L’escalade de roche à l’automne : nos destinations préférées

Pour quelques jours encore, c’est officiellement l’été, mais l’automne semble bel et bien s’être installé pour rester au Québec. Et qui dit automne, dit températures clémentes et changement de couleurs des feuilles des arbres. Pour profiter au maximum de cette saison parfois mal aimée, on se tourne souvent vers la randonnée en forêt et en montagne. Cette nature regorge aussi d’endroits parfaits pour s’adonner à un autre sport idéal en automne : l’escalade de roche.

Pour vous donner des idées et, qui sait, peut-être vous faire découvrir de nouvelles parois d’escalade, La Cordée a demandé à quelque uns de ces passionnés de dresser un palmarès de leurs destinations préférées au Québec.

Montagne du Tranchant, Saint-Côme


  • Où? À Saint-Côme à environ 1 heure 45 minutes de Montréal.
  • Pourquoi y aller? On y retrouve de belles voies, dont certaines dotées de belles fissures, de dalles, et même d’un toit. Un bon défi!
  • Niveau de difficulté? On y retrouve une quarantaine de voies de 15 à 35 mètres de longueur, côtées de 5.3 à 5.13.
  • Admission : c’est un site fédéré, il faut donc être membre de la FQME. Forfaits annuel ou journalier disponibles.

Saint-André-de-Kamouraska

  • Où? À Saint-André-de-Kamouraska, à environ 4 heures de Montréal
  • Pourquoi y aller? Le site est magnifique, le climat est frais et agréable presque toute l’année, du printemps à l’automne.
  • Niveau de difficulté? On y retrouve une grande variété de voies, environ 120, côtées de 5.6 à 5.13.
  • Admission : Site non fédéré, 8 $ par personne, possibilité d’avoir un forfait avec camping directement à la SEBKA.

Croix Sainte-Anne, Chicoutimi

  • Où? À Saguenay (Chicoutimi), à environ 4 heures 30 minutes de Montréal.
  • Pourquoi y aller? En pleine ville, la falaise est facile d’accès et offre une vue exceptionnelle sur la rivière Saguenay et sur Chicoutimi.
  • Niveau de difficulté? 17 voies d’une hauteur d’environ 15 m. Les voies sont côtées entre 5.4 et 5.11.
  • Admission : c’est un site fédéré, il faut donc être membre de la FQME. Forfaits annuel ou journalier disponibles.

Mont Gros Bras, parc national des Grands-Jardins

  • Où? Au parc national des Grands-Jardins, à environ 4 heures de Montréal.
  • Pourquoi y aller? Ambiance incroyable et le sentiment d’aventure qui vient avec l’endroit.
  • Niveau de difficulté? 25 voies côtées entre 5.5 et 5.12.
  • Admission : Comme c’est dans un parc national provincial, il faut payer le tarif d’admission de 8,50 $.

Paroi Éléphant, parc régional du Poisson Blanc

  • Où? Au parc régional du Poisson Blanc, à un peu moins de 3 heures de Montréal.
  • Pourquoi y aller? La paroi est peu accessible, on peut l’atteindre qu’en embarcation, la voie est donc très peu achalandée. Le sentiment d’aventure est fort, alors qu’il faut assurer directement de l’embarcation. Du haut de la paroi, la vue est superbe.
  • Niveau de difficulté? 4 voies de 13 à 30 mètres de longueur, côtées 5.9
  • Admission : Profitez-en pour faire du camping sur l’une des magnifiques îles du parc! Le forfait d’une nuitée sur une île, sans location d’embarcation, est de 40 $ en saison basse et de 50 $ en saison haute.
  • Voir le site du parc pour plus d’information : http://poissonblanc.ca/
Photo : Yan Kaczynski / Juste.Etre.Dehors

Mont King, parc régional de Val-David-Val-Morin

  • Où? À Val-David, à environ 1 heure 30 minutes de Montréal.
  • Pourquoi y aller? On y retrouve de superbes parois qui donne l’impression d’être ailleurs que dans les Laurentides. Les voies sont longues, ce qui donne un sentiment de grandeur. Comme la région de Val-David est le berceau historique de l’escalade au Québec, on retrouve aussi quelques voies mythiques, comme la Zébrée et le toit de Ben, pour ne nommer que celles-là. L’approche des parois du mont King est plus longue que celle des autres parois de Val-David, c’est un site qui est donc généralement moins achalandé.
  • Niveau de difficulté? On retrouve de tous les niveaux et de tous les types de grimpes. C’est un incontournable pour les premières sorties en roche.
  • Admission : pour l’escalade, le tarif du parc est de 10 $ pour les adultes.

On ne saurait trop vous recommander le parc régional de Val-David-Val-Morin pour l’escalade. Au bas mot, on retrouve environ 500 voies côtées entre 5.3 et 5.14. La plupart d’entre elles font de 20 à 25 mètres de longueur, mais on en retrouve certaines qui font jusqu’à 80 mètres, comme l’Arabesque du mont Césaire et toute la partie ouest du mont King.

La Montagne d’Argent, La Conception

  • Où? Dans les Laurentides, près de La Conception, à 2 heures de Montréal.
  • Pourquoi y aller? Pour l’ambiance sympathique au camping et à l’accueil, pour son superbe lac caché idéal pour se baigner. Si les parois sont trop achalandées, il y a aussi de belles randonnées dans la forêt environnante.
  • Niveau de difficulté? Environ 120 voies côtées entre 5.3 et 5.12
  • Admission : Coût d’accès de 8 $ pour l’escalade, le camping coûte 10 $ par personne.

Coups de cœur hors Québec :

Chapel Pond, Adirondack

  • Où? Dans les Adirondack, New York, États-Unis, à environ 2 heures de Montréal.
  • Pourquoi y aller? Un incontournable dans les Adirondack.
  • Niveau de difficulté? Près de 150 voies côtées de 5.5 à 5.13.

Les parois sur le bord de l’océan, Acadia National Park

  • Où? Au Acadia National Park dans le Maine, aux États-Unis. À environ 7 heures de Montréal.
  • Pourquoi y aller? Les parois sur le bord de l’océan sont simplement magnifiques.
  • Niveau de difficulté? La paroi Otter Cliff, celle qui est en bordure d’océan, mesure environ 18 mètres et est côtée jusqu’à 5.12.
Photo : Yan Kaczynski / Juste.Etre.Dehors
L’escalade de roche à l’automne : nos destinations préférées
2 votes
Partager ce billet de blogue