Tout le monde debout!

Arrivée au Québec depuis peu, la planche à pagaie, communément appelée SUP*, connait un essor de popularité fulgurant un peu partout dans le monde. Facile à apprivoiser, elle nécessite un minimum d’équipement et se pratique autant sur l’océan que sur les lacs et sur les rivières. Il suffit d’avoir un minimum d’équilibre et d’aimer l’eau et les nouvelles expériences. Choisissez un plan d’eau sur lequel vous vous sentez en sécurité et vous y trouverez assurément votre compte. Les enfants pourront se laisser glisser sur un lac tranquille en admirant la nature environnante tandis que les plus intrépides auront rapidement envie de s’aventurer en eau vive. Adepte de yoga ou d’exercices de musculation? Sachez que vous pouvez maintenant pratiquer ces activités dans l’eau et développez des muscles peut-être insoupçonnés… 

Sup-Vertical-IntroInspirée de l’un des plus vieux moyens de locomotion sur l’eau, la planche à pagaie a été revampée il y a de nombreuses années, à Hawaï. Les surfeurs des années soixante grimpaient sur une planche avec une pagaie pour s’entraîner les jours où l’océan était d’un calme presque plat ou pour photographier les touristes s’initiant aux rudiments du surf. Rapidement, ils ont découvert que cette planche était tout aussi captivante dans les grosses vagues. Ils ont travaillé à diversifier les formes pour qu’elles puissent s’adapter à tous les plans d’eau, provoquant ainsi l’accroissement du nombre d’adeptes.

Espèce hybride entre le kayak et le surf, la planche à pagaie est d’abord conçue pour les courtes sorties sur l’eau puisqu’elle ne possède pas d’espace pour loger de la nourriture ou du matériel comme peuvent le faire les kayaks. Contrairement au surf, il nest pas nécessaire d’attendre la vague pour s’élancer puisque c’est vous et votre pagaie qui êtes responsables de votre progression dans l’eau. Et, contrairement au kayak qui fait principalement appel aux bras, la planche à pagaie mobilise tout le corps en plus d’offrir un point de vue unique sur les dessous marins et les paysages qui les entourent.

Cette nouvelle discipline représente un très bon entraînement pour les skieurs et les planchistes qui veulent maintenir la forme pendant la saison chaude. Debout sur une planche, semblable à une longue planche de surf, et armé d’une longue pagaie, vous faites travailler de concert les muscles de votre corps avec équilibre et force. La technique de base consiste à aligner les pieds à la largeur des épaules au milieu de la planche, à tenir le dos droit et les genoux légèrement fléchis et à se tirer vers la pagaie. Cette technique met à profit les muscles stabilisateurs et la ceinture abdominale et permet de développer l’équilibre et la conscience corporelle. Comme la planche à pagaie se pratique sur tous les types de plans d’eau, il est possible de régler l’intensité de ses mouvements selon ses objectifs : contemplation, exercice modéré ou entraînement. Lorsque vous êtes fatigué ou que le vent se lève, vous pouvez pagayer à genoux ou vous asseoir. Regorgeant de lacs et de rivières, le Québec devient alors un terrain de jeu idéal pour ce sport. À Grandes-Bergeronnes, surfez sur les vagues du fleuve Saint-Laurent pendant que vous observez les baleines ou glissez au même rythme que les canards sur les eaux calmes de votre lac préféré. La planche à pagaie constitue une expérience zen et physique qui offre une perspective nouvelle sur l’environnement et qui donne l’agréable impression de marcher sur l’eau.

Techniques et matériel 101

 

Il existe deux grandes catégories de planches : celles conçues pour les eaux calmes et celles destinées aux vagues et à l’eau vive. À l’image du kayak, leur comportement est directement lié à leurs caractéristiques physiques. Les premières sont stables puisqu’elles sont longues, larges et de grand volume, tandis que celles destinées aux vagues sont généralement plus courtes et pointues pour faciliter les manœuvres dans les vagues. Quant à la pagaie, qui sert à vous propulser et à maintenir votre équilibre, elle doit mesurer entre 10 et 20 cm de plus que vous. Il faut prioriser une pale longue et effilée pour les eaux calmes et une pale courte et large pour donner des coups de pagaie efficaces dans les vagues. Aussi, gardez en tête que la longueur de votre planche est directement liée à votre poids et à votre expérience sur l’eau.

Matériel nécessaire :

 Sup-Équipement

  • Une veste de flottaison individuelle
  • Un maillot de bain ou une combinaison isothermique
  • Une planche
  • Une longue pagaie composée d’une seule pale
  • Une laisse qui relie la planche à votre cheville pour éviter de perdre la planche lors d’une chute dans l’eau

Astuces avant l’initiation…

Envie d’aller pagayer sur une planche? Ces petits conseils pourraient vous faire économiser beaucoup d’énergie…

  • Pour maintenir votre équilibre, gardez la tête haute et regardez droit devant plutôt que de garder les yeux rivés sur vos pieds
  • Pour obtenir une puissance maximale lorsque vous pagayez, gardez vos mains à une certaine distance l’une de l’autre et servez-vous de vos jambes plutôt que de miser sur la seule puissance de vos bras
  • Glissez complètement la pale dans l’eau pour profiter de toute la puissance de vos coups de pagaie
  • En pagayant, allez chercher l’eau devant vous et retirez votre pagaie de l’eau lorsque vous aurez dépassé vos pieds

Initiations et déclinaisons

 

Sup-YogaIntrigué par cette nouvelle activité nautique? Certaines organisations se spécialisent dans l’initiation à la planche à pagaie. Par exemple, visitez les sites Web de KSF et de Pop Yoga pour connaître les activités offertes KSF.ca et beta.popyoga.ca.

Imaginez terminer une séance de yoga par un Savasana, détendu sur une planche bercée par les vagues et les mains qui flottent dans l’eau. C’est ce que propose également le SUP yoga. Comme on se retrouve rapidement à l’eau si on bouge brusquement ou si on triche dans l’alignement des postures, le yoga sur planche permet de se concentrer sur le flot des vagues, sur le travail musculaire et surtout, sur le moment présent. Les détails au http://beta.popyoga.ca/sup-yoga/ ou au http://ksf.ca/sup/sup-yoga/.

Ceux qui aimeraient renforcer leur tonus musculaire, en groupe, sur une planche, pourraient être interpellés par le SUP Fitness qui consiste à solliciter les muscles stabilisateurs, et ce, dans la détente pour éviter les plongeons indésirés. Pour obtenir des détails sur cette autre variation de la planche à pagaie, visitez le forum de discussion sur la page Facebook de SUP FIT Québec au facebook.com/supfitqc.

*Acronyme du terme anglais « Stand Up Paddle Board » qui, selon l’OQLF, pourrait se traduire par planche à pagaie.

Tout le monde debout!
3 votes