Le Challenge SRC, l’aventure d’une vie

Un billet de la Société de recherche sur le cancer

Je ne m’étais jamais entraîné avant. Je suis parti en Islande dans le cadre du Challenge SRC de la Société de recherche sur le cancer et durant 10 jours, j’ai marché 100 km et j’ai amassé plus de 10 000 $. Pour mes proches atteints, j’ai dit NON au cancer.Luc Gelinas

Au printemps 2015, vingt mois avant sa participation au trekking en Islande dans le cadre du programme Challenge SRC, Luc Gélinas ne se doutait pas que cette aventure s’avérerait aussi marquante. Enseignant et père de trois enfants, Luc voyait son père lutter contre un cancer du poumon alors que sa femme Nadine était en rémission d’un cancer du sein. Démuni devant cette maladie qui semblait s’acharner sur ses proches, Luc cherchait un moyen de faire une différence significative.

Il a donc assisté à une séance d’information sur le programme Challenge SRC. Alors qu’ils étaient une quarantaine de participants, la présentatrice a demandé à tous ceux dont un proche était atteint du cancer de s’identifier : ils représentaient plus de 90 % des personnes présentes. Atterré, c’est alors que Luc a pris conscience de l’ampleur de la maladie.

Ce soir-là, Luc a annoncé à sa femme Nadine qu’il participerait au défi et amasserait 10 000 $. « Nous sommes tous concernés par cette maladie. C’est donc ensemble qu’il nous faut la combattre, en soutenant activement la recherche pour la déjouer une fois pour toutes. »

Au cours des mois suivants, Luc a débuté un entraînement sérieux qui comprenait un programme d’endurance avec un entraîneur deux fois par semaine, le badminton, des randonnées régulières en montagne et une saine alimentation. Cette discipline lui a permis de se préparer mentalement et physiquement pour son trekking en Islande.

En plus de cette préparation, Luc devait recueillir des fonds pour la recherche sur le cancer.

Lorsque je me suis inscrit, ma plus grande crainte était le financement. Je n’avais jamais fait cela de ma vie et je ne suis pas une personne de relations publiques. Finalement, j’ai réussi à amasser 10 713 $! C’était beaucoup d’énergie, mais l’équipe de la Société de recherche sur le cancer m’a encadré tout le long. C’était tellement beau de voir toutes ces personnes rassemblées autour de la cause et passer de bons moments ensemble.

Luc a organisé plusieurs activités de financement qui lui ont permis de rencontrer de nombreuses personnes extraordinaires.

J’ai intitulé ma campagne de financement Un don pour un nom, et les gens m’ont soutenu, chacun au nom d’un proche malade. J’ai promis de marcher pour toutes ces personnes.

La veille de son départ, son épouse lui propose l’idée d’apposer des bandelettes de tissus à son sac à dos en leur mémoire.

Au cours des huit jours suivants, Luc, en compagnie de douze autres participants ont marché près de 100 km. Au sein de son groupe de participants de tous horizons et de tous âges, des liens se sont créés. Alors qu’ils traversaient les montagnes islandaises, ils se sont soutenus et encouragés, tous motivés par la même cause. Pensant à chaque pas à leurs proches victimes du cancer, ils ont partagé leurs histoires et se sont réconfortés les uns les autres.

Lorsque j’ai commencé la randonnée, mes compagnons ont vu les bandelettes sur mon sac à dos et ont été touchés. Ils ont alors voulu ajouter les noms des personnes pour qui ils marchaient.

Collectivement, le groupe avait amassé plus de 120 000 $ pour la recherche. Un tel montant a permis à la Société de recherche sur le cancer d’octroyer du financement à un chercheur de haut calibre durant deux ans. « Nous avions vraiment le sentiment de faire une différence. »

Par-dessus tout, Luc et ses compagnons du Challenge SRC ont redécouvert l’espoir et le sentiment libérateur qui émane du fait de s’unir pour mieux combattre.

Je suis très heureux d’avoir participé au Challenge SRC. C’est vraiment l’aventure d’une vie. Le groupe était très hétérogène. Le plus jeune avait dix-huit ans et le plus âgé en avait soixante. Il y avait des femmes et des hommes de différents horizons. Personne n’était un grand sportif, mais tous ont réussi. Pour ma part, je ne suis pas une personne bavarde. Le Challenge SRC m’a aidé à évacuer la pression et l’angoisse que j’emmagasinais à l’intérieur. Quelques semaines après mon retour, mon père est décédé de son cancer. Je suis heureux d’avoir pu faire ce geste significatif pour lui, alors qu’il était encore vivant.

Le Challenge SRC amène ses participants dans des endroits exotiques afin de relever des défis sportifs pour recueillir des fonds pour la Société de recherche sur le cancer. Depuis le lancement du programme Challenge SRC en 2010, plus de 5 millions de dollars ont été amassés pour la recherche sur le cancer.

Découvrez les destinations du Challenge 2019

Fondée en 1945, la Société de recherche sur le cancer est le premier organisme canadien consacré entièrement au financement de la recherche sur tous les types de cancer.

Pour information : RechercheCancer.ca

Le Challenge SRC, l’aventure d’une vie
5 votes
Partager ce billet de blogue