DPS Alchemist : la naissance d’une série d’exception

Des skis trop rigides sur n’importe quelle autre surface qu’une belle neige neuve, ça peut être tout sauf plaisant. Pour succéder à son Pure 3, DPS a créé la série Alchemist : des skis dotés d’un noyau en carbone aérospatial spécialement conçu pour contrôler les vibrations indésirables trop souvent associées à ce matériau de construction.

La naissance des skis Alchemist

La série Alchemist est l’évolution récente la plus importante dans l’atteinte du principal objectif de DPS : la perfection du ski en fibre de carbone.

En 2005, DPS introduit le premier ski de construction sandwich doté d’un noyau en fibre de carbone. Avec ce matériau, DPS croit fermement que cette perfection est atteignable, puisque le carbone est la principale clé dans l’amélioration du rapport puissance-poids. Sa rigidité supérieure en torsion doublée de sa légèreté se traduisent par une adhérence sans pareil lorsque le ski est engagé, ce qui offre une agilité hors pair.

Si les skis pur carbone ont une faiblesse, c’est bien leur réponse imprécise dans la neige rugueuse. Le manque de masse combiné avec un matériau aussi réactif peut parfois donner l’impression d’être à bord d’une voiture de sport qui transmet chacune des imperfections du bitume.

À ce jour, DPS réussissait à contourner cette lacune avec un certain succès, notamment grâce à des bandes en acier inoxydable et d’autres éléments amortissants. Mais aucune de ces aventures d’ingénierie n’est aussi importante que la série Alchemist. Dès cette année, les skis Alchemist sont dotés d’éléments amortissants aux endroits clés. Le résultat? Un ski optimisé pour éliminer les mauvaises vibrations tout en laissant vivre celles recherchées par les skieurs. Avec les skis Alchemist, ce sont les acteurs de soutien — et non les matériaux de construction —, qui permettent au carbone de prendre le devant de la scène.

De concert avec des changements de matériaux, DPS a également commencé à prendre les mesures nécessaires pour perfectionner la flexibilité de ses skis Alchemist. La répartition de la rigidité et de la flexibilité a un impact direct sur la manière dont un ski réagit à différents types de neige.

L’évolution est un très long chemin semé d’embûches. Pourtant, les skis de la série Alchemist de DPS se trouvent plus près du Graal que jamais : un ski léger et rigide en torsion avec lequel vous pouvez rêver de vitesse et vous permettre de pousser encore plus fort. Le ski rêvé des concepteurs de DPS est facile à engager et infiniment gratifiant à skier. C’est cette idée, ce rêve, qui les garde éveillés la nuit, et qu’ils bricolent et testent dix mois par année.

DPS Alchemist : la naissance d’une série d’exception
3 votes
Partager ce billet de blogue