Les bases d’entraînement : du minimaliste à l’ultratechno

La saison du vélo sur route n’est pas encore terminée qu’une deuxième s’amorce avec les compétitions de cyclocross qui sont à nos portes.

Malgré tout, le retour au travail et la rentrée des classes marquent pour plusieurs la fin de la saison régulière de vélo et des sorties de groupe hebdomadaire.

Déjà, on commence à penser à l’été — peut-être l’envie de s’acheter une nouvelle bécane nous traverse-t-elle l’esprit — , mais surtout, on réfléchit à la préparation de la saison prochaine, question de ne pas perdre nos acquis de cet été.

La solution : les bases d’entraînement pour cyclistes. Faciles à utiliser et généralement assez compactes, ces bases sont LA clé pour garder — ou améliorer — la forme physique et même certains aspects de sa technique.

 

Les minimalistes

galaxia
Photo : tacx.com

L’ultra minimaliste dans les bases d’entraînement est évidemment les rouleaux. Les deux rouleaux arrière entraînent celui à l’avant, faisant du même coup tourner les deux roues du vélo. Une fois l’équilibre trouvé, et une bonne vitesse atteinte, le cycliste n’a plus qu’à maintenir son vélo en ligne droite sur la base d’entraînement.

Les principaux avantages de ce type de base, particulièrement utilisée par les cyclistes sur piste, sont la possibilité de l’entraînement en intensité et l’amélioration de la technique de pédalage. Plus le coup de pédale de l’utilisateur est constant et stable, plus il est facile de garder sa position sur la base.

L’entrée en techno

boosterUn petit saut vers la techno nous amène du côté des bases d’entraînement magnétiques ajustables. Celles-ci sont les plus populaires à La Cordée, puisqu’elles sont simples à utiliser, n’obligent pas l’utilisateur à garder leur équilibre et sont généralement abordables.

Grâce à la manivelle de guidon ou celle directement sur la base, on ajuste la résistance du module magnétique. Avec ces bases, il devient donc possible de s’entraîner en puissance comme en intensité. Un 2-en-1 intéressant pour quiconque souhaite s’exercer quelques fois par hiver en regardant sa série préférée.

La différence entre les modèles magnétiques de Tacx ? Principalement la puissance maximale du module ainsi que la grosseur du volant d’inertie, l’instrument stabilisateur qui minimise le bruit de roulement de ces bases d’entraînement.

Les solutions technos

neoComme dans beaucoup de domaines, la connectivité et la techno offrent des avantages significatifs. Les bases d’entraînement ne s’en sauvent pas et c’est tant mieux !

Connectez-les à votre téléphone intelligent, votre tablette ou votre ordinateur grâce à leur connectivité Bluetooth et vous aurez accès à une multitude de données et d’applications pour rendre votre entraînement plus stimulant et plus attrayant.

Grâce à leur connectivité Bluetooth et ANT+, la plupart de ces bases permettent même de suivre un entraînement virtuel, où vous suivez, sur l’écran devant vous, une route des Alpes ou encore de l’île de Majorque. De quoi se sentir en voyage plutôt qu’en plein entraînement !

Depuis l’an dernier, Tacx offre une base d’entraînement wheel-off sur laquelle on vient déposer son vélo sans la roue arrière : le Neo Smart. Cette année, c’est le Flux Smart qui entrera en scène. Moins dispendieux, il permettra à un plus grand public de découvrir les bienfaits de ce type de base : un meilleur transfert de la puissance, un réalisme accru et un entraînement beaucoup plus silencieux !

Passez en magasins pour découvrir et essayer nos différentes bases d’entraînement. Faites le saut et soyez prêt comme jamais pour la saison 2017 de cyclisme sur route.

Les bases d’entraînement : du minimaliste à l’ultratechno
3 votes
Partager ce billet de blogue