Rando, canot et vélo en famille

Par Bertrand Lemeunier,
papa de Léo deux ans et demi

Comment fait-on pour aller jouer dehors et parcourir plusieurs kilomètres à pieds, sur l’eau ou sur deux roues, quand on a un bébé ou un enfant en bas âge? Deux ans et demi après la naissance de Léo, voici quelques-unes de nos expériences de plein air en famille : des expériences québécoises, polonaises et même néozélandaises !

À pieds

Rando1-LaCordee-BLemeunier
Rando2-LaCordee-BLemeunier

On nous avait dit « neuf mois dans le ventre, neuf mois SUR le ventre! » Le portage est donc arrivé dans notre famille en même temps que la cigogne.

Comme notre fils n’allait pas marcher avant l’âge d’au moins un an, c’est notre dos qui le porterait. Et même quand il marcherait, nos efforts, notre joie de faire découvrir de nouvelles choses et notre bonne volonté nous mèneraient loin, mais pas forcément très vite. Le portage était donc notre solution.

Après plusieurs randonnées d’une journée dans la belle région de Charlevoix, nous avons tenté de parcourir le splendide sentier Le Fjord, au Saguenay. Un itinéraire difficile en dénivelé, qui totalisait 41 km et qui se parcourait en trois ou quatre jours.

Rando3-LaCordee-BLemeunierPour cette expérience, ma conjointe Vanessa s’est chargée de Léo (encore « léger » à l’âge de neuf mois), de l’eau, de la nourriture quotidienne et des couches. Quant à moi, je me suis occupé du reste du matériel nécessaire pour quatre jours en autonomie, qu’il pleuve ou qu’il fasse beau. (L’avantage d’utiliser le réseau de la Sépaq, c’est de pouvoir bénéficier des refuges sans avoir à traîner la tente, les matelas de sol, etc. Un gain appréciable pour mon dos!)

Au début d’août, nous avons croisé peu de personnes et nous étions parfois seuls dans les refuges. Léo a donc pu explorer nos abris librement, à quatre pattes.

Les points de vue sur le fjord étaient à couper le souffle ; sans parler du bonheur de voir et d’entendre les bélugas. Un joyau de la nature à découvrir et à faire découvrir !

Conseils

  • À mes yeux, les deux bâtons de marche sont indispensables pour protéger les genoux.
  • Pour de courtes excursions, une écharpe de portage qui permet de porter un jeune bébé à l’avant peut convenir. Pour les longues randonnées, nous préconisons toutefois le sac à dos de type porte-bébé.
  • Un coussin de cou offre un confort supplémentaire pour bébé.
  • Si vous partez en altitude, au Canada ou n’importe où dans le monde, il est conseillé de ne pas aller au-delà de 2000 m (6560 pi) avec un bébé de moins de deux ans.

Sur l’eau

Canot1-LaCordee-BLemeunier
Canot2-LaCordee-BLemeunier

N’importe quel adepte de nature qui lit le mot portage pense immédiatement au canot. Pas surprenant pour une province dont l’histoire a été marquée par ses milliers de rivières et de lacs.

Pour notre première expédition sur l’eau avec Léo, nous nous sommes dirigés vers la Côte-Nord. Léo avait 22 mois. Au programme : trois jours, deux nuits et plus de 50 km à parcourir.

À quatre heures de la ville de Québec, un service de navette gratuit nous a amenés à notre point de départ sur la rivière Portneuf. Très calme, cette rivière est tantôt large et peu profonde, tantôt étroite et sinueuse. Sombre et reposant, ce cours d’eau serpente le territoire de l’ours noir et de l’orignal.

Lorsque nous y sommes allées, au début du mois de septembre, le niveau de l’eau était très bas (trop parfois), mais la température était splendide. Les plages de sable offraient des sites de camping parfaits et l’eau était assez chaude pour s’y baigner.Canot3-LaCordee-BLemeunier (1)

Conseils :

  • Pour les novices comme moi, je vous conseille de suivre une formation avec un club de canot. Vous profiterez davantage de votre expérience sur l’eau parce que vous serez plus confiant (et agirez de manière sécuritaire).
  • Pour prendre de l’expérience sur l’eau en famille, explorez une rivière accessible (sans rapide ni portage) à proximité de chez vous.
  • Installez un petit siège surélevé en avant de l’embarcation pour votre bébé.
  • Après quelques courtes expériences, tentez la grande aventure. Partez plusieurs jours sur les rivières Bonaventure, Mistassini, Rouge et Saint-Maurice: des destinations classiques pour des familles avec bambins.
  • Partez avec d’autres familles. Ainsi, vous décuplerez votre plaisir tout en multipliant les yeux qui veillent à la sécurité de tous.
  • N’oubliez pas que l’eau berce. Elle est donc parfaite pour la sieste, surtout sous un paréo ou une serviette de bain, qui font de l’ombre et créent un environnement propice au sommeil.

Le vent dans les roues

Velo1-LaCordee-BLemeunier

Si vous avez mal au dos et que l’eau n’est pas votre tasse de thé, vous avez une autre solution pour faire du plein air avec bébé : la remorque en arrière du vélo. À deux ans et demi, Léo a déjà fait trois périples sur deux roues dans une remorque! Dix jours et 450 km en Pologne et le tour du Lac-Saint-Jean, un classique québécois qui vaut le détour. Notre dernière destination, notre coup de coeur (et le plus long de nos trois périples) : un voyage de presque six mois, en Nouvelle-Zélande, à 15 000 km de la maison.

Une aventure exigeante

Ma traversée solitaire en vélo dans les Rocheuses, en plein hiver, était de la « petite bière » si je la compare aux 2200 km parcourus en Nouvelle-Zélande. Pourquoi? Parce que mon vélo, une fois chargé, pesait plus de 100 kg et que le dénivelé que nous avons parcouru équivaut à deux fois celui de l’Everest. De plus, comme Vanessa était enceinte depuis le début de notre voyage (une surprise pour nous !), je devais parfois monter son vélo dans les côtes (souvent pendant les derniers mois). Parfois, pour 500 m de dénivelé, j’en pédalais probablement 800!

De plus, vous le savez autant que moi, quand on part seul, il est plus facile de se reposer et d’aller à son propre rythme que quand on part en famille. Par contre, à mes yeux, l’aventure est plus belle en couple, et elle l’est encore plus quand elle est partagée avec un petit homme qui savoure le monde à grande bouchée.

Nuit2-LaCordee-BLemeunier

Finalement, je réalise que notre aventure a été épuisante parce que je suis du genre un peu têtu! Je suis parti en Nouvelle-Zélande avec l’idée de réaliser mon deuxième documentaire. Donc, pas question de revenir à la maison sans les milliers de vidéos dont j’avais besoin pour concrétiser mon projet! Pour réaliser ces vidéos, j’aurais pu me contenter d’apporter une seule caméra, mais six, c’est tellement mieux! Surtout que j’adore capter un instant sous des angles différents. Mais imaginez le poids…

Je conclue mon expérience sur les mots inspirants de Benjamin Franklin: «Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends. » Que ce soit en rando, en canot ou en vélo, le plus important, c’est de bien impliquer nos enfants dans ce que nous faisons. Ils aimeront certaines activités et d’autres moins. Quoi qu’il en soit, l’école du plein air, c’est un plaisir qui se partage en famille, sans modération. Bon été à toutes et à tous!

Rando, canot et vélo en famille
9 votes
The following two tabs change content below.
Author Image

Bertrand Lemeunier

Photographe et vidéaste chez Terra Tributa
Terra Tributa est née de la rencontre du photographe, auteur et vidéaste Bertrand Lemeunier et de Vanessa Richard, éco-conseillère et biologiste. Leur engagement est de rendre hommage à la Terre, aux femmes, aux hommes et de témoigner des changements positifs liés aux enjeux régionaux et mondiaux. L’expédition 2015-2016 rend hommage à la Nouvelle-Zélande à travers les quatre missions de Terra Tributa : explorer, rêver, informer et partager.
Author Image

Derniers articles de Bertrand Lemeunier (Tous les articles)