Vélo d’aventure 2017 : trois vélos, trois horizons

Cette année, trois modèles populaires de vélo d’aventure reçoivent d’importantes révisions afin de les rendre encore plus adaptés à leur rôle. Chez Surly, les vélos Ogre et Troll reçoivent leur première révision depuis leur introduction, et pour Salsa, c’est le vénérable Fargo qui est sous la loupe.

Surly Troll

Muni de ses roues de 26 pouces, le Troll est un vélo de montagne adapté au cyclotourisme ou au bikepacking. Autrefois, sa géométrie était corrigée pour accepter une fourche à suspension à l’avant, ce qui limitait la capacité intérieure du cadre. Certes, on arrivait à lui installer un sac de cadre, mais celui-ci ne pouvait être très grand à cause de la contrainte de sa géométrie corrigée. Cette année, la géométrie du Troll est optimisée pour une fourche rigide, permettant de profiter pleinement d’un espace intérieur de cadre élargi.

Les amateurs de pneus larges seront bien servis, car les bases ont été révisées afin d’accommoder des pneus de 26 x 3 pouces qui le rendront mieux adapté à certaines conditions. Dans son montage de série, le Troll est doté de pneus de 26 x 2.5 pouces. L’empattement arrière Gnot-Boost permet d’utiliser à peu près tout type de moyeux de montagne à l’arrière, y compris un moyeu Rohloff.

Le Troll d’origine était certainement bien équipé avec ses multiples œillets et possibilités de montage, mais Surly a toutefois renchéri sur l’offre en rajoutant encore plus d’œillets sur le modèle 2017. Décidément, le nombre de possibilités de montage est étourdissant!

De retour pour 2017, un véritable guidon H-Bar de Jeff Jones, qui offre plusieurs choix de positions pour les mains et qui facilite l’installation d’un sac de bikepacking sur le deuxième tube à l’avant du guidon.

Ces quelques révisions, bien que simples à la base, rehaussent l’utilité de ce grand spécialiste du cyclotourisme et du bikepacking à un tout autre niveau.

Surly Ogre

Lorsque le Troll n’est pas en mesure de séduire les amateurs de cyclotourisme à la recherche d’une monture équipée de roues plus larges, Surly propose l’Ogre. Tout comme le Troll, l’Ogre a profité du même traitement de la planche à dessin. Il est maintenant capable d’accepter des pneus plus larges, mais en version 29 pouces. En fait, il peut désormais accommoder des pneus de 29 x 2.5 pouces ou encore des pneus des 27.5+ (largeur de 3 pouces). Cette flexibilité est un important atout, laissant au cycliste le choix d’installer deux types de roues différentes qui offre deux comportements très différents. L’empattement arrière est lui aussi doté du nouveau système Gnot-Boost qui assure la compatibilité avec presque tout type de moyeux de montagne. Rohloff? Certain!

Pour la géométrie du cadre, c’est le même scénario qu’avec le Troll – on l’optimise pour une fourche rigide et on élargit l’intérieur du cadre afin de pouvoir utiliser un sac de cadre plus volumineux.

Idem pour les œillets de montage – Surly en rajoute afin de maximiser les possibilités de montage. Le casse-tête de montage est maintenant chose du passé.

La cerise sur le gâteau, c’est le nouveau guidon Moloko dans le cockpit de l’Ogre 2017. Conçu chez Surly, le guidon Moloko qui s’inspire du H-Bar de Jones offre de nouvelles positions pour les mains ainsi que la possibilité d’y installer un sac de guidon sur le deuxième tube.

Salsa Fargo

Salsa présente son Fargo comme un « vélo de montagne à guidon courbé. » D’accord, on a compris. Pourtant, ce modèle culte est un incontournable du monde de bikepacking depuis plus de cinq ans, ainsi que dans la course The Great Divide qui s’étend sur 4300 kilomètres.

Cette année, le Fargo reçoit lui aussi une série de révisions, le rendant encore plus intéressant pour une foule d’utilisations mixtes. À la base, c’est un vélo de montagne rigide, c’est-à-dire sans suspensions, équipé d’un guidon courbé. Guidon courbé? Tout à fait! Souvenons-nous que pour les longues distances, le guidon courbé est mieux adapté que le guidon plat. C’est grâce aux différents choix de positions qu’on peut soulager ses mains endolories en changeant de position, en plus de stimuler la circulation sanguine et de réduire la douleur aux points d’appui.

À l’inverse du Troll et de l’Ogre, le Fargo est redessiné avec une géométrie faite pour accepter une fourche à suspension avec un maximum de 100 mm de débattement. Par conséquent, son espace intérieur de cadre est un peu moins important que sur les deux vélos Surly.

La nouvelle patte arrière Alternator 1.5 séparable permet d’installer une courroie avec un moyeu à vitesses intégrées de type Rohloff ou Shimano Alfine.

Salsa offre le Fargo en deux versions. La moins chère est livrée avec des pneus 29 x 2.2, une fourche en cromoly et un groupe SRAM mixte. La version plus haut de gamme est équipée avec des pneus 27.5+ (de 3 pouces), une fourche en carbone et un groupe SRAM Rival. Les deux versions sont compatibles avec des pneus 27.5+ et 29+ (largeurs de 3 pouces).

Il est essentiel de ne pas confondre le Fargo avec le Cutthroat qui est la version course du Fargo, doté d’un cadre et d’une fourche en carbone. Le Fargo n’aurait aucune misère à suivre le Cutthroat tout carbone, mais à une cadence un peu moins folle.

Vélo d’aventure 2017 : trois vélos, trois horizons
3 votes