De quel type êtes-vous?

Le blogue de La Cordée regorge de conseils et d’explications en ce qui a trait au système multicouche. Pour vous rafraîchir la mémoire sur les grands principes de l’habillement en plein air, cliquez ici

Vous connaissez la théorie, mais ignorez comment la transposer dans votre magasinage? Pour vous permettre de déterminer le type de vêtements qui vous convient le mieux cette saison, survolez les avantages et les inconvénients des couches composées de fibres synthétiques et de fibres naturelles.

Rappelez-vous toutefois qu’en plein air, rien n’est tout noir ni tout blanc. Le choix des épaisseurs dépend du métabolisme, des préférences, des conditions climatiques, du portefeuille et du degré d’activité de chacun.

Être au sec

Synthétique

Polyester 

Polyester
Polyester
La fibre de polyester est peu coûteuse qui n’absorbe pratiquement pas l’eau. Conséquemment, elle contribue à l’évacuation de la transpiration et elle sèche rapidement. C’est, entre autres, pour ces caractéristiques qu’elle se trouve souvent dans les valises de voyageurs qui souhaitent laver leurs vêtements au jour le jour sans craindre que ces derniers soient humides et complètement froissés le lendemain matin.

En contrepartie, la fibre de polyester représente un milieu propice à la prolifération des bactéries responsables des mauvaises odeurs. Un vêtement fait de polyester représente donc un choix économique, pour quiconque souhaite demeurer au sec, pourvu que le vêtement soit enduit d’un traitement antibactérien.

Massivement utilisée par les fabricants de vêtements de plein air, la fibre de polyester est un produit dérivé du pétrole, donc peu écologique. Les consommateurs qui ont la fibre verte opteront probablement pour des vêtements faits de polyester recyclé, comme ceux en Capilene de Patagonia.

Polypropylène

Polypropylène
Polypropylène

Les caractéristiques du polypropylène sont très similaires à celles du polyester. À la seule différence que le polypropylène est encore plus hydrophobe que le polyester. Il sèche donc encore plus rapidement. Toutefois, la fibre de polypropylène est sensible à la chaleur intense, de telle sorte qu’il est préférable de la laver dans une eau tiède pour la préserver d’une usure prématurée.

Naturel

Laine mérinos

Laine mérinos
Laine mérinos

Biodégradable, la laine mérinos ne retient pas les odeurs puisqu’elle est naturellement antibactérienne. Bien qu’assez coûteuse, cette fibre écologique a cependant l’atout d’être thermorégulateur, c’est-à-dire qu’elle travaille à maintenir l’équilibre entre la température à la surface de votre peau et l’environnement dans lequel elle se trouve. Et si elle ne sèche pas aussi rapidement que les matériaux synthétiques, elle peut, en revanche, retenir jusqu’à 35 % de son poids en eau et rester sèche au toucher.

La laine mérinos, composée de fibres longues et fines, est beaucoup plus douce que les autres types de laine. Elle peut donc être utilisée soit comme première couche, soit comme couche isolante. Il s’agit d’en varier l’épaisseur en fonction de l’activité pratiquée et des conditions climatiques.

Coton biologique

Coton biologique
Coton biologique

Une fibre naturelle très utilisée pour la confection de vêtements de ville. Les vêtements en coton bio ne sont toutefois pas recommandés en plein air et en voyage, car en plus de sécher lentement et de froisser facilement, ils absorbent l’humidité sans l’évacuer. La peau reste donc toujours un peu humide, ce qui a pour effet de vous faire frissonner.

En général, il s’agit d’une fibre à proscrire lorsque vous faites une activité de plein air. Notez cependant que l’utilisation des vêtements de coton est recommandée dans la pratique d’activités qui présentent un potentiel de déshydratation important, telle que l’escalade en plein désert.

 

S’isoler du froid

Synthétique

Laine polaire

Laine polaire
Laine polaire

Faits de polyester, les traditionnels « polars » sont de très bons isolants, généralement peu coûteux. Néanmoins, ils sont moins polyvalents que les isolants synthétiques de type doudoune.

Les laines polaires permettent une évacuation rapide et efficace de la transpiration corporelle. Même humides, elles conservent tout de même assez bien leur pouvoir isolant. Portées seules, elles laissent passer le vent et donnent l’impression de ne pas conserver la chaleur du corps. Lorsque la bise se lève, la laine polaire doit donc être combinée à un coupe-vent ou à un imper-respirant afin de vous garder au chaud.

 Doudoune

Doudoune
Doudoune

Les manteaux de type doudoune ont l’avantage de couper le vent puisqu’en plus d’être composés d’un isolant (naturel ou synthétique), ils sont recouverts de polyester ou de nylon. Ces derniers empêchent l’intrusion du souffle froid de Dame Nature dans votre manteau.

Considérées comme une deuxième ou une troisième couche, les doudounes synthétiques sont composées d’un amalgame de fibres de polyester qui emprisonnent l’air (qui agit dans ce cas comme un isolant) pour protéger le corps du froid. Puisque ce matériau synthétique retient que très peu l’eau et sèche rapidement, il permet aux doudounes synthétiques de conserver la chaleur du corps même si vous transpirez un peu ou si vous vous trouvez dans des conditions humides.

Par rapport au duvet, les isolants synthétiques sont généralement moins coûteux, requièrent moins d’entretien et ne sont pas allergènes. Ils ont toutefois une capacité isolante moins grande que celle du duvet, ils sont plus lourds et moins durables.

De nombreux fabricants ont créé leur propre isolant synthétique. En voici quelques exemples :

Naturel

Duvet
Duvet

Quant aux doudounes de duvet, elles sont légères, durables et très compressibles. De plus, le duvet conserve très bien la chaleur corporelle lorsque le corps est peu actif. Par contre, ce matériau naturel est allergène et perd une partie de ses capacités isolantes une fois mouillée. C’est pour lutter contre cette tare que certains fabricants ont traité leur isolant afin de le rendre hydrophobe. Ce procédé permet au vêtement de maintenir ses propriétés isolantes par temps humide ou lorsqu’il entre en contact avec votre sudation.

Ce duvet hydrophobe est maintenant aussi utilisé pour la confection de sacs de couchage. Ainsi, ces derniers conservent leur pouvoir isolant, et ce, malgré l’humidité qui règne dans la tente. Pour les curieux, découvrez comment le fabricant britannique Rab traite son précieux duvet pour le rendre résistant à l’eau…

 

À la recherche d’un isolant naturellement chaud, les esprits verts se tourneront sûrement vers des produits isolés avec du duvet écoresponsable. Ces produits sont maintenant marqués « Certifiés RDS » (Responsible Down Standard), une norme qui gagne en popularité dans l’industrie du duvet.

Au cours des dernières années, les fabricants de vêtements de plein air se sont efforcés de concevoir des produits hybrides, qui réunissent matériaux synthétique et naturel, afin de regrouper les avantages des deux matières et de conférer une grande polyvalence à leurs produits. Comme ces hybrides sont nombreux sur le marché, il est préférable de passer en magasin pour découvrir les caractéristiques de chacun d’entre eux.

À la lumière de cette lecture, vous êtes assurément prêts à vous équiper sans trop vous tromper. Rassurant, n’est-ce pas? Vous pouvez maintenant vous lancer tête première dans la saison froide sans craindre les frissons et les inconforts! Cela étant dit, pour notre curiosité personnelle, êtes-vous plus de type synthétique ou naturel?

De quel type êtes-vous?
6 votes