Tour Divide : l’aventure de bikepacking de Banff à Antelope Wells

C’est nul autre que Vincent Hamel, membre du personnel de La Cordée Boutique, qui s’est lancé dans la traversée de l’édition 2018 de la Tour Divide, cet événement de bikepacking de 4418 km qui a débuté vendredi dernier. Vincent est accompagné de son père Mario et, ensemble, ils s’attaqueront aux défis innombrables présentés par le parcours légendaire de la Great Divide Mountain Bike Route (GDMBR). Vincent a choisi comme monture un Kona Sutra LTD. Pour Mario, c’est un Salsa Cutthroat. Nous leur souhaitons le succès dans cet exploit des plus ardus!

Géographiquement, la Great Divide est la ligne de partage des eaux entre l’est et l’ouest de toute l’Amérique du Nord. À l’est, l’eau coule vers les océans Arctique ou Atlantique et, à l’ouest, vers le Pacifique.

Monture de Mario Hamel, telle que vue sur bikepacking.com

D’un point de vue de cycliste, c’est plutôt 4418 kilomètres de pistes, de routes secondaires en terre battue et en gravier, de sommets enneigés et de vues spectaculaires qui relient Banff en Alberta à Antelope Wells au Nouveau-Mexique. Une fois complétée, ils auront grimpé près de 61 000 mètres, affronté la pluie et le froid, rencontré une incroyable variété d’animaux et roulé à travers déserts et régions montagneuses éloignées.

logo-great-divide

Pendant quatre ans, la Great Divide Mountain Bike Route (GDMBR) a été cartographiée et développée par l’Adventure Cycling Association, qui en a finalement publié le parcours en 1998. Depuis, cette piste est reconnue comme le lieu de naissance du bikepacking.

Rouler dans des sentiers conçus principalement pour le vélo de montagne ou pour le VTT, rouler sur des chemins forestiers, en pleine nature, souvent dans des régions éloignées, et en pleine autonomie, c’est l’essence du bikepacking, ce sport de plus en plus connu et apprécié aux États-Unis comme au Canada. Découvrez-en plus ici.

Chaque année, des centaines de personnes se lancent sur les pistes de la Great Divide en ayant comme but de se rendre à Antelope Wells en un seul morceau. Certains la font afin de relever un défi personnel, mais d’autres l’attaquent à la course.

Le Tour Divide est probablement l’une des courses les plus difficiles dans le monde des sports cyclistes.

Dès le mois de juin, les cyclistes qui veulent l’affronter se lancent sur ses pistes, GPS et équipement ultraléger en main, afin de parcourir la distance entre Banff et Antelope Wells le plus rapidement possible.

 

Après le départ, le chronomètre ne s’arrête jamais. Les cyclistes sont alors laissés à eux-mêmes et doivent subvenir à tous leurs besoins sans aide extérieure. Bris mécaniques, douleurs physiques, nourriture et eau, tout est sous le contrôle des participants. Évidemment, tous peuvent se réapprovisionner en chemin, mais seulement dans des commerces où tous les autres participants pourraient le faire.

C’est pour toutes ces raisons que, pour beaucoup de cyclistes d’aventure, la Great Divide Mountain Bike Route est l’ultime expédition à vélo.

It is by riding a bicycle that you learn the contours of a country best, since you have to sweat up the hills and coast down them.Hemingway


Quelques liens intéressants pour les plus curieux :

Tour Divide : l’aventure de bikepacking de Banff à Antelope Wells
8 votes