Récits

15 avril, 2016

J’aspire en général à apprécier les choses qui m’arrivent.

Ma plus grande déception à ce jour ? L’échec de dernière minute, en 2012, de notre projet Russie à vélo. Malgré deux années de préparation et une rencontre avec l’ambassadeur de Russie au Canada, notre demande de visas pour un an avait été refusée. Pendant 48 h, j’étais extrêmement déçu (et le mot était faible). « Alors, on part où maintenant ? » m’avait demandé ma blonde, Vanessa. Elle m’avait alors proposé un plan B, B comme Brésil. Dix jours plus tard, nous étions dans un avion, avec nos vélos, en direction du cinquième pays en importance au monde en terme de superficie. Notre périple sur deux roues a duré un an, pendant lequel nous avons parcouru 9000 km. Cette aventure a été l’occasion rêvée de réaliser mon premier documentaire, qui fera même l’objet d’une tournée québécoise en 2017 avec le diffuseur Les Grands Explorateurs (un immense honneur pour moi)! Comme quoi une grande déception peut se transformer en un magnifique cadeau! Mais revenons au pays des Kiwis…