Évadez-vous sur deux roues

Envie de partir pour quelques jours sur votre monture cet été? Rien de plus simple. Préparez minimalement la randonnée selon vos envies et vos objectifs; vous obtiendrez des vacances peu coûteuses et écologiques, en plus d’avoir la chance de voir du pays à votre rythme et de maintenir la forme. Que vous ayez envie d’enfourcher votre vélo pour découvrir tranquillement des trésors cachés ou pour vous offrir de nouveaux défis et des reliefs stimulants, il suffit de prévoir judicieusement hébergement, itinéraire et équipement, et d’ajuster son alimentation en fonction de l’intensité de l’activité. Le vélo vous permet de prendre le temps de vivre et d’admirer les détails de ce qui vous entoure : une bonne façon d’échapper au stress du quotidien.

Préparation du voyage

BienvenueCycliste_webLa destination à découvrir choisie, il faut organiser la sortie en déterminant le type d’hébergement à visiter. Le camping est l’option privilégiée par les petits budgets et les amateurs de nature. Les auberges, gîtes et hôtels plaisent à ceux qui souhaitent voyager léger avec un peu de confort. Dans les deux cas, au Québec, les établissements certifiés « Bienvenue cyclistes! » offrent, entre autres, des espaces couverts et verrouillés pour loger le vélo la nuit, des outils pour des réparations mineures et une foule d’information pour guider le cycliste dans la région. Lors de la préparation, le tracé de l’itinéraire peut donc prendre en compte la localisation de ces sites d’hébergement pour vous faciliter la vie une fois arrivé à bon port. Pour éviter les mauvaises surprises, il est fortement conseillé de réserver l’hébergement avant le départ, surtout en haute saison. Il est également possible de partir à vélo sans réservation pour ne pas être contraint de rouler sous la pluie pour arriver à destination. Dans ce cas, notez les numéros de téléphone des sites d’hébergement qui se trouvent sur votre parcours pour éviter de chercher vainement un endroit pour se reposer lorsque le soleil se couche.

Préparation du cycliste

Si vos jambes sont un peu rouillées, faites quelques randonnées préparatoires pour cibler vos difficultés et y remédier avant la grande excursion. Le temps passé sur la selle est aussi important que le kilométrage. Cette mise en forme préalable vous permet également d’évaluer quels accessoires contribueraient à améliorer votre confort.

L’apprentissage des rudiments de la mécanique vélo peut vous être aussi grandement utile puisque la distance entre les villes et les villages est parfois considérable. Une mise au point du vélo avant le départ est souhaitable, mais elle ne garantit pas un voyage sans écueils. Se retrouver à marcher longuement à côté de son vélo quand on souhaitait rouler est assurément un peu décevant… Mieux vaut avoir des connaissances de base sur la réparation des vélos pour conserver le sourire lorsqu’une de vos roues se met à siffler doucement sur une route de campagne.

Évidemment, l’équipement à apporter dépend en grande partie du type d’hébergement choisi.* Si vous partez avec des sacoches, assurez-vous de placer les objets lourds bien au fond et de répartir le poids également des deux côtés du vélo. Notez aussi que les sacoches avant doivent contenir de l’équipement léger pour éviter les déséquilibres. Comme ce sont vos jambes qui sont responsables de traîner tout ce que vous apportez, réduisez le tout au minimum. Vous ne ferez que profiter davantage des paysages. Puis, lorsque le soleil se couche ou que le temps est nuageux et sombre, demeurez visible pour les automobilistes à l’aide de feux clignotants, de bandes réfléchissantes et de couleurs vives.

Outre l’équipement, songez que vous porterez probablement les mêmes vêtements tout au long de la sortie. Parions qu’après une journée de vélo sous le soleil, vous aurez envie de rincer votre maillot dans le lavabo! Optez donc pour des vêtements confortables qui se lavent et qui sèchent en un rien de temps. Ainsi vous serez propre et prêt pour la route du lendemain. Les vêtements et sous-vêtements en polyester ou en laine mérinos sont parfaits pour ce genre d’aventure. Malgré les températures estivales, prévoyez des vêtements chauds et un coupe-vent parce que l’altitude et les longues descentes modifient rapidement la température ambiante.

Avant de partir, consultez la météo et portez une attention particulière sur la force et la direction des vents. Il est parfois pénible de rouler lorsque les vents se lèvent et qu’il vous reste quelques kilomètres à parcourir avant d’atteindre votre point d’hébergement. Si nécessaire, modifiez votre itinéraire et prévoyez de bonnes collations pour nourrir les muscles fatigués.

Alimentation

Le vélo est une activité intense qui entraîne une dépense énergétique élevée. Rouler plusieurs jours requiert une attention particulière en ce qui concerne l’alimentation puisque chaque repas influence la quantité d’énergie disponible pour parcourir les kilomètres à venir. Rouler le ventre vide entraîne un manque d’énergie, mais trop manger provoque la somnolence. Certains guides de nutrition suggèrent alors quelques trucs pour profiter au maximum de l’énergie que vous ingérez.

  1. Prenez le temps de bien déjeuner le matin et privilégiez des aliments riches en glucides.
  2. La digestion est ralentie durant un exercice physique. Alors lorsque vous roulez, prévoyez des collations qui se digèrent facilement. Mangez souvent et en petites quantités. Les noix combinées à une barre de fruits ou à quelques fruits séchés fournissent l’apport nécessaire en glucides et en protéines. Pour éviter les maux de tête et la fatigue liée à la déshydratation, buvez régulièrement, même avant d’avoir soif. Le corps a besoin d’eau pour compenser les pertes liées à la transpiration.
  3. Pour maximiser la récupération à la fin de la journée, prenez une collation au plus tard 30 minutes après la fin de la journée de vélo. Optez pour des collations riches en glucides et en protéines telles que lait au chocolat, pomme et fromage.
  4. Pour le repas du soir, si vous prévoyez rouler le lendemain, évitez la malbouffe et les aliments gras puisque leur processus de digestion est long. Arrêtez votre choix sur des pâtes, du riz ou des patates douces pour augmenter votre apport en glucides et pour vous donner assez d’énergie pour remonter sur votre monture le lendemain.

1238056-gf

Les longues sorties sont accessibles à tous les cyclistes. Il suffit de bien s’y préparer et d’éviter de se surévaluer. Certains guides représentent une mine d’or d’information sur le sujet. Consultez-les :

Respectez vos capacités, buvez, mangez et mettez de la crème solaire régulièrement; vous ne pourrez que décrocher de votre quotidien. Et pour profiter de conseils prodigués par des passionnés de vélo de La Cordée, faites un saut à la boutique de Laval, de la Rive-Sud ou de Montréal. Ils vous partageront avec plaisir leurs trucs, vous feront peut-être découvrir de nouveaux itinéraires ou des endroits à ne pas manquer et vous tiendront au courant des innovations en matière de voyage de vélo.

*Si vous avez besoin d’un aide-mémoire, consultez la chronique : Tout roule! 

Évadez-vous sur deux roues
4 votes
Partager ce billet de blogue