Danielle Vibien sur l’AT : à 700 miles de l’objectif

700 miles, c’est environ ce qu’il reste à marcher pour que Danielle atteigne son objectif à la fin du mois de septembre : le sommet du mont Katahdin. Depuis le dernier billet qu’on vous a proposé, elle a enfilé les miles à bon train, a vécu une bonne mésaventure et a traversé plusieurs États : des étapes importantes qui donnent vraiment l’impression d’avancer!

Revenons un peu en arrière

Début juin, les pluies incessantes de Virginie qui ont transformé les sentiers de l’Appalachian Trail en véritables ruisseaux ont donné du fil à retordre à notre aventurière. Comme la pluie n’a pas cessé pendant de longues journées, Danielle s’est trouvée complètement détrempée. Elle s’est même réveillée à deux heures du matin avec un sac de couchage en duvet complètement mouillé parce que le sol avait cessé d’absorber l’eau à l’endroit où elle avait choisi d’installer sa tente.

Dans de telles situations, c’est le temps de s’offrir un répit et c’est exactement ce que Danielle a fait. C’est une auberge à Waynesboro en Virginie qui l’a vue atterrir pour un séchage plus que nécessaire et une pause douche bien méritée.

Après la pause, la route reprend. La température ne s’améliore pas et c’est plutôt dur pour le moral. Quand on est mouillé et qu’on n’a aucune manière de faire sécher l’ensemble de son matériel, plus rien ne va, on se bat contre soi-même.

Mi-juin, la moitié du parcours est accomplie : Harpers Ferry comme moitié psychologique, où Danielle s’offre une journée en mode touriste. Ça lui fait le plus grand bien.

La route continue

Après la Virginie, Danielle passe en Virginie-Occidentale pour quelques kilomètres, puis traverse au Maryland, où l’attendent 41 miles de marche au dénivelé plus faible avant d’entrer en Pennsylvanie, où elle devra affronter les quelques 230 miles de terrain rocailleux où son avancée sera plus lente qu’à l’habitude.

Heureusement pour Danielle, la température est plus clémente plus elle avance vers le nord. Il fait beau, les températures sont plus chaudes (parfois un peu trop même!) et la pluie ne fait plus partie du quotidien. Le moral est de retour à son meilleur. Au 82e jour de son aventure, Danielle atteint la moitié réelle du sentier à la hauteur de la rivière Susquehanna : il y a désormais 1090,5 miles derrière elle et autant devant.

Comme si l’épreuve n’était pas assez difficile, Danielle se fait vicieusement mordre par un chien en rentrant à port Clinton. Comme elle saignait beaucoup et que la morsure semblait plutôt importante, une visite à l’hôpital était de mise. Résultat? Deux points de suture. Après un court séjour où tout est rentré dans l’ordre, et une prescription d’antibiotiques en main, elle s’offre une autre journée de pause. Comme elle le dit: « J’avais pas besoin de ça après avoir patiné dans la caillasse de Pennsylvanie toute la journée… »

Pour finir de lui remonter le moral, des amis du Delaware étaient en route pour la rencontrer sur son chemin. Un peu de chaleur humaine, ça fait du bien!

Jusqu’au Delaware Water Gap, elle a marché en Pennsylvanie avant d’arriver au New Jersey où elle aura marché 72 miles avant d’arriver dans l’État de New York.

Tout juste à l’est du fleuve Hudson en début de semaine dernière, Danielle continue sa route dans l’État de New York, qu’elle devrait quitter au maximum ce samedi pour un réapprovisionnement à Kent, au Connecticut.

Après les quelques 90 miles de New York, elle attaquera donc les 52 miles du Connecticut avant de traverser au Massachusetts pour 90 miles supplémentaires.

Elle entrera alors au Vermont, où elle marchera 150 miles, puis 161 miles au New Hampshire et, finalement, 281 miles dans le dernier État : le Maine.

Il ne lui reste peut-être que 700 miles à parcourir pour atteindre le Baxter Peak du mont Katahdin, mais notre aventurière n’est pas au bout de ses peines. Le dénivelé est plus important vers le nord de l’AT et le terrain est si accidenté dans le Maine que la plupart des thru-hikers n’avancent qu’à un mile à l’heure.

Souhaitons-lui la meilleure des chances pour la suite de son périple!


Vous pouvez suivre Danielle sur le blogue de La Cordée, suivre sa progression dans ce billet ou encore sur sa page Facebook.

Danielle Vibien sur l’AT : à 700 miles de l’objectif
4 votes
The following two tabs change content below.
Author Image

Danielle Vibien

Danielle Vibien est acheteuse camping et voyage chez La Cordée depuis maintenant 13 ans. Passionnée de plein air et de randonnée, elle fait partie de pas moins de sept clubs sportifs axés sur l’aventure en montagne, en vélo et en ski. Pas surprenant alors que l'Appalachian Trail soit sur sa bucket list depuis un bon moment. À partir de la fin du mois de mars 2018, Danielle fera les premiers pas qui lui permettront d’accomplir l’un de ses rêves les plus chers: parcourir la AT du sud au nord. Avec le concours de son équipe de travail et des différents fournisseurs avec qui elle travaille quotidiennement, c’est seule, mais bien entourée qu’elle part réaliser ce défi. Faites comme nous et suivez-la dans son aventure!
Author Image

Derniers articles de Danielle Vibien (Tous les articles)

Partager ce billet de blogue