Appalachian Trail

15 juin, 2018

Avec quelque 1800 kilomètres au compteur — la moitié de la distance à parcourir! —, Danielle a eu le temps de penser, de réfléchir, de peser son existence et d’arriver à certaines conclusions… et à de nouvelles questions. L’AT est pleine de surprise, même si jour après jour, la routine reste la même. Lever au petit matin, marche toute la matinée, puis dîner et marche jusqu’à la fin d’après-midi, moment où elle trouve un endroit pour se camper, se faire à manger et s’offrir une bonne nuit de sommeil. Voici donc ses réflexions du début du mois de juin.

14 juin, 2018

Le grand jour est arrivé! Danielle est partie affronter les quelque 3500 kilomètres de l’Appalachian Trail. Suivez-la ici à travers quelques interventions sur Facebook, mais suivez-la aussi sur cette carte qui indique le chemin parcouru à ce jour. Au départ de Dawsonville, près d’Atlanta, en Géorgie, le 28 mars dernier, Danielle prévoit se rendre au bout de la trail, au sommet du mont Katahdin, au début du mois d’octobre prochain!

4 mai, 2018

À l’heure où vous lisez ce texte, Danielle marche toujours. Derrière elle se trouvent les quelque 750 kilomètres de sentiers de l’Appalachian Trail parcourus jusqu’à maintenant. L’équipe derrière ce blogue est plus qu’impressionnée par la détermination de notre collègue. Comme nous lui avons laissé un cellulaire pour qu’elle puisse  communiquer avec nous en direct de la trail, nous avons la chance d’échanger régulièrement sur l’incroyable aventure dans laquelle Danielle s’est lancée. Voici les éléments marquants des quelque 40 premiers jours de son aventure.

9 mars, 2018

Par Danielle Vibien

Seule, engagée, déterminée

Le sentier me fascinera et me façonnera pendant six mois

Dans ma vie, j’ai besoin d’inspiration.

Devant 65 personnes, le 27 février dernier, j’ai tenu à livrer mon message d’autonomie en longue rando, en personne, dans un petit auditorium à l’éclairage tamisé de l’est de la ville de Montréal, à Pointe-Aux-Trembles. Merci à ceux qui étaient présents et qui ont choisi de se déplacer malgré la distance. C’était ma première conférence à vie. La dernière fois que j’ai parlé en public, c’était au spectacle de fin d’année en secondaire 5. J’avais 17 ans. Le soir du 27 février 2018, je n’avais pas le trac. Je me suis sentie à ma place. Ce que je souhaitais, c’était de transmettre ma passion, donner le goût, de démarrer mon aventure.

8 mars, 2018
21 février, 2018

Être femme et parcourir en solo l’Appalachian Trail, entraînement sur 3 plans: physique, mental et émotif

Par Danielle Vibien,

Si vous tapez le mot « entraînement » dans Google, vous trouverez ceci :

Communication d’un mouvement / Acquisition de compétences par la pratique et/ou la répétition

Je n’ai rien d’une athlète. Il y a 30 ans, à l’âge de 24 ans, j’ai fait le choix conscient de vivre une vie active et structurée. J’ai eu un coup de foudre pour les cours de groupe en salle, qui ont lieu beau temps, mauvais temps, ont un horaire flexible et un menu varié : danse aérobique, step, slide, tonus, kickboxing, spinning. La formule a évolué, mais le principe est resté le même : une meute de 40 avec un chef, une chorégraphie, une musique assourdissante rythmée…de quoi être propulsé, suer abondamment, se rincer le système et… se libérer l’esprit. En amour avec le concept, je vous dis, encore aujourd’hui.

9 février, 2018
12 janvier, 2018

Être femme et parcourir en solo l’Appalachian Trail : qu’est-ce que ça prend comme équipement? Réponse réfléchie et pesée.

Par Danielle Vibien,

Je n’en suis pas à ma première expérience de longue randonnée. 8, 10, 16 jours, à chaque fois la même question se pose : qu’est-ce que j’emmène avec moi ? Cette fois-ci c’est pour 186 jours de marche.

5 janvier, 2018

Être femme et parcourir en solo la Appalachian Trail : le 27 mars 2018, c’est un départ!

Par Danielle Vibien,

J’annonce mes couleurs : je suis passionnée, de plein air, de rando et d’équipement, de chocolat, de tuques et de chaussettes! Je les collectionne avec gourmandise, et pour être honnête, sans retenue et sans culpabilité! Et que dire des cartes topo? 200, 250 au fil des ans ont trouvé leur place dans mes bacs de rangement. Quant à moi, une carte et un sac à dos suffisent pour me mettre en mouvement et partir à l’aventure, ne serait-ce que pour une journée. Un café, une carte, un tracé… je viens de créer la possibilité!