Traitement de l’eau : 4 solutions à essayer

L’eau, source de vie. À travers cette phrase toute faite, on retrouve pourtant la simple réalité, on ne se rend pas loin sans eau.

La question de l’approvisionnement en eau ne se pose pas vraiment pour nos sorties d’une journée. Bidons d’eau en vélo, gourdes bien remplies ou sac d’hydratation en rando, les solutions sont simples, et souvent bien connues d’à peu près tous.

Mais lorsqu’on sort la carte topographique pour s’évader quelques jours, alors là, c’est plus complexe. Autant être bien préparé si on veut se rendre au bout du projet.

La solution quand on ne peut transporter l’équivalent de plusieurs jours d’eau dans son sac à dos? La filtration à même les sources disponibles sur notre chemin.

Filtres au charbon, purification à l’ultraviolet et simples filtres mécaniques sont tous de bonnes solutions pour s’assurer d’avoir une eau sécuritaire à boire.

Mais de quoi veut-on se débarrasser grâce au traitement de l’eau? Évidemment, on veut filtrer les débris et le limon de l’eau qu’on boit, ce n’est pas très appétissant. Mais surtout, ce sont les agents pathogènes qu’on souhaite voir disparaître. Ces principaux pathogènes sont les protozoaires, tels que les Giardias, qui mesurent toujours plus d’un micron, les bactéries, comme l’E. coli, qui peuvent être aussi petites que 0,2 micron, puis les virus, comme les hépatites, qui peuvent quant à eux être aussi petits que 0,002 micron.

Pourquoi toutes ces mesures microscopiques? Il faut savoir que les filtres bloquent la progression des pathogènes à mesure que l’eau y est filtrée. Plus les pores du filtre sont gros, moins ils sont efficaces contre les plus petits pathogènes. D’ailleurs, puisque les virus sont encore plus microscopiques que les protozoaires et les bactéries, mieux vaut utiliser les filtres dans les endroits où la probabilité de rencontrer un virus est faible.

Contre les virus, les produits chimiques, tels que le chlore et l’iode, sont des solutions efficaces. Mais attention, il faudra souvent une grande concentration de ces produits ou attendre quelques heures avant d’avoir accès à une eau purifiée.

Les solutions à l’ultraviolet sont aussi excellentes pour mettre KO les protozoaires, les bactéries, ainsi que les virus. Les rayons UV attaquent directement les microorganismes présents dans l’eau. Attention, il faut avoir une eau claire avant de passer par la purification UV, un préfiltrage peut donc être de mise.

La règle d’or reste d’utiliser l’eau la plus claire et la moins stagnante possible, peu importe la solution choisie.

Suivez-nous pour un petit tour de piste des solutions de purification que La Cordée vous offre pour la saison estivale 2017.

Katadyn BeFree 0.6L

Ce système de filtration est à la fois compact et efficace. Remplissez la flasque et la membrane EZ-Clean filtre votre eau. À utiliser dans les zones où le risque de rencontrer un virus est mince. Les pores de ce filtre à fibre creuse mesurent 0,1 micron, juste assez petit pour garder protozoaires et bactéries loin de votre système digestif. La flasque compressible de 600 ml et le filtre pèsent ensemble un mince 59 g et vous permettront de filtrer environ 2 L par minute.

Trouvez le filtre Katadyn BeFree 0.6L en ligne ou en magasin.

Microfiltre MSR Trailshot

À l’instar du système de filtration Katadyn, le microfiltre Trailshot de MSR garde loin de vos intestins les protozoaires et les bactéries grâce à son filtre à fibre creuse de 0,2 micron. Ultra compact, rangez-le directement dans l’une de vos poches et utilisez-le directement dans une source d’eau. Et puisque vous y êtes, utilisez-le pour remplir votre bidon.

À 145 g, il reste ultraléger et il offre un débit d’un litre par minute. Filtrez jusqu’à 2000 L d’eau puis changez simplement le filtre.

Trouvez le microfiltre MSR Trailshot en ligne ou en magasin.

Purificateur Classic 3 de Steripen

La technologie au service du randonneur. Grâce au purificateur Classic 3 de Steripen, détruisez les protozoaires, les bactéries et les virus qui se trouvent dans l’eau que vous voulez boire.

Filtrez l’eau avec le préfiltre inclus dans la boîte puis engagez le purificateur à rayon UV dans votre contenant rempli d’eau. C’est jusqu’à 1 litre d’eau par 90 secondes que vous pourrez purifier avec le Classic 3.

Trouvez le purificateur Classic 3 de Steripen en ligne ou en magasin.

Filtre à eau Vestergaard LifeStraw 

Filtrez votre eau avec style grâce au filtre LifeStraw . Avec ses capsules remplaçables de charbon, vous serez en mesure de filtrer les bactéries et les protozoaires. Et si vous utilisez des purificateurs chimiques tels que l’iode ou le chlore, le charbon absorbe le tout, vous laissant une eau limpide et sans arrière-goût désagréable.

Le LifeStraw en acier inoxydable pèse 125 g et mesure 21 cm.

Trouvez le filtre à eau Vestergaard LifeStraw Steel en ligne ou en magasin

 

Traitement de l’eau : 4 solutions à essayer
7 votes
Partager ce billet de blogue