DPS Phantom 2.0 – la glisse sans fartage

C’est une règle universelle ; pour bien skier, il faut farter ses skis.

Depuis plus de 150 ans, l’industrie du fartage des skis développe une panoplie étourdissante de produits pour farter ses skis dans le but d’en ressortir des performances toujours plus étonnantes. Cet éternel manège de consommation et de fartages réguliers peuvent parfois être lassants. Fartez, skiez, fartez, skiez, etc. L’inconvénient, c’est que le fartage se dégrade graduellement dès la première utilisation sur la neige. Petit à petit… le fartage s’atténue avant de disparaître complètement – il est temps de tout refaire.

Pour certains skieurs, ce rituel de fartage est agréable et même amusant, mais pour d’autres, c’est une source de misère et de tracas. Facile alors d’imaginer que l’idée de skier sans avoir à se fier à un fartage bien exécuté puisse intéresser plus d’un skieur. En principe, les skieurs de fond sont généralement plus intéressés à skier qu’à farter.

Les penseurs chez DPS se sont sûrement dit la même chose, car c’est avec une technologie novatrice qu’ils tentent actuellement de renverser l’industrie du fartage.

Phantom 2.0, ce n’est pas le nouveau logiciel d’Adobe, ni une nouvelle membrane de manteau d’Arc’teryx. Phantom 2.0, c’est un traitement permanent à la semelle des ski qui élimine à tout jamais les fartages subséquents… ou presque. C’est de la magie ou de la science? C’est de la chimie, en fait.

 

  1. Tout d’abord, il est essentiel de commencer avec une nouvelle paire de skis, ou alors avec des skis ayant subi un meulage tout frais de la semelle.
  2. La semelle du ski doit être exempte de toute trace de fart.
  3. On applique le composé « A » du produit sur la semelle des deux skis et on l’étend uniformément. On laisse sécher 15 minutes.
  4. On place les skis dans un four de séchage à lampe UV pendant 20 minutes (ce service est offert à La Cordée Boutique seulement).
  5. On sort les skis et on brosse la semelle pour enlever l’excédant du produit.
  6. On applique le composé « B » et on répète toutes les étapes jusqu’à l’étape numéro 5.
  7. Les skis sont prêts à être utilisés.

Grâce au rayonnement ultraviolet émis par la lampe UV et la réaction chimique qui s’ensuit, les deux composés du Phantom 2.0 se sont polymérisés dans la semelle des skis, et ont modifié la composition moléculaire de la semelle. La semelle présentera désormais de nouvelles caractéristiques qui la rendent beaucoup plus dure et plus rapide qu’une semelle de ski non traitée. À noter qu’il est essentiel d’avoir un ski doté d’une semelle frittée afin d’obtenir des résultats favorables. Une semelle extrudée n’offrira pas les mêmes résultats.

Le clou de cette technologie, c’est le soleil… ou plus précisément, son rayonnement ultraviolet. Sans les rayons UV, la polymérisation du produit ne sera pas possible et l’opération sera ratée. Pour le traitement à domicile, DPS conseille de le faire entre le printemps et l’automne lorsque le soleil est plus fort et que le rayonnement UV et la température sont optimaux. Si ce n’est pas possible, l’utilisation du four de séchage à lampe UV sera essentiel afin d’obtenir des résultats favorables.

Les skis sont placés dans le four de séchage à lampes UV de DPS.

Le but du traitement Phantom 2.0 est d’offrir une performance de glisse stable dans toutes les conditions et toutes les températures, qui ne se dégradera aucunement avec le temps. La glisse gardera son efficacité pendant toute la vie des skis. Après la réaction chimique qui s’est produite dans le four à lampes UV, Phantom 2.0 est inerte et non toxique, il ne réagit pas avec l’environnement et il ne laisse aucune trace de polluants sur les pentes. Puisqu’il s’agit d’un procédé qui est appliqué une seule fois, c’est une solution beaucoup plus écologique que le fartage traditionnel. Pour préciser, ce n’est pas un produit de fartage, mais un produit d’antifartage.

C’est une option particulièrement intéressante pour les amateurs de ski de randonnée qui dépendent d’une performance optimale de leurs peaux d’ascension. Les farts classiques peuvent miner l’efficacité de la colle des peaux. En raison de la nature inerte de Phantom 2.0, celui-ci ne dégrade aucunement la colle des peaux, même après plusieurs utilisations.

DPS ne vise pas les podiums avec ce traitement de glisse. Le fabricant du Utah a plutôt l’intention d’offrir un meilleur choix au fartage régulier, tout en offrant des performances stables et prévisibles, tout au long de la durée de vie d’une paire de skis ou d’une planche à neige.

DPS précise que la semelle traitée par le Phantom 2.0 peut quand même être fartée, au besoin. Le skieur alpin à la recherche du Saint Graal de la glisse pourra profiter de performances encore plus intéressantes en ajoutant des farts traditionnels appliqués à chaud, mais il devra le faire régulièrement à cause de la dégradation dès la première utilisation sur la neige. Par contre, grâce aux propriétés gagnantes du traitement Phantom 2.0, ce même skieur observera des gains de 20 à 30 % en ce qui concerne la durabilité de ses farts, comparativement à des skis non traités, selon DPS.

DPS est un fabricant de skis de montagne. Aucun produit de fartage ne fait partie de leur offre. Leur solution écologique de glisse permanente est le résultat d’une volonté de se pencher sur les problèmes reliés à l’utilisation des farts traditionnels et leurs effets polluants. Jusqu’ici, les plus grands fabricants de farts n’ont pas encore réussi à trouver une solution à ce problème de longue date.

Se pourrait-il que ce soit DPS, un petit fabricant de skis de l’Utah, qui nous montre le chemin?

 

Phantom DPS 2.0 se vend chez La Cordée au prix de 119,99 $

La Cordée offre un service d’installation Phantom 2.0 qui comprend l’activation du produit avec un four de séchage à lampes UV de DPS au prix de 50 $. Ce service est seulement offert chez La Cordée Boutique, située au 5190 boul. Saint-Laurent, à Montréal.

 

DPS Phantom 2.0 – la glisse sans fartage
1 vote