Ski de fond

27 janvier, 2017

Vous pensez qu’un horaire chargé ne permet pas de s’adonner aux joies du ski de fond? Détrompez-vous! De nombreuses destinations vous permettent de chausser vos skis de fond sans avoir à franchir les ponts de l’île. Il suffit de regarder autour de soi. Maintenant, plus d’excuse. Allez jouer dehors pendant qu’il y a de la neige!

6 janvier, 2017

En ski de fond hors-piste, on rencontre souvent de la poudreuse et de grandes variations de température. Comment faire pour préparer nos skis à ce genre de conditions? Un employé de La Cordée vous donne quelques trucs pour que vous profitiez au maximum de votre expérience hors des sentiers battus.

22 décembre, 2016

En ces temps propices à la sédentarité et à la gourmandise, quoi de mieux qu’une activité physique pour aider à faire descendre le ragoût de pattes de la veille ou pour faire bouger vos muscles endormis par la succession infinie de soupers?

À La Cordée, comme on n’est pas dupes, on se doute que tout votre temps est allé à la préparation et la coordination de tous vos événements du temps des fêtes. Facile de se dire, exit le sport pour cette période de l’année, n’est-ce pas? Or, question de vous aider à aller vous dégourdir pendant cette période un peu folle, on vous a concocté une petite liste d’activités à faire, entre deux morceaux de tourtière. En rafale, les voici…

16 décembre, 2016

La mise en forme fait partie de l’ADN de Louis-Philippe. Maintenant que la saison de la course sur sentier est terminée, ce grand sportif se tourne, entre autres, vers le ski de fond pour maintenir la forme. Pour garder la motivation tout au long de l’hiver, il s’est inscrit à divers événements sportifs hivernaux. Il les partage avec vous pour que vous puissiez vous inspirer…

Par Louis-Philippe Gagné

2 décembre, 2016

Envie de nettoyer vos skis de fond classiques vous-même? Voici les étapes faciles pour enlever les vieilles couches de farts avant de vous lancer à l’assaut des pistes.

25 novembre, 2016

Vous attendez avec impatience l’arrivée de la première grosse bordée de neige? Vous n’aurez peut-être pas à attendre aussi longtemps que vous le pensiez. En effet, pour calmer les esprits impatients, nous vous présentons deux destinations qui devraient vous permettre de skier un peu avant tout le monde cet hiver.

4 novembre, 2016

En ce qui concerne le niveau de performance d’un ski de fond, les skis à système anti-recul (à écailles) sont situés à l’entrée de gamme. Ces skis offrent une qualité d’accroche et de performance universelles qui s’exploitent bien dans la majorité des conditions de neige. Ils ne demandent que le minimum d’entretien pour en assurer une performance tout à fait adéquate. On farte la glisse seulement. À l’extrême opposé, les skis fartables se trouvent à l’apogée de la performance des skis de fond. Ils demandent beaucoup plus d’attention en ce qui concerne les techniques d’entretien et le savoir-faire utilisés pour en ressortir le maximum de performance. Et n’oublions pas l’impressionnante panoplie de produits de fartage.

13 mai, 2016

Arnaud Janvier
Membre de l’équipe de Kangirsuk

Issus de quatre communautés du Nunavik, les JEUNES KARIBUS qui se sont lancé le défi de rejoindre la communauté d’Aupaluk en ski de fond ont aujourd’hui de quoi être fiers de leur exploit.

Le 18 avril dernier, après cinq jours et 90 km de ski de fond en autonomie dans la toundra, toutes les équipes ont franchi la ligne d’arrivée d’Aupaluk, le sourire aux lèvres et le cœur rempli d’émotions.

8 avril, 2016

L’alarme sonne. C’est samedi, il est 7 h 15. C’est l’heure de nous lever et de réveiller les « petits » encore enroulés dans leurs sacs de couchage, éparpillés dans le gymnase de l’école. Les JEUNES KARIBUS ont une journée remplie qui les attend et les profs qui les accompagnent aussi !

Avant d’entamer un périple d’approximativement 90 kilomètres en ski de fond dans la toundra, les quatre communautés du Nunavik, composées de 33 adolescents, 10 accompagnateurs et 8 guides de motoneige, ont fort à faire et à penser.

4 mars, 2016

Par Louis-Philippe Gagné,
ambassadeur de course sur sentier

La fin d’une saison de course en forêt me rend à la fois nostalgique et heureux. Ma saison se termine habituellement à l’automne. Je suis toujours content de mes réalisations, des aventures que j’ai vécues et des amis que j’ai croisés pendant les courses. Mais ça me rend nostalgique quand tout cela se termine. En même temps, comme je suis fatigué d’avoir parcouru tant de kilomètres, je trouve qu’il est bon de me reposer et de ne plus avoir d’objectifs à atteindre avant plusieurs mois.