Marche

19 octobre, 2018

L’Halloween, c’est l’occasion de célébrer. Que vous ayez envie de quelques frissons ou d’une tonne de bonbons, on vous propose de participer à des courses costumées ou à des randonnées éclairées à la frontale. Parce que c’est si facile de conjuguer peur, noirceur et bonheur! 👻 🎃🕷️

7 septembre, 2018

Le 9 juillet dernier, Christiane Rochon, conseillère aux ventes à La Cordée Ste-Catherine, et sa mère, Anne, ont amorcé leur parcours sur la portion québécoise du Sentier international des Appalaches, en Gaspésie. Ce défi mère-fille allait s’étendre sur 650 km soit une période d’un mois environ, jusqu’au 16 août. Voici comment s’est déroulée leur aventure.

17 août, 2018

Si pour certaines personnes « randonnée » et « confort » sont incompatibles, c’est probablement parce qu’elles n’étaient pas bien équipées… En effet, depuis quelques années l’offre de produits de plein air pour rendre la randonnée accessible et confortable pour tous a explosé et les technologies qui composent ces produits se sont raffinées. Devant une gamme de produits si vaste, difficile de s’y retrouver ! Cette semaine, on vous présente donc 10 produits qui rendront à coup sûr votre prochaine randonnée confortable.

6 juillet, 2018

Par Walter Beauchamp, alias Senseï

Après deux jours de pluie et de neige au travers des cols de Silver et de Solden, j’étais enfin rendu à Mammoth Lakes. Prisonniers d’une tempête de neige avec plusieurs thru-hikers près du col de Forester, Gazelle et moi planifiions de randonner ensemble une fois de plus. C’est ainsi que de Lones Pines, elle m’a rejoint sur le pouce et le surlendemain, nous étions dans un bus en direction d’Echo Lake. De là, ce fut 150 miles à l’arraché. Ç’a été incroyablement difficile, mais on a réussi à passer au travers. On est aussi resté quelque temps à Yosemite Valley et c’est ainsi que de son côté, elle est répartie pour le second chapitre de sa formation de carrière et que je termine de mon côté la section des Sierras dans les jours suivants. Sérieusement, j’en ai bavé durant ces 400 miles…

8 juin, 2018

Par Walter Beauchamp, alias Senseï

Ça fait quatre jours que j’ai échappé mon cellulaire dans une rivière non loin du mont Whitney… Quel con! Je me suis accroupi sur un arbre afin d’être plus stable pour franchir un obstacle et mon cellulaire est tombé de la poche frontale de mon sac photo, directement dans le courant. Je n’ai rien perdu de vraiment important — tout est sauvegardé dans les nuages ou quelque part dans un ordinateur —, sauf les trois derniers jours de mon journal. Dommage!

1 juin, 2018

Depuis 1974, Osprey offre des sacs à dos spécialement conçus pour les amateurs de plein air et de sports en tout genre. Au fil des ans, la marque a gagné en popularité et a su tailler sa place au sein d’un marché du plein air toujours grandissant. Aujourd’hui, le fabricant originaire de la Californie se targue de posséder l’une des plus grande part du marché du plein air au Canada et aux États-Unis.

Et les gens aiment Osprey avec raison. Nombre des innovations que la marque a proposées dans les 40 dernières années ont littéralement changé l’expérience du plein air de nombreux amateurs et amatrices du grand air. La technologie de moulage personnalisé et les systèmes Anti-Gravity, Airscape et AirSpeed en sont les fiers héritiers aujourd’hui.

25 mai, 2018

Nous sommes de plus en plus nombreux à troquer l’auto pour le transport actif. Afin d’effectuer notre migration quotidienne vers le travail, nous choisissons la marche, la course à pied ou le vélo, le tout parfois associé à une forme ou une autre de transport en commun.

Pour vous aider à tirer le maximum de plaisir de votre navettage, nous vous proposons vingt articles de sports plutôt intéressants pour les navetteurs actifs.

18 mai, 2018

Par Walter Beauchamp, alias Sensei

Ce matin, mon urine est jaune foncé… Ce n’est pas bon. Gazelle et moi avons marché environ 15 miles avec nos réservoirs d’eau remplis à ras bord. Ce n’était manifestement pas assez. Nous sommes à l’heure actuelle à 2 miles d’une source et il me reste moins de 300 ml d’eau. Encore là, ce n’est pas bon, surtout qu’il fait très chaud ce matin. Gazelle ne se sent pas très bien. Des nausées la torturent et l’empêchent presque de marcher. Est-ce la faute à l’eau? Au fromage que nous avons mangé? Ce qui est certain, c’est que ça a été l’enfer pour elle de se rendre à Paradise Cafe. Une marche forcée interminable, un cauchemar.

13 avril, 2018

Autour de 2010, j’ai eu la piqûre du cyclotourisme. Je me disais à cette époque que j’aimerais parcourir le Canada à vélo, mais je pensais manquer d’expérience; une expérience nécessaire afin de garantir le succès d’un tel voyage. Comme le dit ma sage mère : « Life is an experience ». Depuis, chaque voyage que je fais est aussi un voyage intérieur et je n’ai cessé d’élever la hauteur de mes objectifs, d’y ajouter des buts si lointains qu’il me fallait quelques années pour les atteindre.

Dans deux ans, je serai sur la route d’Ushuaïa, une odyssée d’environ 20 000 kilomètres qui s’étalera sur un an et demi. Ce voyage sera l’accumulation de près de 10 ans d’aventures cyclotouristes et de thru-hiking. J’ai déjà hâte!

Alors, pourquoi marcher la Pacific Crest Trail? Ou plutôt, pourquoi pas? C’est une idée qui a émergé l’année dernière, bien loin du Northern Terminus de l’Appalachian Trail, à environ 1600 kilomètres du mont Katahdin, en Pennsylvanie plus exactement.

Par Walter Beauchamp alias Sensei

21 février, 2018

Être femme et parcourir en solo l’Appalachian Trail, entraînement sur 3 plans: physique, mental et émotif

Par Danielle Vibien,

Si vous tapez le mot « entraînement » dans Google, vous trouverez ceci :

Communication d’un mouvement / Acquisition de compétences par la pratique et/ou la répétition

Je n’ai rien d’une athlète. Il y a 30 ans, à l’âge de 24 ans, j’ai fait le choix conscient de vivre une vie active et structurée. J’ai eu un coup de foudre pour les cours de groupe en salle, qui ont lieu beau temps, mauvais temps, ont un horaire flexible et un menu varié : danse aérobique, step, slide, tonus, kickboxing, spinning. La formule a évolué, mais le principe est resté le même : une meute de 40 avec un chef, une chorégraphie, une musique assourdissante rythmée…de quoi être propulsé, suer abondamment, se rincer le système et… se libérer l’esprit. En amour avec le concept, je vous dis, encore aujourd’hui.