Ambassadeurs course en sentier

La Cordée vous présente, non pas un, mais deux nouveaux ambassadeurs dans une discipline qui gagne en popularité, la course en sentier. Le duo est composé de Ariane Adam-Poupart et de Louis-Philippe Gagné. Bien qu’ils soient présentés dans une même chronique, ces coureurs hors-normes évolueront tout au long de l’été dans des catégories et des compétitions bien distinctes. En voici plus sur leur histoire.

Une course, deux coups de foudre

C’est en 2013 que Ariane Adam-Poupart se fait inviter à une première expérience en sentier de longe distance. À l’époque, elle compte déjà quelques courses sur le bitume à son actif, mais jamais encore elle n’avait participé à un évènement en dehors des routes.

Puisque rien ne l’effraie, elle se retrouve aux États-Unis avec un ami pour le défi d’endurance du fabricant The North Face, le Bear Mountain. Elle tombe aussitôt amoureuse du sport, mais également de la communauté qui gravite autour des compétitions, soit les athlètes, les organisateurs, mais surtout un certain Louis-Philipe Gagné, rencontré lors de la journée. Deux nouveaux amours qui l’accompagnent désormais dans sa vie de tous les jours.

En revenant de cette fameuse course, Ariane poursuit ses études en ayant découvert la meilleure des techniques pour augmenter sa concentration : courir en sentier. « C’était le moyen de me tenir en forme, de m’aérer l’esprit, et de me garder les deux pieds sur terre », affirme-t-elle. « Quand tu dois courir en sentier, tu ne penses qu’au moment présent, qu’à où mettre tes pieds et non à tes cours et ton diplôme que tu es en train de compléter », ajoute la jeune femme.

Aujourd’hui diplômée en santé publique, la course en sentier est maintenant un mode de vie pour cette ambassadrice. « Je cours entre 4 et 6 jours par semaine, je participe à plusieurs ultra-marathons par année et j’apporte mon soutien à des coureurs lors d’évènements. » De plus, c’est aussi devenu une excellente raison pour voyager, car il est rare que le couple ne s’aventure pas dans les sentiers d’un pays inconnu. En fait, il est même plus commun que leurs voyages soient organisés en fonction de leur passion commune, la course !

Pour la saison 2015, Ariane vise à compléter son premier trajet dépassant les 80 km soit La petite trotte à Joan, un 120 km qui s’inscrit dans le cadre du Festival Ultimate XC de Saint-Donat. Un très beau et grand défi qui l’attend en juin et qu’elle est impatiente de relever. Pourquoi se lancer dans des ultra-marathons dans les bois? « Selon moi, prendre le départ d’une course en sentier, c’est s’engager dans une aventure personnelle et humaine », explique l’athlète. Le charme et la beauté des sentiers, des paysages, la camaraderie entre les participants et le plaisir de s’évader en forêt font également partie de ses raisons pour courir loin des routes asphaltées. Cette année sera sa troisième saison de course et c’est avec un grand plaisir que La Cordée vous invite à suivre cette passionnée en sentier.

La fois où il n’avait pas de chaussures de vélo

C’est une drôle d’histoire qui a fait en sorte que Louis-Philippe Gagné a enfilé ses chaussures de course pour aller dans les bois. Sportif touche-à-tout, quand il s’évadait en forêt, c’était surtout sur son vélo de montagne, enfin, jusqu’au jour où il oublia ses chaussures à cales, essentielles pour pédaler et que sa seule option pour ne pas perdre de vue ses complices de la journée a été de les suivre en courant dans les sentiers.

Étrangement, cette journée de course improvisée en 2010 lui a donné la piqûre. « J’étais surpris d’avoir été capable de suivre mes amis pour le 7 km en vélo, alors que j’étais à la course », note Louis-Philipe. Depuis, il a augmenté ses distances et par le fait même son plaisir en participant à de nombreux ultra-marathons. Il tente sa chance dans les courses les plus belles, mais aussi les plus difficiles du Québec et d’ailleurs, rien ne semble l’arrêter. En effet, plus le défi est impressionnant, plus le jeune athlète est motivé.

Pour lui, une semaine moyenne d’entraînement peut ressembler à un total de 80 km de course dont la grande majorité se fait en sentier. Sinon, il aime bien compléter son entraînement en pratiquant avec d’autres sports, tel que le vélo. Bien que ses terrains de jeux favoris se situent partout au Québec, il partage avec sa douce une petite préférence pour le parc régional de Val-David-Val-Morin, secteur Dufresne. Ce qu’il aime par-dessus tout est la variété des sentiers offerts. « Tu retrouves de tout là-bas », confirme-t-il.

Résidents des Laurentides, les deux athlètes ne manquent pas d’espace ni de défis pour aller s’entraîner en vue de la saison 2015. Leur passion pour les montagnes et les sentiers qui les traversent ont séduit La Cordée.  Et vous? Suivez leurs aventures et leur évolution au courant de l’été, car de beaux défis les attendent!

Ambassadeurs course en sentier
25 votes
The following two tabs change content below.
Author Image

Ariane Adam-Poupart

Pendant son doctorat en santé publique, Ariane a choisi la course sur sentier pour s’évader. Puis, elle a pris part à une première compétition de course longue distance en 2013. Cet événement a marqué le début d’une grande passion. Depuis, elle s’est lancé une tonne de défis de course, au Québec et ailleurs. Quand elle n’est pas en train de courir, Ariane cherche de nouvelles destinations de voyage pour aller découvrir le monde et planifie des activités de plein air dans de nouvelles contrées. Les Alpes en Suisse et Big Island à Hawaii font partie de ses coups de cœur.
Partager ce billet de blogue