Roulez en famille, à l’étranger

Un nouveau voyage se prépare. Après les 11 en vélo à travers le Canada, l’Égypte pendant la révolution et la Mongolie à cheval, nous partons avec nos neuf enfants au pays des légendes, des volcans et des geysers.  Nous allons parcourir l’Islande à vélo. Pas de panique, nous sommes bien organisés. Notre équipement est pensé et adapté pour ce type de voyage de groupe.

Depuis quelques semaines, une liste traîne sur le bureau. Dès que nous réfléchissons à quelque chose qui pourrait nous être utile lors du voyage, nous l’écrivons. Que nous reste-t-il à faire et à acheter? Tout semble aller trop vite tout d’un coup. La date du départ approche si rapidement.

Nous récupérons nos vélos suite à leur mise au point annuelle. Les vitesses et les freins ont été ajustés. Il a fallu changer la guidoline de Danièle et de Charles. Le vélo de Marc-Antoine a deux nouveaux pneus.

Nous voyageons avec quatre sacoches et une boîte à lunch. Nos sacoches préférées sont celles du fabricant Ortlieb parce qu’elles sont à l’épreuve de l’eau. Une caractéristique importante pour les cyclistes en Islande; un pays reconnu pour sa température maussade.

Chaque sacoche a un contenu qui lui est propre.

Une première sacoche pour les objets personnels :

Montage-produit-1

  • Cuissards de vélo
  • Maillot de vélo
  • Manches et jambières d’appoint en laine polaire
  • Manteau imperméable
  • Pantalon imperméable
  • Foulard tubulaire
  • Paire de gants courts pour le vélo
  • Paire de gants longs pour le vélo
  • Trois paires de bas
  • Sous-vêtements

Une deuxième sacoche pour les éléments nécessaires au sommeil réparateur du cycliste :

Montage-produit-2

  • Sac de couchage -10C
  • Matelas de sol
  • Drap d’auberge
  • Oreiller compact

Une troisième sacoche qui renferme des articles utiles à tous ainsi que de la nourriture.

2
Charles

Chacun des membres de la famille est responsable d’un groupe d’articles. Par exemple, Charles est responsable de la trousse de toilette :

  • Shampoing
  • Brosse à dents
  • Tube de dentifrice pour la famille
  • Soie dentaire
  • Savon pour le corps
marie-pierre et marie-michèle
Marie-Pierre et Marie-Michèle

Marie-Pierre s’occupe de la trousse de couture. Quant à Marie-Michèle, elle apporte les articles de cuisine :

  • Gamelle de camping
  • Réchaud multicombustible
  • Deux bouteilles de carburant vides*
  • Un bol en plastique, une cuillère et une fourchette par personne

Je me charge de la trousse de médicaments. Jean-Cristoph transporte les outils pour la mécanique des vélos. Les outils ont été choisis sous les précieux conseils de Richard à La Cordée de St-Hubert. En ce qui a trait au matériel électronique, nous nous le partageons. Les appareils photo et vidéo, les panneaux solaires et l’ordinateur sont répartis dans les sacoches de tous les membres de la famille.

5

Sur le dessus de notre porte-bagage arrière, nous attachons notre tente. Nous en avons quatre. Chacune d’elles offre deux ou trois places. Notre dernière sacoche est remplie de nourriture sèche comme du riz à cuisson rapide, des pommes de terre en purée, des nouilles chinoises, des légumes et des fruits déshydratés.

Dans l’avion, nous avons droit à deux bagages. Nous ficelons donc nos quatre sacoches pour former le premier bagage. Le deuxième bagage est notre vélo, préalablement démonté et mis en boîte.

4

Notre ceinture de sécurité bouclée quelques minutes à peine avant le décollage, nous n’y croyons pas encore. Nous partons pour une toute nouvelle expédition. Quel bonheur! Mille et une choses à voir, à goûter et à vivre en famille. Nous sommes prêts et notre esprit est grand ouvert pour l’aventure qui nous attend. En route!

*Les compagnies aériennes ne vous permettront pas de transporter du carburant dans vos bouteilles. Assurez-vous qu’elles sont bien vidées et nettoyées avant de prendre l’avion.

Roulez en famille, à l’étranger
16 votes
The following two tabs change content below.
Author Image
Petite, Michèle Leclerc rêvait d’une grande famille, d’aventures et de films. Elle sillonnait déjà le monde avec son père, réalisateur à la télévision de Radio-Canada. En assistant aux Grands Explorateurs, elle se souvient de s’être dit : « Un jour, ce sera mon tour! » Maintenant mère de neuf enfants, Michèle bourlingue sur la planète, sac au dos et caméra à l’épaule.
Partager ce billet de blogue