Guide d’achat : Comment choisir un imperméable?

Si vous trouvez qu’il est difficile de vous choisir un imperméable parmi tous les modèles offerts sur le marché, consultez ce petit guide. Il devrait vous aider à choisir un modèle adapté à vos besoins.

Les grandes questions :

Imperméable ou résistant à l’eau?

Il existe trois grandes catégories de manteau qui peuvent vous protéger de la pluie :

Manteau résistant à l’eau : Un manteau résistant à l’eau est traité à l’aide d’un déperlant durable qui sert à faire perler l’eau sur le manteau. Ce traitement est efficace sous une fine pluie, mais il n’empêche pas l’eau de pénétrer dans le tissu s’il est exposé longuement ou fortement à la pluie. Or, comme ce genre de manteau est très respirant, il ne contient pas de barrière qui bloque les échanges de chaleur de votre corps ce qui fait qu’il évacue très bien votre transpiration.

Manteau imper-respirant : L’imper-respirant empêche la pluie ou la neige d’entrer dans votre manteau tout en laissant votre transpiration s’évacuer. Les coutures des imper-respirants sont donc scellées pour éviter que la pression d’un sac fasse entrer l’eau dans votre manteau. Il se peut toutefois que, si vous portez un imperméable pendant une activité physique intense, votre transpiration n’arrive pas à sortir assez rapidement de votre manteau. Vous pourriez expérimenter un sentiment de moiteur qui n’est pas lié à l’imperméabilité de votre manteau, mais à votre transpiration qui est produite en trop grande quantité pour être évacuée au fur et à mesure.

Manteau imperméable : C’est le genre de manteau qui coupe complètement la pluie, mais qui colle rapidement sur la peau si vous transpirez le moindrement. Il est adapté aux activités peu actives pratiquées par temps frais.

Type d’imper-respirant : peinture ou tapisserie?

L’imper-respirant est efficace grâce à un enduit ou à une membrane qui permet d’évacuer la transpiration du corps tout en vous maintenant au sec. Il existe deux grandes catégories d’imper-respirants :

L’enduit microporeux : Pensez à de la peinture que vous étendez sur un mur. L’enduit est un genre de peinture appliquée sur la coquille de votre manteau afin de le rendre imperméable. Une fois sèche, cette peinture forme une barrière imperméable et respirante. Plus il y a de couches de peinture, plus l’enduit est résistant, mais moins il est respirant.

La membrane : Pensez à de la tapisserie imperméable. C’est un peu ce qu’est une membrane imper-respirante. Cette dernière est dotée de pores plus petits qu’une goutte d’eau, mais plus grands que les gouttelettes de transpiration. Ces pores laissent donc sortir les gouttelettes de transpiration, mais ils bloquent les grosses gouttes de pluie. C’est ce qui permet à la chaleur de votre corps de s’évaporer sans que l’eau qui provient du ciel n’entre dans votre manteau. Cette membrane est thermocollée sur la coquille du manteau.

Notez que les enduits sont moins respirants que les membranes, mais ils sont moins chers également.

Nombre de couches

Les fabricants d’imper-respirants enveloppent leur couche imperméable d’un tissu externe, qui la protège de l’abrasion et d’une couche interne, qui l’éloigne des huiles naturelles du corps. En gros, il existe trois constructions de manteaux imper-respirants :

2 couches : L’enduit (ou la membrane) est appliqué (ou laminée) sur la couche externe du manteau. Une légère doublure est fixée à l’intérieur du manteau pour que le corps ne frotte pas directement sur l’enduit ou la membrane.

2,5 couches : L’enduit ou la membrane est appliqué ou laminé(e) sur la couche externe du manteau. Il n’y a cependant pas de doublure à l’intérieur. La couche « 0,5 » vient d’un film protecteur qui est appliqué directement sur l’enduit ou la membrane pour accroître la résistance à l’abrasion du manteau.

3 couches : Ici, on parle nécessairement de membrane. Cette dernière est laminée entre la couche extérieure du manteau et la doublure. Les trois couches sont laminées ensemble. Cette construction confère normalement une excellente durabilité et une respirabilité très efficace.

Déperlant : La plupart des imper-respirants sont recouverts d’un déperlant qui repousse les gouttelettes d’eau de la surface du manteau. Sans ce traitement, la couche externe du manteau peut absorber beaucoup d’eau, ce qui alourdit le manteau et ralentit l’évaporation de la transpiration.

Avec le temps, la déperlance s’estompe. Donc, lorsque vous constatez que l’eau perle moins sur votre manteau, il est nécessaire de lui appliquer un traitement déperlant. Cette étape devrait faire partie de la routine d’entretien de votre imperméable.

Le diable est dans les détails

Grandeur et forme du capuchon : Si vous achetez votre imperméable pour faire du vélo, de l’escalade ou du ski, choisissez-en un doté d’un capuchon compatible avec un casque.

Poches : La place des poches est très importante, surtout si vous comptez mettre votre sac à dos par-dessus votre imperméable. Pensez que les bretelles et la ceinture des sacs à dos peuvent bloquer l’accès aux poches. Elles doivent donc être stratégiquement placées pour demeurer accessibles pendant vos activités de plein air.

Ouvertures aux aisselles : Ces ouvertures d’aération permettent une bonne circulation d’air lors d’efforts intenses.

Compressibilité et durabilité : Les modèles ultracompressibles sont très pratiques lorsque le poids doit être réduit au minimum, et que la place dans les bagages est restreinte. Les modèles ultralégers sont souvent toutefois moins robustes.

Taille : Comme les températures varient beaucoup en plein air, assurez-vous d’avoir un peu de place pour glisser un gros chandail ou une polaire sous votre imperméable, histoire de vous donner un peu de chaleur si le mercure chute ou si le vent se lève.

Besoin de conseils spécifiques? Visitez l’un de nos magasins La Cordée pour obtenir des conseils personnalisés sur le choix de votre imperméable.

Entretien

Si vous souhaitez conserver la pleine efficacité de votre manteau, assurez-vous de lui donner un peu d’amour de temps en temps pour prolonger sa durée de vie. Voici comment entretenir votre imperméable :

Imper-respirants

Souvent, par crainte d’abîmer votre manteau ou votre pantalon imper-respirant, vous évitez de le laver. Or, comme tout vêtement, les imperméables accumulent de la saleté qui altère l’efficacité de vos vêtements techniques. En effet, la sueur et le sébum sécrétés pendant une journée de plein air nuisent aux propriétés techniques de vos vêtements. Alors, faites-leur donc faire un tour dans la laveuse de temps en temps pour restaurer leur respirabilité et leur imperméabilité.

Pour ce faire, lisez d’abord les instructions de nettoyage de vos vêtements. Ces dernières prévalent toujours sur les conseils énumérés ci-bas. Sinon :

  • Fermez toutes les fermetures éclair puis retournez votre vêtement.
  • Lavez-le dans une eau tiède (30 °C ou 40 °C) avec une petite quantité de savon liquide de type Nikwax ou Granger. Ces produits sont conçus pour rétablir ou conserver les propriétés de votre membrane, soit l’imperméabilité, la respirabilité et la déperlance.
  • N’utilisez aucun assouplissant puisqu’il risquerait de réduire les performances de votre imper-respirant.
  • Si la pluie ne perle plus sur votre vêtement, profitez-en pour vaporiser un imperméabilisant sur votre manteau lorsqu’il est encore humide.
  • Faites sécher complètement votre vêtement dans la sécheuse en sélectionnant une température modérée.