Casques de vélo : conseils d’achat

Le casque de vélo est l’équipement le plus important qu’un cycliste peut porter, puisqu’il protège sa tête en cas d’impact lors d’une chute ou d’un accident. Les blessures à la tête étant la première cause de décès chez les cyclistes, il est primordial de faire le bon choix pour votre sécurité, que vous soyez un cycliste expérimenté ou débutant.

La construction

Un casque de vélo est construit avec une mousse en polystyrène moulée à l’intérieur, qui est ensuite enveloppée d’une couche de plastique rigide à l’extérieur.

Lors d’un impact, la mousse absorbe le choc en se compactant et peut même se briser à l’intérieur de sa coquille. C’est pourquoi il faut le jeter systématiquement après un choc majeur, même si aucune fissure n’est visible.

La certification

Pour vous assurer que votre casque est certifié comme étant sécuritaire, cherchez les mentions suivantes : AINSI, ASTM, CAN/CSA, CPSC ou Snell B90/B95.

Si l’une de ces mentions apparaît sur l’étiquette, c’est qu’il répond aux normes de sécurité d’un organisme reconnu et que vous pouvez le porter en toute quiétude.

Comment choisir un casque de vélo?

La taille : Lors de l’achat d’un casque de vélo, le critère le plus important est la taille du modèle. Afin d’offrir une protection optimale, un casque ne doit être ni trop petit, ni trop grand, puisqu’il pourrait bouger en cas de chute. Il doit être bien droit et recouvrir à la fois le haut du front ainsi que l’arrière de la tête.

Pour connaître la taille de casque qui vous convient, vous pouvez mesurer votre tour de tête à l’aide d’un ruban. Placez le ruban à environ 2,5 cm au-dessus des sourcils et au niveau de la partie la plus bombée de votre crâne à l’arrière afin d’obtenir la mesure la plus juste.

L’ajustement : Le casque doit bien envelopper la tête et il ne doit pas y avoir d’espaces libres entre le casque et votre crâne. Certains modèles de casques ont des coussins amovibles qui permettent de combler ce vide et qui assurent un meilleur maintien en plus d’un confort accru. Assurez-vous que les courroies s’ajustent de façon appropriée autour des oreilles et sous le menton.

Lorsqu’un casque est de la bonne taille et qu’il est porté correctement, il peut prévenir la plupart des blessures à la tête et il peut faire la différence entre une petite ecchymose ou un séjour à l’hôpital.

Autres facteurs à considérer

Comparativement aux casques de vélo « bon marché » vendus dans les magasins à grande surface, ceux vendus dans les boutiques spécialisées :

  • sont fabriqués de matériaux plus légers ;
  • permettent un plus grand nombre d’ajustements afin d’assurer un meilleur confort ;
  • seront plus aérodynamique et mieux aérés ;
  • sont même conçus, dans certains cas, pour offrir une meilleure résistance aux impacts.

De plus, si vous pratiquez le vélo de montagne, vous pourriez considérer l’achat d’un casque équipé d’une visière pour vous protéger du soleil et des branches, muni d’un protège-menton ou même procéder à l’achat d’un casque intégral (full face) si vous êtes un adepte de descente (downhill).

Quand faut-il remplacer un casque de vélo?

Il n’y a pas de date d’expiration sur un casque de vélo, mais les fabricants recommandent de le remplacer au bout de trois à cinq ans selon l’utilisation et le degré d’usure. Le matériau intérieur qui le constitue se détériore et perd de son efficacité avec le temps en raison du soleil, de la chaleur, du froid et du sel de la transpiration. Les courroies et leurs points d’attache finissent eux aussi par s’affaiblir.

Conseils d’entretien

Pour maximiser votre investissement et la longévité de votre casque :

  • Lavez-le uniquement avec de l’eau et/ou avec du savon doux ;
  • Évitez de le laisser dans votre voiture lors des grandes chaleurs ;
  • En hiver, ne l’entreposez pas au froid dans votre cabanon ;
  • Rangez-le dans un sac de tissu ou dans son emballage original.

Casques de vélo : conseils d’achat
4 votes
Partager ce billet de blogue