1, 2, 3, PARTEZ!

Par Bertrand Lemeunier

Si vous aimez les surprises, vous devriez aimer le cyclotourisme! En 2001, ma passion pour la photographie m’a mené au Québec. À 21 ans, je prenais l’avion pour la première fois. À cette époque, j’ignorais encore que mes rêves les plus chers allaient se réaliser grâce à mes voyages à vélo.

Un jour, en blaguant avec mon ami Claude, je me suis mis en tête de traverser le Canada à vélo. Est-ce que j’allais en être capable? Je rêvais de liberté et de grands espaces. C’est en 2007 que j’ai tenté l’expérience. Pendant la traversée, j’ai douté parfois. Mais j’ai compris que, pour réussir, je devais simplement ne jamais abandonner et… prendre mon temps. Après 16500 km*, l’amour est arrivé à Vancouver, sur deux roues, avec Vanessa.

Et après? Destination Brésil à deux en 2012. Ma première fois dans l’hémisphère Sud. Là encore, j’ai douté, j’ai même eu peur parfois. Pourtant, la magie brésilienne a opéré dans nos cœurs grâce à la générosité des habitants. À la fin de nos 9000 km à vélo, notre couple se transformait lentement, depuis 3 mois, en famille! En 2014, pour le premier anniversaire de Léo, destination Pologne pour un « test » de cyclotourisme à trois.

1, 2, 3, PARTEZ! Voici ci-dessous nos voyages en bref. Nos coups de cœur comme nos défis, mais surtout le début de notre prochaine aventure en Nouvelle-Zélande! Et vous, quelle est votre prochaine destination plein air?

*Une traversée du Canada avec beaucoup de détours…

 


Article1_LaCordee_BLemeunier2015_photos2

TRAVERSÉE DU CANADA DEST EN OUEST EN SOLITAIRE

De mai 2007 à janvier 2008 – Voir les photos de lexpédition.

Après trois jours d’entraînement à vélo (50 km, puis 100 km [mon premier à vie] et enfin 180 km), je me suis lancé dans un périple sur deux roues de 9 mois à travers le deuxième plus grand pays au monde. Sans le savoir, ma vie n’allait plus être la même ensuite…

MES COUPS DE COEUR

  • La liberté d’avancer au gré de mes coups de pédale et de mes arrêts photo.
  • L’accueil chaleureux des habitants au fil des quatre saisons.
  • Montréal-Québec à vélo accompagné par des ami(e)s.
  • La diversité des paysages d’une province à l’autre.
  • La traversée des montagnes Rocheuses en hiver.
  • Le travail d’équipe pour récolter 30000 $ pour la Fondation Rêve d’enfants.
  • La rencontre surprise à Vancouver de ma compagne de vie, Vanessa Richard.

MES DIFFICULTÉS

  • Maux au genou droit dès mon départ de Terre-Neuve. Finalement, deux ans plus tard, j’ai eu une opération au ménisque.
  • Circuler sur la route Transcanadienne notamment en hiver.
  • Contre les vents dominants, je roulais parfois à 6km/h!
  • En hiver, mon sac de couchage en duvet d’oie gelait à cause de l’humidité.
  • La traversée des montagnes Rocheuses à –30 °C.

MES PETITS INDISPENSABLES

Équipement : Sacoches Arkel GT54 et T-28 spacieuses et robustes, mes vêtements Louis Garneau confortables et techniques.

CITATION

« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » Albert Einstein


Article1_LaCordee_BLemeunier2015_photos3

TOUR DU BRÉSIL À DEUX, 9000 KM À VÉLO

De mai 2012 à mai 2013 – Voir les photos de lexpédition.

Le mercredi 16 mai 2012, l’ambassade de Russie à Ottawa nous annonce au téléphone que notre demande de visas est finalement refusée. Que faire après deux ans de préparatifs? Nous devons partir, mais où? À la dernière minute, Vanessa, ma compagne propose un plan B. Finalement, nous atterrissons au Brésil le 27 mai 2012 pour le meilleur et pour… le meilleur!

NOS COUPS DE COEUR

  • Être accueillis par près de 60 familles en un an; un peuple vraiment chaleureux.
  • Nager avec les poissons à Bonito et dans les piscines naturelles de l’océan.
  • Observer l’incroyable biodiversité de la région du Pantanal.
  • Découvrir l’architecture fascinante de la capitale, Brasilia.
  • Descendre le fleuve Amazone en bateau.
  • Vivre le carnaval au Brésil dans les villes voisines d’Olinda et de Recife.
  • Parcourir le littoral brésilien, notamment le magnifique État de Bahia.
  • Séjourner dans la ville merveilleuse de Rio de Janeiro.
  • Escalader le Pain de Sucre par la voie des Italiens : 100 mètres de bonheur!
  • Revenir au Québec avec un « passager clandestin » dans le bedon de Vanessa.

NOS DIFFICULTÉS

  • Un an au Brésil et moins de dix jours de pluie. La température dépassait les 40°C par endroits. Attention au soleil : brûlures, coups de chaleur et déshydratation. Nos ravitaillements en eau étaient parfois difficiles.
  • Constater l’incroyable misère et les inégalités sociales du Brésil.
  • Rouler dans le sable avec nos vélos lourdement chargés, notre record: dix kilomètres en sept heures.
  • Attention au virus de la dengue transmis par les moustiques.

NOS PETITS INDISPENSABLES

CITATION

« Notre seul secret fut de nous déplacer lentement et de vivre avec les gens. » Henri Cartier-Bresson, photographe français (1908-2004)


Article1_LaCordee_BLemeunier2015_photos4

TROIS, TEST EN FAMILLE EN POLOGNE

450 kilomètres en 10 jours – Novembre 2014 – Voir les photos de lexpédition.

Quel est le meilleur endroit pour faire un « test » de voyage à vélo avec un bébé d’un an? Ma première idée serait le tour du lac Saint-Jean en été. Certainement pas un pays d’Europe de l’Est au mois de novembre! Et pourtant, c’est en Pologne que Vanessa, Léo et moi avons vécu cette première aventure sur deux roues en famille. En route!

NOS COUPS DE COEUR

  • Comme toujours à vélo, l’accueil des gens est fabuleux.
  • Agréable surprise concernant la nourriture, même Léo se régale!
  • Le coût de la vie est peu cher, un dollar canadien = trois zlotys.
  • Notre itinéraire de 450 km aux abords de la rivière Vistule entre Varsovie et Cracovie était plat et calme, très peu de circulation.
  • Une routine simple pour bébé avec deux siestes par jour. Vive l’allaitement!
  • Émouvante visite du musée de l’Histoire des Juifs Polonais à Varsovie.
  • Deux magnifiques sites du patrimoine mondial de l’UNESCO: le centre historique de Cracovie et les fascinantes mines de sel de Wieliczka.
  • Randonnée de trois jours au parc national des Tatras.
  • Ma première conférence à l’étranger grâce à l’invitation du festival Explorers.

NOS DIFFICULTÉS

  • Avant notre départ, nous cherchions la meilleure option camping pour tenir bébé bien au chaud. Premier constat : pas de sac de couchage à cause du risque d’étouffement. Notre choix final : l’habillement multicouche.
  • Pour la première fois de notre vie, aucun de nous ne parlait la langue locale.
  • Trois jours à l’hôpital pour Léo à cause d’une gastro. Nous y fêtons son premier anniversaire.

NOS PETITS INDISPENSABLES

  • Équipement: Remorque Chariot et siège de maintien pour bébé, bouteille isolante thermos pour savourer des boissons chaudes, sac à dos Osprey.
  • Afin de nous faire comprendre, nous utilisions un papier plastifié, écrit en polonais, qui spécifiait notamment que nous cherchions un endroit pour camper.

CITATION

« La Terre est ma patrie et l’humanité, ma famille. » Khalil Gibran, Poète et peintre libanais (1883-1931)


Article1_LaCordee_BLemeunier2015_photos5

1, 2, 3, PARTEZ! DÉPART POUR LA NOUVELLE-ZÉLANDE

De décembre 2015 à mars 2016

À PROPOS DE TERRA TRIBUTA

À partir de janvier 2017, Bertrand Lemeunier présentera au Québec son premier documentaire, celui sur le Brésil à vélo. Cette tournée de plus de trente conférences publiques sera organisée par Les Grands Explorateurs.

Merci à La Cordée pour son soutien!

 

1, 2, 3, PARTEZ!
10 votes
The following two tabs change content below.
Author Image

Bertrand Lemeunier

Photographe et vidéaste chez Terra Tributa
Terra Tributa est née de la rencontre du photographe, auteur et vidéaste Bertrand Lemeunier et de Vanessa Richard, éco-conseillère et biologiste. Leur engagement est de rendre hommage à la Terre, aux femmes, aux hommes et de témoigner des changements positifs liés aux enjeux régionaux et mondiaux. L’expédition 2015-2016 rend hommage à la Nouvelle-Zélande à travers les quatre missions de Terra Tributa : explorer, rêver, informer et partager.
Author Image

Derniers articles de Bertrand Lemeunier (Tous les articles)

Partager ce billet de blogue