de façon appréciable, et les chances que vous y rencontriez d’autres Occidentaux varient, selon moi, de très faibles à nulles.

Autres destinations d’intérêt sur Honshu :

Shiga Kogen –  Minakami – Nozawa Onsen – Alts Bandai

Question bouffe

Vous n’aimez pas les sushis? Ne vous inquiétez pas, la culture culinaire du Japon ne se résume pas à enrouler du poisson dans du riz! Vous n’aimez pas le poisson? Bien que le poisson soit toujours présent dans les assiettes, il est toujours possible de manger du bœuf ou du poulet. Vous n’aimez pas le riz? Eh bien là, ça commence à être plus compliqué! Les repas (incluant le déjeuner) sont pratiquement toujours accompagnés de riz, de nouilles de riz ou d’alcool de riz. Pour commander, bien que les menus soient fréquemment unilingues japonais en dehors des centres touristiques, il y a souvent des images ou des reproductions en plastique des repas dans les devantures des restaurants. S’il vous arrive de vous retrouver dans un restaurant où il n’y a ni l’un ni l’autre, dites-vous que vous avez la chance d’être dans un environnement unique et typiquement japonais. Pointez des petits symboles japonais, souriez et profitez de la surprise qui vous sera apportée!

Vous êtes de ceux qui préfèrent cuisiner? Bonne nouvelle! Il y a des épiceries au Japon. D’ailleurs, l’expérience de se faire une épicerie au Japon est assez marquante! Les étiquettes ne contiennent (pratiquement) jamais d’anglais. Alors, profitez-en pour essayer un produit qui vous est complètement étranger. C’est de cette façon que vous ferez de belles surprises.

Coûts

Premièrement, une fois sur place, le Japon n’est pas aussi cher que ce qu’on pourrait s’imaginer. En dehors des grandes villes, il est facile de se loger pour environ 50 $ par personne par nuit.

Outre Niseko et Hakuba, où les billets de ski sont définitivement plus chers qu’ailleurs (le prix oscille entre 70 $ et 90 $ CAN), la majorité des centres de ski offrent des forfaits journaliers pour environ 40 $ à 60 $ CAN.

Tant pour ceux qui préfèrent se faire à manger, ceux qui choisissent d’aller à l’épicerie ou ceux qui préfèrent aller au restaurant, il est possible de s’en tirer pour des prix comparables à ceux que l’on retrouve au Canada.

Location d’auto

La conduite au Japon se fait sans trop de problèmes. Je vous conseille fortement d’être accompagné d’un copilote pour vous aider à vous orienter. (Bien que depuis quelques années, il soit possible d’obtenir un GPS en anglais en louant une voiture.) Vous aurez besoin d’un permis de conduire international disponible au CAA.

Vous pouvez soit passer par les agences de location de voitures installées au Canada (Avis, Budget, etc.). J’ai personnellement eu de meilleurs résultats en faisant des recherches sur le site japonais Tocoo.

Une autre option intéressante pour vous déplacer, c’est de louer un campeur. Ainsi, vous pourrez aller où bon vous semble. (Assurez-vous seulement que votre bolide est muni de pneus d’hiver et que des chaînes à neige vous sont aussi fournies.) Dans mes expériences précédentes, j’ai déjà fait appel aux compagnies suivantes : Camgo, JapanRV et JapanCampers.

Informations pertinentes

Langue : Les Japonais parlent principalement… le japonais! C’est quand même assez surprenant de constater à quel point seul un petit nombre d’entre eux maîtrisent bien l’anglais en dehors des endroits hautement touristiques.

Météo : Snow-forecast.com est une bonne source d’information pour les prévisions météo. Il est par contre difficile de s’y fier pour la quantité exacte de neige à tomber. Quand ils indiquent heavy snow, ne vous fiez pas au chiffre indiqué, mais assurez-vous d’être en ski à la première heure!

Avalanche : Il n’existe pas de site qui fait des prévisions d’avalanche détaillées et précises comme ceux que nous avons la chance d’avoir dans l’Ouest canadien, l’Ouest américain ou en Europe. Si vous prévoyez faire une sortie hors des pistes, assurez-vous d’avoir toutes les compétences et les connaissances pour y aller de façon autonome!

En optant pour le Japon, vous êtes assurés d’être dépaysés. Puis, n’ayez pas peur, ce pays est l’un des endroits les plus sécuritaires au monde. Donnez-vous la chance d’aller y mettre le pied au moins une fois dans votre vie. Vous y retournerez certainement plusieurs fois par la suite!

 

Autres sources d’informations

Powderhounds : Beaucoup d’informations sur plusieurs centres de ski au Japon et nombreuses statistiques sur le sport!

Snowjapan.com : Site Web où l’on trouve des bulletins de neige indépendants ainsi que beaucoup, beaucoup d’informations générales.

Snow Search Japan : C’est un livre de voyage du style Lonely Planet, mais avec un seul thème : le ski! Les présentations des différents centres de ski et les informations qu’il contient sont vraiment très pertinentes.

Voyage de ski au Japon : Infos et conseils
2 votes
The following two tabs change content below.
Author Image
Originaire de La Tuque, Evans chausse des skis pour la première fois à l’âge de deux ans. Puis, en 2005, fraîchement gradué, il décide d’aller goûter, avec deux de ses amis, à la fameuse poudreuse de la Colombie-Britannique à bord de sa vieille Subaru. Il tombe sous le charme de ce mode de vie et part à la chasse à la poudreuse dans toute l’Amérique du Nord, avant de faire du monde, son terrain de jeu blanc.
Author Image

Derniers articles de Evans Parent (Tous les articles)

Partager ce billet de blogue