Rouler l’automne

Froid, pluie, froid, chaleur, la semaine qui se termine nous a donné un léger avant-goût de la saison à venir. Une saison haute en couleur, qui fera appel à notre grande capacité d’adaptation. Vous, les cyclistes, tout comme les autres amoureux de grand air, vous devrez adapter votre tenue vestimentaire en fonction des importants écarts de température. Pour vous faciliter la tâche, on vous propose quelques articles qui vous seront essentiels si vous souhaitez rouler dans le plaisir et le confort toute la journée.

Chaleur d’appoint

Pour couper l’air frais du matin en vélo, il vous suffirait de couvrir vos bras et vos jambes pour rouler en tout confort jusqu’à l’arrivée des rayons chauds. C’est exactement ce pour quoi les manches et les jambes d’appoint ont été créées. Combinés à votre maillot de vélo estival (ou à une veste coupe-vent, selon les caprices de dame nature), ces accessoires vous permettent de jouer avec les couches de vêtements sans devoir enlever votre casque ou vos chaussures de vélo. Faites de tissu extensible et coupe-vent en surface, les manches et les jambes d’appoint vous permettent de démarrer la journée doucement, sans grands frissons. Puis, quand la journée se réchauffe, il suffit d’enlever les manches et les jambes d’appoint, de les glisser dans les poches de votre maillot de vélo et de rouler tout en profitant des paysages enchanteurs de l’automne. Sachez qu’il existe également des genouillères d’appoint, conçues pour les cyclistes frileux.

On vous suggère d’arrêter votre choix sur les modèles dotés d’une petite bande de silicone antidérapante à l’une des extrémités. Elle contribuera à maintenir le vêtement en place pendant que vous moulinez à la conquête de petits dénivelés. Aussi, choisissez un modèle garni de motifs réfléchissants pour accroître votre sécurité par temps froid et gris.

Une idée ingénieuse pour prolonger la saison sans devoir vous équiper en neuf!

Gants longs pour doigts agiles

Si le vent frais de l’automne réveille le visage et le corps aussi efficacement qu’un bon café, il peut toutefois engourdir vos mains si vous roulez tôt ou à grande vitesse. Pour contrer l’effet du vent froid qui frappe de plein fouet vos doigts sur le guidon, enfilez des gants de vélo pleine longueur. Privilégiez ceux qui sont munis d’un tissu (ou mieux, d’une membrane) coupe-vent sur le dessus du gant et de détails réfléchissants. Pour les cyclistes dont les mains gèlent rapidement, optez pour un modèle légèrement isolé. Ainsi, vous conserverez votre dextérité et votre plaisir de rouler.

Chaussures couvertes pour pieds au chaud

Très appréciées l’été, les chaussures de vélo ventilées exposent soudainement vos pieds au froid à l’arrivée de l’automne. Pour contrer cette ventilation indésirable, il vous suffit de recouvrir vos chaussures d’un tissu extensible et coupe-vent. Ainsi, vous conserverez votre chaleur sans devoir changer de chaussures. Comme les couvre-chaussures sont souvent faits de matériaux imperméables, ils peuvent aussi servir à protéger vos pieds lors des journées humides.

On vous suggère de ne pas marcher avec vos couvre-chaussures, sous peine de les user prématurément.

Un cuissard pour être dans le vent

Si les cuissards minces et ventilés s’avèrent très confortables pour mouliner pendant la saison estivale, ils sont généralement trop minces pour rouler lorsque le mercure avoisine le point de congélation. Si vous êtes un mordu de vélo et que vous montez sur votre monture même si les journées sont froides et venteuses, vous devrez, tôt ou tard, troquer votre cuissard aéré contre un capri fait de tissu coupe-vent (et parfois légèrement doublé s’il fait plus froid). Ce vêtement vous permettra de conserver toute votre mobilité sans vous exposer au vent frisquet des matins d’automne.

Mêmes lunettes, plusieurs visions

La Cordée offre de nombreux modèles de lunettes de soleil pour les cyclistes. Durant la saison automnale, elles sont essentielles pour protéger vos yeux du vent froid, de la poussière, des insectes et des rayons ultraviolets. Optez pour un modèle léger, bien aéré (pour éviter la formation de buée) et doté de lentilles interchangeables, très utiles pour s’adapter à la luminosité changeante de l’automne. Pour éviter de les perdre dans les montées ou dans les moments de grande intensité, choisissez un modèle conçu avec de petits empiècements en caoutchouc sur les branches et sur le nez. Ensuite, il vous suffit de les essayer pour trouver celles qui vous donnent du style tout en étant confortables.

Vous devez vous équiper de la tête au pied pour rouler cet automne? Suivez le guide…

 

Rouler l’automne
1 vote