Voyages

2 octobre, 2015

Par Michèle Leclerc,
cinéaste et maman de neuf enfants

Les onze autour du monde pour onze mois. Un nouveau voyage, un long voyage. Notre famille, composée de neuf enfants âgés de 10 à 27 ans, parcourra le monde. Pour le début du périple, nous partirons à huit. Les autres viendront nous rejoindre pendant les vacances d’université ou de travail. Notre rêve se transforme en réalité. Nos neurones s’activent. Il faut penser à tout. Et, comme chaque fois, la magie s’installe. Tout semble déborder d’un coup. On est fous? On est chanceux? On est surprenants? Quel sera notre trajet? Chacun des membres de la famille choisit un pays ou un moyen de transport : marche, vélo, etc. Pour l’instant, la France, l’Italie, le Vietnam, la Corée et le Japon sont dans notre mire. D’autres destinations s’ajouteront en fonction des diverses situations politiques.

21 août, 2015

 

Il y a peu de temps, nous vous présentions un collègue, Pierre Laliberté, et son projet d’explorer le Grand Nord en traversant le Parc national canadien Auyuittuq. De nord en sud, il a effectivement pu admirer la flore et la faune arctiques, expérimenter un soleil qui ne se couche jamais et bien plus encore…

L’article qui suit relate l’incroyable aventure d’un employé de La Cordée, parti à la conquête de son rêve dans un périple où le dépassement de soi était au rendez-vous.

13 mars, 2015

Beaucoup d’entre nous en ont rêvé! Certains l’auront fait en gardant un filet de sécurité, celui de prendre une sabbatique pour voyager en retrouvant après quelques semaines ou mois, le confort du foyer et d’un emploi qui attendaient.  Mais tout lâcher pour vivre sa passion du voyage, opérer un virage complet pour aller découvrir le monde, peu de gens peuvent s’en vanter.  C’est pourtant le cas de Lydiane St-Onge.

23 janvier, 2015

Vous rêvez de voir la vague de froid et la neige se transformer en magnifique vague de chaleur et en soleil? Il n’en tient qu’à vous pour voir ce rêve devenir réalité. Toutefois, La Cordée n’a pas pu s’empêcher de vous préparer une petite chronique rassemblant plusieurs idées de destinations plein air gravitant autour de la chaleur et du soleil.

15 août, 2014

Que ce soit sur un autre continent ou en Amérique, à pied, en vélo, en voilier ou au volant d’un VR, partir en voyage c’est comme tomber en amour. Vous vous abandonnez dans les bras de l’aventure et tout ce qui importe c’est le moment présent. Toutefois, ces idylles sont souvent éphémères et la rupture, le retour de voyage, peut être très difficile à vivre pour certaines personnes. Réadaptation au train-train quotidien pour les uns, choc culturel inversé pour les autres, le blues du retour est une réalité qui guette tous les voyageurs. Comment vous en protéger ou atténuer son ampleur? Voici quelques pistes de solutions proposées par La Cordée.

 

15 août, 2014

 

L’arrivée

Ma famille et moi débarquons en Islande. Nous y pédalerons tout l’été. Caméra à l’épaule, nous partons à l’aventure. J’y réaliserai un film pour les Grands Explorateurs. Dix personnes qui voyagent ensemble, c’est plus simple que ça n’y paraît. Nous voyageons séparément, c’est plus économique. Cinq d’entre nous arrivent les premiers, les autres nous rejoignent dans 5 jours. Papa Pierre et Louis-Philippe (le 3e) arriveront à la fin juillet et l’aîné viendra nous rejoindre en août. Après un premier vol de deux heures de Montréal à Halifax, nous montons à bord de l’avion d’Icelandair pour quatre heures. Il nous mènera à l’aéroport de Kevlavik, à une cinquantaine de kilomètres au sud de la capitale Reykjavik (le « j » se prononce « i »). En arrivant, nos cinq vélos nous attendent dans leurs boîtes respectives sur un chariot. Nous remettons les guidons et les pédales en place,  nous soufflons les pneus et finissons l’installation de nos sacoches sous la supervision de Jean-Cristoph qui sera notre mécano pour ce voyage.

30 mai, 2014

Sortir de votre environnement familier sans craindre les vols et les agressions est fort précieux. Il vous suffit de bien vous préparer et de vous équiper judicieusement pour prévenir une grande partie des mauvaises surprises et pour profiter pleinement de votre voyage. Pour ce faire, La Cordée vous présente, en rafale, quelques idées ingénieuses élaborées par certains fabricants soucieux de votre sécurité.

16 mai, 2014

                              Par Michèle Leclerc
cinéaste et journaliste, mère de 9 enfants.

En voyage, l’escale en ville est obligatoire, même pour les passionnées de plein air et de nature. Dès que l’on voyage à l’étranger, on doit transiger par l’aéroport et la métropole. Nous devons y acheter certains équipements spécialisés, obtenir nos visas, etc. Alors, pourquoi ne pas en profiter? Aussi bien allier l’utile à l’agréable et tirer plaisir de cet environnement urbain. Une préparation réfléchie peut aplanir presque tous les obstacles. Se déplacer avec des enfants demande certaines précautions. Celles-ci sont différentes si nous circulons en ville au milieu d’immeubles et de béton ou en pleine nature. Au fil des années, nous avons mis au point quelques astuces pour éviter les mésaventures.

16 mai, 2014

L’arrivée du beau temps et des températures douces donne parfois des fourmis dans les jambes et fait naître d’irrépressibles envies de voyager. À La Cordée, les voyageurs urbains trouveront de quoi à répondre à leurs besoins sans s’encombrer d’articles inutiles. Pour éviter de partir à la découverte d’une nouvelle contrée sans s’importuner d’articles qui ne verront jamais la lumière du jour et d’« au cas où » qui restent dans le fond de la valise pendant tout le voyage, jetez un coup d’œil aux collections et aux articles spécialement dédiés aux voyageurs urbains.

13 mars, 2014

jag_bicik_21Repousser ses limites. Voilà trois mots qui reviennent souvent dans le monde de l’expédition. Nous recherchons l’inconfort. Nous voulons, intentionnellement, nous mettre dans des situations qui nous font sortir des sentiers battus, des situations dans lesquelles l’adrénaline est reine. Nous savons très bien que l’adrénaline, c’est une drogue dont on peut difficilement se passer après y avoir gouté. Les gens qui font de la haute montagne profitent de cette drogue à forte dose, mais les voyageurs au long cours peuvent aussi jouir de ses effets. Évidemment, je ne parle pas ici du voyageur qui décide, pour une courte période de temps, de s’assoir sur le bord d’une piscine, face à la mer, pour boire un petit cocktail aux fraises. Je parle plutôt de gens qui laissent la facilité de côté, prennent leur sac à dos et décident de visiter le pays de l’intérieur.