Destinations rando quand il fait chaud

Si pour certains, l’été est synonyme de plages et de mer, pour d’autres, il évoque l’air frais des montagnes et sa nature verdoyante. Oasis d’air pur, la forêt permet aux gens actifs de bouger à l’abri du soleil, dans un climat tempéré par la verdure. Si vous souhaitez découvrir le Québec à travers ses forêts et ses sentiers, l’équipe de La Cordée vous suggère quelques pistes de réflexion pour profiter au maximum de vos sorties en montagne, en plus de vous proposer 5 lieux de randonnée estivale pour plonger au cœur de sommets qui méritent le détour.

Chaleur et humidité sont toutes deux associées à l’été québécois. Commencez donc votre randonnée tôt le matin pour profiter de la brise matinale. Privilégiez les sentiers ombragés, marchez lentement et apportez une grande quantité d’eau pour contrer la déshydratation. Comme les sentiers du Québec regorgent de ruisseaux, profitez-en pour vous y rafraîchir. Une petite trempette dans l’eau froide procure un regain d’énergie et permet d’entamer la suite du sentier avec vigueur. Apportez des vêtements chauds pour le sommet parce que la température chute étonnamment rapidement avec l’altitude. Outre la chaleur et l’humidité, l’arrivée de l’été entraîne également la saison des moustiques. Choisissez donc des régions où les moustiques sont moins nombreux, comme les Cantons-de-l’Est, ou des endroits où la brise est constante.

Terrain de jeu appalachien

Etroit-MassifPartez à la conquête de l’un des 20 sentiers de randonnée hébergés par le parc régional du Massif du Sud, situé en plein cœur de la région de Chaudière-Appalaches. De niveaux variés et totalisant 71 km, les parcours de randonnée sont composés de montagnes, de vallées profondes, de rivières cristallines et glaciales : un véritable trésor naturel pour les amants de la faune et de la flore. Pour les sportifs, vélo de montagne, hébertisme et géocache sont également à l’honneur sur le site. En primeur en 2013, le parc inaugure le sentier des Géants; une boucle de longue randonnée de 18,2 km, qui contourne la réserve écologique Claude-Melançon en passant par le mont du Midi et par le point de plus haut de la région, le mont St-Magloire, à 917 m d’altitude. Pour y passer la nuit, refuges, camping, tentes boréales, tentes prospecteur et yourtes sont disponibles sur réservation. À découvrir pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

Le parc régional du Massif du Sud

Saint-Philémon de Bellechasse — Chaudière-Appalaches
Site Web : www.massifdusud.com

Ce trésor qu’est le fjord

Large-FjordDu haut de caps rocheux arrondis par le temps, les randonneurs peuvent contempler le panorama unique qu’offre le fjord du Saguenay. Composé de plus de 100 km de sentiers de randonnée pédestre répartis en 14 tronçons, ce parc est l’un des plus longs au monde. Ballades et longues randonnées longent les rives du fjord, sillonnant parfois les falaises et parfois les plages qui bordent cette vaste étendue d’eau. Les possibilités d’excursion sont nombreuses pour combler les randonneurs de tout acabit. Pour ceux qui choisissent d’y passer les vacances, le parc offre une foule d’activités telles que croisière, kayak de mer, pêche et observation d’une faune particulièrement riche en mammifères marins. Comme dans tous les parcs du réseau de la Sépaq, il est possible de séjourner dans un camping, un refuge ou un chalet, mais il est fortement conseillé d’y faire une réservation pour éviter les déceptions. Un petit paradis où l’air salin de la mer se marie à l’odeur de la forêt pour le plaisir des sens.

Le parc national du Fjord-du-Saguenay

Saguenay-Lac-Saint-Jean
Site Web : http://www.sepaq.com/pq/sag/

Entre monts et vallées

Etroit-ValébrasnordGérée par une coopérative de solidarité à vocation sociale, la vallée Bras-du-Nord est une destination encore méconnue et qui constitue un modèle en matière de tourisme durable. Cette vallée abrite 80 km de sentiers de randonnée pédestre qui offrent de nombreux points de vue sur une rivière sinueuse et sur ses falaises imposantes. Elle héberge aussi une impressionnante chute de 150 m de hauteur : une bouillante merveille de la nature qui se contemple au terme d’une courte randonnée. Pour accéder à une portion des sentiers, vous devez parcourir une large passerelle suspendue qui surplombe la vallée et qui donne un point de vue unique sur ses paysages. En plus de la marche en montagne, cette destination est idéale pour la descente de rivière en canot ou en kayak, pour la descente de canyons et pour le vélo de montagne. Si vous êtes séduit par l’endroit et vous désirez prolonger votre séjour, sachez que le site possède un service de location de refuges, de yourtes et un terrain de camping bordé par une plage sablonneuse qui invite à la trempette après la randonnée. Une vallée à explorer et à contempler cet été.

 

La vallée Bras-du-Nord

Saint-Raymond de Portneuf — Région de Québec
Site Web : http://www.valleebrasdunord.com/

Là où la montagne se jette dans la mer

Niché au cœur de la Baie-des-Chaleurs, les méconnus sentiers de Carleton-Maria s’étirent sur une trentaine de kilomètres et offrent une dizaine de points de vue mémorables sur la mer et ses côtes. Offrant principalement des randonnées familiales, le site est composé d’une douzaine de sentiers interreliés qui mènent aux deux points culminants de la région, soit le mont Saint-Joseph (555 m) et le mont Carleton (613 m). Les randonneurs peuvent parcourir la boucle qui leur plaît sans devoir passer par les mêmes points de vue au retour. Pour les amants de longue randonnée, le sentier La Traversée offre la possibilité de dormir à même le sentier, dans un camping rustique. Vue à couper le souffle, brise fraîche et air salin garantis!

Les sentiers Carleton-Maria

Carleton-sur-Mer — Gaspésie
Site Web : http://www.carletonsurmer.com/?id=92&idEnreg=42&pp=1

La forêt habitée peu fréquentée

Etroit-GosfordAvec ses 1193 m d’altitude, le mont Gosford est le plus haut sommet au sud du Québec, mais il est pourtant méconnu auprès de nombreux randonneurs. Ses 40 km de sentiers parfois escarpés traversent sapinière et feuillus, ravissant du même coup l’odorat des randonneurs. Les conditions climatiques de la région étant variées, la végétation qui s’y trouve est rare et généralement associée aux forêts situées beaucoup plus au nord. Au sommet, une tour d’observation vous permet d’admirer un panorama à 360 °, avec vue sur la frontière canado-américaine, sur un champ d’éoliennes et sur les majestueuses montagnes des états du Maine et du New Hampshire. Après la randonnée, si la chaleur vous envahit soudainement, roulez jusqu’au charmant village de Piopolis pour vous rafraîchir dans le lac Mégantic, bordé d’une plage sablonneuse. Pour ceux qui tombent sous le charme de la région et qui désirent prolonger leur séjour, sachez que le mont Gosford fait partie des Sentiers frontaliers. Il est donc possible de poursuivre la conquête des sommets sur un réseau qui totalise 135 km de sentiers. Pour ce faire, la location de plateformes de camping, de chalets à trois faces ou de refuges rustiques est possible à partir de l’accueil du mont Gosford. Parions que vous pourrez compter sur vos mains le nombre de randonneurs que vous rencontrerez! Prenez note qu’à l’automne, certains sentiers sont fermés durant la période de la chasse.

Le mont Gosford

Woburn — Cantons-de-l’Est
Site Web : http://www.montgosford.com/

Destinations rando quand il fait chaud
3 votes
Partager ce billet de blogue