Maxime Durand

Ancien employé de La Cordée, Maxime a appris à faire du ski de fond avant de se mettre à marcher (du moins, c’est ce que sa mère prétend). Tout jeune, c’est l’escalade qui lui a ouvert les portes du plein air. De tempérament curieux, il a pratiquement essayé tous les sports de plein air. Bien qu’il se définisse comme un sportif hyper actif, il finit souvent par se retrouver derrière une pile de livres pour gagner sa vie d’historien. Et quand il n’a pas le nez dans un bouquin ou qu’il n’est pas en train de jouer dehors ou de jardiner, fourche à la main, Maxime sème la terreur dans les soirées de jeux de table avec ses amis.

26 octobre, 2018

Par Maxime Durand

Ah, l’automne! C’est le meilleur temps pour faire de la randonnée pendant que les conditions sont parfaitement alignées. Sans moustiques ou neige, la température est assez douce pour le multicouche léger. Sans parler des paysages qui sont de purs régals pour les yeux! Quoi de mieux que de profiter de cette belle saison, ici même au Québec, pour se lancer dans la Traversée de Charlevoix ?

13 juillet, 2018

Aujourd’hui, je vous conte une histoire d’échec et de succès. Aujourd’hui, je vous livre quelques mots pour parler d’un décor qui ne mérite que vos yeux pour vraiment l’apprécier. C’est le récit d’un voyage avec deux inséparables comparses, François et Simon, en randonnée en Patagonie et en alpinisme sur le mont Marmolejo.

6 avril, 2018

‪Récit d’un camp de vélo d’une semaine à Tucson en Arizona en mars, incluant l’ascension du mythique mont Lemmon.

Par Maxime Durand

Une destination très populaire auprès des golfeurs et des nostalgiques de vieux films country, l’Arizona est aussi une destination hors pair pour le cyclisme. J’avais eu la chance d’y voyager auparavant lors d’une bourlingue en vélo de montagne (voir article). Si ce précédent voyage offrait souvent peu de repos dû aux déplacements quotidiens, ce voyage-ci serait plutôt un camp d’entraînement avec une base fixe.

19 janvier, 2018

Par Maxime Durand

C’est l’histoire d’une ascension hivernale du mont Washington en quatuor, en empruntant la célèbre voie Central Gully.

Afin de profiter d’une journée complète, nous avons conduit le vendredi soir les quatre heures qui nous amèneraient jusqu’à la chaîne présidentielle, au New Hampshire. Nous avons dormi au pied de la montagne cette fois-ci, vu l’heure tardive. En comparaison avec nos expériences précédentes au départ le samedi, nous avions plutôt campé dans les refuges à Hermit Lake, plus haut dans la montagne.

20 octobre, 2017

Par Maxime Durand

Lorsque trois amis un peu (beaucoup) aventuriers décident de passer un mois en Chine, toutes les occasions de plein air peuvent être au menu. Voici le récit d’une semaine de randonnée et d’alpinisme en Chine entre Lijiang et Shangri-La, dans la province du Yunnan.

25 août, 2017

Par Maxime Durand

Je vous partage aujourd’hui les souvenirs d’une courte randonnée automnale complétée en couple dans les Alpes françaises, entre Grenoble et Chambéry. La magnificence du cadre naturel de cette traversée de trois jours restera à jamais gravée dans ma mémoire.

12 mai, 2017
31 mars, 2017

Par Maxime Durand

Il m’est très difficile de résumer mon expérience de cyclotourisme en Irlande.  Simplement parce que chaque jour de ce voyage épique mériterait un billet de blogue. Pendant un mois, mon amie Laurence et moi avons découvert le sud de l’Irlande en vagabondant sur nos montures de métal. Un mois pendant lequel la beauté de la nature irlandaise et l’hospitalité de ses habitants m’ont ébahi.  Vous trouverez ici quelques morceaux de cette aventure.

21 octobre, 2016

Par Maxime Durand

Avec le temps automnal qui s’amène, la clef du succès pour continuer de profiter des sorties à vélo est l’adaptabilité. Surtout parce que les écarts de température entre le début et la fin des sorties sont souvent plus grands en automne qu’en été.  L’humidité et la chaleur ne nous accablent plus, mais elles peuvent au contraire nous geler jusqu’aux os lorsqu’on est mal préparés.  Comme j’utilise mon vélo presque tous les jours, au minimum pour aller et revenir du travail, j’ai affiné ma formule depuis une dizaine d’années.  J’adopte principalement deux façons de me vêtir pour rouler l’automne.

30 septembre, 2016

Par Maxime Durand

Il y a dix ans, alors que je me passionnais pour tout ce qui est sports d’extérieurs, j’aurais probablement ri si on m’avait dit que plus tard, j’habiterais en banlieue et que j’aurais un garage ainsi qu’un gym d’entraînement à la maison. Et pourtant, en y repensant, ce n’est peut-être pas si saugrenu. Le stéréotype de l’animal de musculation qui rôde dans un centre d’entraînement colle toujours aussi mal à ma personnalité, mais le désir de me dépasser, lui, est resté le même. Il a même fort probablement augmenté. Aujourd’hui, dans ce billet, je n’essaierai pas de vous convaincre d’utiliser un cyclo-entraîneur ou de vous mettre à l’haltérophilie quand le temps est gris et froid, je vais simplement vous partager le truc que j’ai trouvé pour m’aider à concilier vie familiale et objectifs sportifs.