VO2_max

30 novembre, 2018

Lorsque vous pratiquez des sports d’endurance comme le ski de fond, la course et l’alpinisme, c’est votre capacité cardiopulmonaire qui dicte vos performances (vitesse, efficience en montée et endurance). Celles-ci sont influencées par trois structures importantes du corps humain : le cœur, les poumons et la « périphérie » soit les vaisseaux artériels et la capacité énergétique des fibres musculaires. Les études publiées, de même que celles qui sont en cours, démontrent que la fonction et la structure de la « périphérie » jouent un rôle important sur la quantité cardiopulmonaire totale[i] et surtout, sur la qualité cardiopulmonaire[ii]. Voici quelques mythes et réalités pertinents sur ce sujet.